23/09/2011

Des nouvelles des pèlerins parisiens

Le 15/8 je vous signalais la présence d'un couple de Faucons pèlerins adultes sur la cheminée de la CPCU du 15ème arrdt, à quelques centaines de mètres de de la Tour Eiffel, presque en face de la Maison de la Radio. La question pas encore tout à fait tranchée est de savoir s'il s'agit du même couple que celui qui a tenté de nicher près de La Défense l'an dernier ou, plus probablement, d'un couple supplémentaire, le 3ème de la proche agglomération parienne, avec celui d'Ivry qui est le premier à s'être reproduit l'an dernier avec 3 jeunes à l'envol ( voir le site de Yacine Attik dans la colonne de gauche )

Je suis donc retourné samedi dernier prendre de leurs nouvelles et... je les ai retrouvés en place !

Pelerins_CPCU15ème-rognée-red-pastilles.jpg

Photo prise au coin de la rue St Charles et de la rue Rouelle

Comme d'habitude la femelle est sur son barreau dans le haut de la 3ème fenêtre ( en partant de l'Ouest ) et le mâle en bas de la 5ème fenêtre.

Pour vérifier que ce sont des oiseaux différents de ceux de la Défense, j'y suis allé aussi vite que mon petit vélo pouvait m'y amener .... mais à l'arrivée aucn pèlerin n'a daigné se montrer !

La suite au prochain numéro....;-)

Qui arrive dans le même post !

J'y suis retourné vendredi 23/9 dans l'autre sens : un Pèlerin à la Défense mais aucun à l'arrivée dans le 15ème.... Caramba, encore raté !

Mais découverte d'un excellent lieu pour une séance d'orniterrassologie...

 

CPCU_23sept2011.jpg

Vous avez tous les éléments sur cette photo pour deviner ce qu'est l'orniterassologie...

 

15/08/2011

Non, l'été à Paris n'est pas mort !

 

Contrairement à ce qu’on croit parfois, l’été n’est pas une saison morte pour l’ornithologue, même urbain ! C’est une période où on obtient parfois les preuves de nidifications qu’on ne faisait que soupçonner…et même parfois qu’on ne soupçonnait pas !

En attendant que je fasse le résumé de la saison complète ( et chez moi, l’été va du 1/6 au 31/8… ), voici quelques informations sur cet été à Paris.

 

Et tout d’abord, la satisfaction de l’année : l’épervier s’implante solidement à Paris. On en est à 6 couples localisés précisément ( dont 5 ayant donné des jeunes ) et un soupçonné ( pour la 4ème année… ). Les couples de Montsouris, des Buttes-Chaumont et du Père-Lachaise avaient été localisés ( avec leur nid) au printemps. Le couple du Père-Lachaise a abandonné sans qu’on sache dans quelles circonstances. Le couple de Normale Sup’ a donné du fil à retordre aux observateurs ( Y. et MY Gestraud et J.Lejeune) malgré la taille bien réduite de la cour… mais il a finalement montré qu’il avait eu un jeune. Surprise : un couple est localisé dans une petite cour à Montmartre par F. Guichard ! Depuis le temps qu’on pensait qu’il y en avait un dans le secteur … Et enfin, celui qu’on n’attendait plus : un couple a de nouveau occupé le petit bois de la BNF ( trouvé par P.Delbove).

 

Epervier_BNF_31juillet2011redJBAlemanni.jpg

L'un des 2 jeunes de la BNF, photo JB Alemanni

Comme en plus on soupçonne fortement le quartier des ministères ( 7ème arrdt) d’en abriter un, on peut donc estimer qu’il y a eu au moins 7 couples d’éperviers cette année dans Paris ! Pour une installation en 2008 ( peut-être 2007…), c’est quand même pas mal !

 

Autre satisfaction : la confirmation de la nidification de l’Hypolais polyglotte à Paris….même si ce n’est pas à l’endroit signalé dans l’Atlas ( endroit urbanisé depuis…) : B.Segerer a suivi la nidification d’un couple dans la friche Poniatowski ( 12ème arrdt) avec les jeunes observés au nid le 16/7

 

Une des 2 surprises de l’été : le 10/8, au Jardin des Plantes, Jacqueline Lejeune voit (et photographie ) un jeune Rougequeue à front blanc nourrit par un mâle adulte !

