07/07/2013

L'horrible carnassier fond devant les poussins...

Je dois l'idée et les photos de ce billet à Frédéric Luc qui suit fidèlement les poules d'eau de Bercy. Qu'il en soit remercié !

La question est sérieuse : comme beaucoup d'espèces exotiques réussissant à vivre en liberté, on qualifie souvent la Tortue de Floride d'invasive. La définition d'invasive nécessite l'origine exotique, l'introduction ( volontaire ou non) par l'Homme, la reproduction en liberté sans aide humaine, les effectifs en croissance importante et les dommages causés au milieu naturel.

La Tortue de Floride remplit-elle ces 5 conditions ?

- d'origine exotique.... c'est évident !

- l'introduction humaine... tout aussi évident ! On achète une toute petite tortue à son gamin pour lui faire plaisir mais quand l'animal grandit ( on en voit dont la carapace dépasse les 30 cm ...), on se dit hypocritement qu'elle serait mieux en liberté... et hop ! dans l'étang le plus proche... Depuis quelques années, l'importation en est interdite en Europe.

- la reproduction en liberté : la température externe étant importante, on doutait de la possibilité de l'espèce de se reproduire au nord de la Loire.... et on a trouvé des cas de reproduction à St Quentin en Yvelines ! Reste à savoir si ça va donner des mâles et des femelles, car le sexe des embryons dépend de la température d'incubation : s'il fait trop frais ( moins de 26°) , ça ne donne que des mâles... donc la population ne pourra se développer

- je n'ai pas trouvé de chiffres sur la courbe des effectifs, mais on peut supposer que, s'il y a augmentation (assez évidente....) , elle n'est pas due à la reproduction mais aux lâchers d'animaux domestiques. Et ça peut vivre 50 ans !

- l'espèce est-elle dangereuse pour l'environnement ? Je manque totalement de compétences sur la question de la concurrence avec la Cistude, dont il semble plaisible que ce soit un danger important pour une espèce déjà menacée par d'autres menaces. On met aussi en avant la carnivorie ( ce mot n'existe pas ?... ben désormais, si !) de l'animal qui pourrait manger des jeunes canards, poules d'au ou grèbes...

Sur le régime alimentaire, j'ai trouvé en fait : "Les tortues de Floride sont des reptiles opportunistes à tendance carnivore. Dans leur milieu naturel, elles vont pouvoir manger des poissons, des crustacés, des insectes
Adultes, elles peuvent avaler jusqu’à 35% de végétaux, contre 10 % pour les juvéniles." (http://www.closdelolivier.be/Wauty/tortue%20de%20Floride.... ). Ce n'est déjà pas la présentation d'un monstre sanguinaire...;-)

On en arrive aux photos : j'avais toujours été frappé par le manque de preuves directes de capture de jeunes oiseaux par les tortues de Floride.... j'ai compris pourquoi !

Frédéric Luc a donc assisté à ces scènes assez surprenantes...

Poule-d-eau_Bercy_Tortue_FredLuc (4).JPG

J'ai trouvé un siège sympa pour prendre mon bain de soleil !

 

Poule-d-eau_Bercy_Tortue_FredLuc (5).JPG

Ben, qu'est ce que tu fais là-dessus ? Veux tu descendre tout de suite !....

 

Poule-d-eau_Bercy_Tortue_FredLuc (6).JPG

.... que j'm'y mette ! Le paysage est plus joli de là-haut...

 

On a donc un peu de mal à penser que la Tortue de Floride soit un prédateur important de jeunes oiseaux d'eau... Cela ne signifie pas que l'espèce ne pose pas de problème dans la Nature : il semble bien qu'elle consomme beaucoup d'amphibiens  et il faut continuer à dire :

"Ne relâchez pas vos tortues dans la Nature !" 

 

28/06/2013

La Vie, la Mort, tout ça....

Jacqueline Lejeune m'envoie une photo qui prête à philosopher...

Cette jeune Bergeronnette des ruisseaux, photographiée au square du temple ( Paris 3è) est nourrie par son père à partir de mouches capturées par l'adulte grâce à la présence du pigeon mort !

Bergeronnette des ruisseaux et 1 jeune_15 juin 2013 allégée.jpg

Ca, c'est du circuit court....;-) 

28/05/2013

Trempe ton pain, Marie....