 

RQFB juv JdP_10aout2011.jpg

C'est le Robin du Robinier et pas le nom anglais du Rougegorge ! (photo J.Lejeune)

Il n’a sans doute pas niché sur place ( avec le nombre d’ornithos au mètre carré qu’il y a dans le coin, le chanteur aurait été repéré ! ), mais sans doute pas loin, dans un îlot de verdure dont le quartier a le secret. C’est la 2ème fois que se produit ce genre d’observation : le 11/7/2007, E.Piéchaud avait observé au même endroit un jeune volant…

 

L’autre surprise est l’installation d’un couple de Faucons pèlerins dans Paris même.  La cheminée de la CPCU qui domine la Seine en face de la Maison de la Radio a abrité la nidification du Faucon crécerelle, ce qui lui a valu l’installation d’un nichoir par le CORIF ( en la personne de D.Robert ) en 1989.

 

Pèlerin_siteCPCU15è_rognéered.jpg

Pas mal comme cadre, non ?

Cette cheminée ressemble beaucoup à celle d’Ivry : un conduit de cheminée ( ici en métal) entouré par une maçonnerie séparée de quelques dizaines de centimètres, ce qui ménage un espace avec une plateforme en bas des fenêtres permettant le déplacement à pied des oiseaux et l’installation éventuelle d’un nid… comme à Ivry ! C’est aussi à ce niveau qu’a été placé le nichoir.

 

Pèlerin_siteCPCU15è_télé_red.jpg

 

Signalé d’abord par T.Kuwabara, Il n’a pas été facile d’être sûr qu’il y avait   2 individus. La photo d’Y. Gestreaud le prouve évidemment. Un doute subsiste : un immature a-t-il aussi été vu ?...

 

Pèlerin_couple_CPCU_8aout2011_retaillée.jpg

La différence de taille entre la femelle (à gauche) et le mâle est assez nette. (photo Y. Gestraud)

 

D’où viennent ces oiseaux ? Un nouveau couple parisien après ceux d’Ivry et de la Défense ? Celui de la Défense, à 5,5 km de là, suite à l’échec de la ponte de ce printemps ? Le témoignage du jardinier de la place de Brazzaville qui affirme en avoir vu l’an dernier (I.Klinkert comm.pers.) laisse plutôt penser que ce sont ceux de la Défense qui seraient déjà venus là avant et qui s’y seraient établis après leur déconvenue de ce printemps…  mais cela reste à vérifier au printemps prochain ! On peut toujours rêver de 3 couples sur Paris et proche banlieue !...

 

Dernière minute ! M.Colombe, le 16/8, observe 2 pèlerins à la Défense, se rend à la CPCU, y trouve la femelle, repart à la Défense et … trouve une femelle ! Il est donc à peu près certain que le couple de la CPCU est un 3ème couple pour la proche région parisien !

 

03/08/2011

L'Hirondelle des rochers suit les traces de ses cousines...

 

Mon périple cycliste estival habituel m’a conduit cette année dans le Sud-ouest de la France. En passant à Périgueux (Dordogne), j’ai découvert la cathédrale St Front à l’aspect spectaculaire (elle aurait inspiré l’architecte du Sacré Cœur de Montmartre….mais l’original est beaucoup mieux que la copie !...).

 

blog_Perigueux-cathédrale.jpg

 

En y entrant, mon oreille est alertée par un cri métallique qui me rappelle quelque chose…. D’abord suis-je sûr que c’est bien un oiseau ?....en ville, la vérification s’impose! Oui, il s’agit bien d’oiseaux et, comme je le pensais, de jeunes Hirondelles de rochers !

 

blog_Perigueux_siteHRochers1.jpg

 

Je trouve rapidement le nid, à la croisée d’ogives d’un local (baptistère ?) situé à l’extérieur de la cathédrale, juste à l’entrée. Il s’agit donc d’un nid situé à l’intérieur d’un bâtiment, même si l’entrée est largement ouverte !

 

blog_Perigueux_siteHRochers2.jpg

 

Chez cette espèce, le phénomène n’est pas courant car l’espèce est en pleine phase d’urbanisation : si les nids sur les constructions humaines (pont, tunnels pare-avalanches, façades de maisons) sont assez fréquents, les cas de nidifications à l’intérieur de locaux sont beaucoup plus rares : pour être précis, je n’en connais qu’un autre, dans le porche (en fait une pièce en partie fermée ) d’une église au Pays Basque ( Garoche 2003).