V'là que je m'autoplagie...J'ai déjà dû utiliser ce titre pour évoquer le même comportement original de la corneille. Aujourd'hui, c'est à propos d'une scène observée dimanche dernier devant le Conservatoire National de Musique ( Paris 19è).

Quand une corneille trouve du pain un peu sec....

Corneille-Conservatoire1.jpg

....elle le trempe dans l'eau....

Corneille-Conservatoire2.jpg

... ce qui le ramollit et lui permet de le déguster !

Corneille-Conservatoire3.jpg

Sa copine (voir la 1ère photo) a dû trouver ça intelligent et a voulu l'appliquer....

Corneille-Conservatoire4.jpg

 ... avec ce que j'ai d'abord pris pour un rince-doigt distribué dans les restaurants quand on est obligé de manger avec les doigts !

Corneille-Conservatoire5.jpg

 Elle va donc le tremper dans l'eau....

Corneille-Conservatoire6.jpg

... le déchiquète soigneusement (en le tenant fermement avec une patte)...

Corneille-Conservatoire7.jpg

 ... et en déguste le contenu ! Mais qu'est-ce que c'était donc ?

Corneille-Conservatoire8.jpg

Le "restaurant" qui distribue ça est effectivement juste en face ! 

 

18/05/2013

Les colverts lisent mon blog !

J'ai eu cette révélation ce matin : hier je publie le billet concernant 2 nids de colverts bien planqués et je termine en montrant 2 photos de colverts visitant le Panthéon.... eh bien, cela a donné à trois colverts l'envie d'aller se balader aussi !

Colverts-ConservatoireMusique-détail.jpg

Où sont-ils en train de barboter à votre avis ?.... A la porte de Pantin, devant le Conservatoire de Musique !

Colverts-ConservatoireMusique-plan_general.jpg

Bon, ça ne va pas devenir non plus le thème exclusif du blog.... on abandonne les colverts pour quelques temps ! 

17/05/2013

Cherchez la cane !

Aujourd’hui encore, un billet de fainéant !...

J’utilise sans vergogne des photos que je n’ai pas prises, pour faire suite au billet précédent sur les canards qui nichent un peu n’importe où en ville. Les exemples d’aujourd’hui m’ont été envoyés par François Legendre à l’occasion d’un de ces retours en banlieue de Melun, mais c'est son papa René qui les a prises, et de Philippe Maintigneux dont vous verrez qu’il s’active à Paris….

Les colverts, on l’a vu, peuvent choisir des endroits originaux, parfois en hauteur, pour construire leur nid… En tout cas, il faut oublier l’idée du canard qui niche dans les roseaux au bord de l’eau ! En général, la femelle s’en éloigne pour choisir l’endroit où elle va construire son nid ! D’ailleurs, si vous êtes observateurs, vous aurez noté qu’on ne voit quasiment que des mâles en ce moment sur les pièces d’eau : les femelles couvent ….

 

Colvert-nidif-RPoint1.jpg

C’est la période où on comprend l’intérêt de la couleur terne de la femelle alors que les mâles ont de belles couleurs bien visibles : essayez de trouver une femelle colvert sur son nid est souvent une prouesse…. vous la voyez sur la photo ci-dessus ?

Et pourtant elle est bien là, en plein milieu de ce rond-point de l’agglomération de Melun…. Allez, je vous aide !

 

Colvert-nidif-RPoint2.jpg

Vous voyez que c’est efficace…

Et ici, dans ce bac à fleurs, toujours près de Melun, vous la voyez ?

 

Colvert-nidif-jardinière1.jpg

Elle fait sa grande timide, derrière ces quelques fleurs… ;-)

 

Colvert-nidif-jardinière2.jpg

Là, maintenant, vous la voyez mieux ? Même pas peur de vous, n’est ce pas ?

 

Colvert-nidif-jardinière3.jpg

Et pendant ce temps-là, ces messieurs font du tourisme…. où croyez-vous qu’ils se rendent dans leur tenue d’apparat ?....

 

Colvert-pantheon_PhMaintigneux.jpg

 

Au Panthéon, en toute simplicité….

 

Colvert-pantheon_PhMaintigneux1.jpg

« Aux grands anes la Patrie reconnaissante » ?