 

blog_Perigueux_nidHRochers1.jpg

 

L’hirondelle de rochers, comme son nom l’indique, est liée aux falaises, principalement en montagne mais parfois aussi en bord de mer (Nice par exemple). Depuis la fin du XIXè siècle, elle s’adapte progressivement aux structures humaines et parallèlement (cause ou conséquence ?) sa zone de répartition s’étend. En France, les Alpes, les Pyrénées hébergent des Hirondelles de rochers urbaines. Pour le Massif central, c’est surtout la frange est et sud-est qui est occupée mais le côté sud-ouest se peuple progressivement. Il semble que la cathédrale de Périgueux soit une conquête récente !

 

blog_Perigueux_nidHRochers2.jpg

 

Il est intéressant de signaler que les 3 espèces rupestres françaises principales sont à 3 stades différents de leur anthropisation :

 

- l’Hirondelle rustique est habituée à l’Homme depuis si longtemps qu’il n’est pas certain qu’il y en ait en France qui niche en dehors des constructions humaines, le plus souvent à l’intérieur des bâtiments .

 

- l’Hirondelle de fenêtre est aussi très bien adaptée à l’Homme et ses constructions, où elle niche le plus souvent à l’extérieur  mais il y a des exceptions) . Cependant, si vous allez en montagne ou en bord de mer, vous pourrez avoir la chance de trouver une colonie en site rupestre. Pour ma part j’en connais dans le Cirque de Gavarnie(65) et à Mers-les-Bains ( 76) et je pense qu’il y en a aussi aux Eyzies le long de la Vézère

 

- l’Hirondelle de rochers qui en est donc au tout début….d’où l’intérêt de suivre de près ce phénomène !

 

02/06/2011

Une Ascension fort urbaine...

Ce matin, j'ai pris mon fidèle vélo pour rendre visite au premier couple de Faucon pèlerin s'étant reproduit à Paris ( ou presque : c'est à Ivry....) et j'en ai profité pour prolonger mon "expédition" à la recherche de l'éventuel autre couple à la Défense.

En passant le long de la Seine, j'ai enfin vu une Hirondelle de rivage visitant un trou de palplanche juste sous le pont du Boulevard Périphérique, espèce qui a ainsi donné à Paris en 2010 sa 62ème espèce nicheuse (depuis 2005)

Hirriv colonieperif2juin2011.jpg

Où peut-elle creuser son tunnel dans ce genre de rive ? En fait les trous sont déjà faits (juste en-dessous de la chaussée), il n'y a qu'à continuer le travail !

 

Hirriv colonieperif2juin2011detail.jpg

A Ivry, je ne refais pas la présentation du site : j'en ai souvent parlé et pour avoir plus de détails, allez sur le site de Yacine Attik

Quand je suis arrivé, je vois le mâle et ce que je prends pour la femelle...en fait la femelle adulte arrive ensuite avec une proie ! J'avais donc vu un des jeunes qui sont maintenant bien grands et que voici en train de se chamailler pour le reste de la proie ...

Pèlerins3juv-et-mâle2juin2011.jpg

Remarquez comme le père surveille sa famille depuis l'étage au-dessus...;-)

Ici aussi une colonie d'hirondelles de rivage dans les palplanches : sur la photo, un nid juste au-dessous du niveau de la chaussée...

Hirriv colonieIvry2juin2011detail.jpg

Pour réviser...

Sur la photo ci-dessous nichent un couple de Faucon pèlerin et une dizaine de couples d'hirondelles de rivage..... saurez-vous les retrouver ?...;-)

Site_Ivry.jpg

Je rentre ensuite vers Paris, petit crochet par le Palais omnisport de Paris-Bercy, le temps de faire une photo de Pie dans un milieu un peu curieux....

PiePOPB2juin2011.jpg

...puis je rends visite, à l'Arc de Triomphe de l'Etoile, à un couple de Faucon crécerelle qui squatte les sculptures face à l'avenue de Wagram.

Crecerelle_EtoileWagram2juin2011VueGenerale.jpg

Par chance la femelle est en train de dépecer une proie pour (au moins) 2 poussons en duvet gris !

Crecerelle_EtoileWagram2juin2011rogné.jpg

La suite de ma balade à la recherche des Pèlerins de la Défense, a été vaine mais m'a permis de trouver une belle image de vol de Bernaches du Canada à Courbevoie....

MurBernache_Courbevoie2juin2011.jpg

18/02/2011

Des pèlerins aux Prémontrés

Je sens bien que le titre reste un peu obscur pour beaucoup d'entre vous.....

Les Prémontrés sont une abbaye qui borde la Moselle à Pont-à-Mousson (54), charmante ville qui a eu l'immense privilège de me voir naître il y a plus de 58 ans ! Comme j'y retourne régulièrement, vous avez déjà eu quelques nouvelles de cette ville dans ce blog...

je voudrais revenir aujourd'hui sur la présence du Faucon pèlerin à Pont-à-Mousson car une évolution importante a eu lieu... mais d'abord un petit rappel historique : cela fait 9 ans maintenant qu'au moins un pèlerin, en général femelle, vient hiverner sur les tours de la-dite abbaye depuis Noël 2001...c'est donc le 10ème hiver consécutif que j'ai un Faucon pèlerin visible de la fenêtre de la cuisine de la maison familiale !

Pelerin_femelle_PaM_13fev2011rognée.jpg

Evidemment on attend tous la nidification...surtout que depuis quelques années, l'espèce niche dans Nancy, Lunéville, St Nicolas de Port, Metz, etc. Malheureusement il y a eu très peu d'observations d'un couple, ce qui est quand même la condition minimum pour espérer une reproduction !

Pelerin_male_PaM_13fev2011 (3)rogné.jpg

Dimanche 13/2, je repère un Pèlerin qui semble apprécier plutot les coins des clochers, alors que la femelle préférait le sommet des pilastres qui ornent les tours..... Pendant que je le photographie, je l'entends pousser des cris aigus plaintifs, puis il s'envole et j'entends des "tsiok" pendant qu'il fait le tour d'un clocher....mais pas vu 2 oiseaux !

Pelerin_male_PaM_13fev2011 (10)rognée.jpg

Lundi 14/2, alors que je vais faire des courses (j'emporte toujours mes jumelles en ville !) je vois enfin le couple....et le mâle qui part en chasse. Il rapporte une proie....et la passe à la femelle ! Pour la St Valentin, c'était une charmante attention !

Pelerin_male_PaM_13fev2011 envol rogné.jpg

En allant me poster de l'autre côté de la Moselle le lendemain, je peux voir le couple et surtout remarquer qu'un des abat-sons est maculé de fientes..qui ne peuvent venir que de l'intérieur du clocher : le couple serait-il déjà installé ?



Pèlerin_couple-facadeW_PaM_fev2011_complétée.jpg

25/01/2011

D'où viennent les cormorans ? (bis)

Fin novembre, je racontais le débarquement des cormorans dans Paris : un vol de 133 avait été compté par Y et MY Gestraud arrivant par la Bastille au port de l'Arsenal. Cela constitue sans doute un record pour Paris !

Radeau éclairci red.jpg

Un « radeau » de Cormorans au carrefour des canaux avant le lever du jour le 24/1/11

J'avais essayé de voir d'où ils venaient en allant me poster au carrefour des canaux de l'Ourcq et St Denis au port de la Villette, puis de plus en plus en aval en rejoignant le canal St Martin. Malheureusement à cette époque (fin novembre début décembre) aucun groupe important n'avait été noté. Cependant un groupe de 6 était remarqué comme passant à chaque fois dans les premiers au lever du jour : ceux-là faisaient bien le trajet canal St Denis, bassin de la Villette, canal St Martin, sans doute en provenance du dortoir de l'Île St Denis. Le 19/12, sous la tempête de neige, j'ai pu noter aussi un total de 160 au moins volant à Aubervilliers vers le sud du canal St Denis (plus 38 qui pêchaient près du Stade de France !). Il est probable que certains arrivent aussi sans suivre les canaux ( ce que j'ai observé pour le retour entre Stalingrad et le canal St Denis vers Aubervilliers).

Cormorans paire red.jpg

Une paire de cormorans s’envole après un repas rapide à la darse de la Villette

Je m'étais aussi posé la question de savoir s'il en venait par le canal de l'Ourcq (ils auraient pu venir du parc du Sausset à Aulnay): aucune arrivée de ce côté-là et même quand j'en ai observé un grand groupe ( plus de 90) à Pavillons s/bois le 30/11 (+22 à l'écluse de Sevran), ils venaient sans doute de Paris : j'avais été survolé par une trentaine avant de les voir à l'eau. Le 4/1/11 j’ai aussi été survolé par 6 vols pour un total de 66 Cormorans allant vers l’est. De plus l'effectif observé était le double de l'effectif qui dort au Sausset ( J.Gnanou com.pers.)...

Cormorans vol_sur_19è red.jpg

Les cormorans hésitent à se poser sur la darse de la Villette

En fait il semble qu'un groupe de plus de 100 cormorans se déplace un peu au gré de sa "fantaisie", sans qu'une corrélation nette soit trouvée avec les vagues de froid et qu'il choisisse suivant sa fantaisie (ou des "informations" recueillies par certains d'entre eux....) d'aller vers la Bastille, le canal de l'Ourcq ou ….de rester au carrefour des canaux ! C'est ce que j'ai découvert samedi dernier (22/1) : des cormorans sont là avant même le lever du jour ( 21 par exemple à 7h55 par temps couvert le 24/1) et d'autres arrivent à peine plus tard pour pêcher dans la darse de la Villette.

En vol red.jpg

Le cou montre bien que la pêche a été fructueuse !

Ils y trouvent d'ailleurs visiblement de quoi se nourrir ! L'endroit est étroit et ils ne s'y posent qu'avec grande prudence et s'en envolent dès qu'ils ont mangé. Ils se posent alors en "radeau" au carrefour des canaux, ce qui donne des scènes originales en ville !

Radeau_ecluse.jpg

Le carrefour des canaux St Denis et de l’Ourcq sert de lieu de repos après une pêche active !

28/11/2010

D'où viennent les cormorans ?

L’histoire démarre le 23 novembre dernier quand, en allant à vélo  au collège le long du canal de l’Ourcq ( Seine St-Denis), j’ai vu un groupe d’une petite vingtaine de Grands cormorans en train de pêcher ou en vol…c’est mon record sur cette zone !

J’ai émis l hypothèse qu’ils pouvaient venir du parc du Sausset ( Villepinte/ Aulnay sous bois, qq km au Nord) en longeant l’autoroute A3 ( j’ai déjà remarqué qu’ils semblaient suivre ce point de repère…).

En réponse à mes messages sur les listes ornithos, j’ai appris qu’il y avait aussi plus de cormorans que d’habitude sur le canal St Martin et sur la Seine dans Paris et surtout , un vol de 133 Grands cormorans a été noté hier 27/11 par Y et MY Gestraud arrivant au port de l’Arsenal (à côté de la Bastille ) en venant du Nord (donc par le canal St Martin).

Cormorans_Arsenal-27nov10d.jpg

 

L'arrivée des cormorans ( ph. Y.Gestraud)

Ce matin, j’ai donc décidé de voir si je les voyais passer à la Villette au lever du jour : en 50 mn entre 12 et 20 cormorans seulement  sont passés dans tous les sens….sauf en provenance de l’Est : mon idée était donc fausse ! Ils viennent du nord par le canal St Denis (ce qui n’est pas étonnant en raison de l’existence d’un dortoir en aval de St Denis ) mais aussi de l’Ouest, c'est-à-dire du centre de Paris !

 

En même temps, il n’y a pas eu de gros vols observés à la Bastille, juste un vol de 16… Celui-ci n’est pas passé devant moi qq kilomètres plus au nord. Alors ? D’où viennent-ils ?

Cormorans_Arsenal-27nov10a.jpg

Quand Paris prend un air de port de mer ( port de l'Arsenal-ph. Y.Gestraud)

Soit ils ont coupé l’angle des canaux et ont rejoint le bassin de la Villette à l’ouest de mon poste de surveillance, soit le groupe de 16 a passé la nuit sur le canal St Martin comme certains témoignages le laissent penser….

La suite au prochain numéro !



carte Paris_RP.jpg

 Fin !