Qu’est ce que viennent faire les ânes dans ce billet ?....mais non, j’ai bien écrit « ane », l’ancien nom du canard (du latin « anas »), ce qui m’a permis de faire ce saut de la cane à l’ane…. ;-)

Les 5 premières photos sont de René Legendre et les 2 dernières de Philippe Maintigneux, merci à eux !

 

22/04/2013

Les canetons n'ont pas froid aux yeux !...

Ce billet va commencer par une histoire de faux comme Internet en connait pas mal…. Un ami m’envoie la référence d’une histoire de sauvetage de caneton par un courageux employé de banque de la ville d’Epinal (Vosges). A la lecture de l’histoire, quelques détails clochent, en particulier l’apparition au milieu d’une phrase du nom de Spokane, dont j’apprendrai que c’est une ville de l’état de Washington ( côte NW des USA) ! Un petit tour sur Google me permet de récupérer l’adresse d’un site qui raconte la vraie histoire, qu’un employé de banque spinalien - qui a sans doute voulu se faire mousser auprès de ses collègues - avait détournée sans vergogne à son profit !

 

Canetons_couvée-balcon.jpg

 

Nous sommes donc dans une succursale de banque , au premier étage d’un immeuble de Spokane

 

La vidéo (en américain… of course !) dont sont tirées les photos que j’utilise ici

https://www.youtube.com/watch?v=0SGlYiU8bZM

La page qui raconte l’histoire vraie http://www.chezmaya.com/cartesvirtuelles/canard/heureux.htm

 

Où l’on voit qu’avoir sous la main un « catcher » de base-ball peut toujours être utile pour sauver des petits canards… ;-)

 

Canard_chute-libre.jpg

 

Exceptionnelle cette histoire ? … pas tant que ça ! Une lectrice de mon blog vient de m’écrire car elle a constaté qu’une cane colvert a commencé à pondre dans un pot de fleur de son  8ème étage en plein centre de Metz. Que va-t-il arriver aux futurs canetons ?... En ayant lu ce qui s’est passé à Spokane, vous vous doutez que les petits risquent de sauter…. du 8ème étage! Ca risque de faire un peu haut et il vaut mieux prévoir une autre solution… Il faudra surveiller la couvée et dès l’éclosion ( environ 25 jours après la ponte du dernier œuf ), il sera conseillé de récupérer les canetons dans une boite de carton pour les descendre par l’ascenseur jusque sur le trottoir

 

canard_transport-couvée.gif

 

où il faudra attendre que la femelle entende les cris de ses petits et viennent les récupérer ! Elle devrait savoir ensuite où les emmener en file indienne vers le point d’eau le plus proche… ;

 

Canetons_couvée-evacuation.jpg

 

On m’a raconté l’histoire d’une habitante d’un immeuble qui surplombait le parc des Buttes-Chaumont qui avait eu la surprise de voir une famille de canetons traverser sa salle à manger au moment où elle ouvrait la porte du balcon ! Elle n’avait pas remarqué qu’une cane colvert avait couvé elle aussi dans un pot de fleurs…

 

Même histoire sur un balcon dominant le bassin de la Villette : la personne avait bien récupéré les petits, mais avait voulu les emmener au parc des buttes-Chaumont où les jeunes avaient été décimés par  des goélands ainsi que par des colverts jaloux de leur terrain… il aurait mieux valu les laisser dans le canal d’en bas : la femelle avait sans doute une idée derrière la tête en nichant à cet endroit !

 

Il existe sur Internet de nombreuses vidéos montrant des couvées de canards (et même de Bernache du Canada !) sur des balcons, souvent dans un pot de fleurs et j’ai vu une cane colvert nicher sur le parapet du quai qui domine la Seine près du transept sud de N-Dame ! Vous pouvez deviner le saut qu’ont accompli les jeunes en regardant cette photo prise au même endroit quelques années plus tard !

 

Colverts_males_NDame.jpg

 

Décidément les colverts apprécient souvent la hauteur pour construire leur nid….

 

18/03/2013

Opération "Nichoirs Propres" à la Villette

 

J’ai déjà raconté il y a 2 ans la scène de nettoyage des nichoirs à Hirondelles de fenêtre de la Grande Halle de la Villette ( cf. http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2011/04/05/grand-nettoyage-de-printemps-a-la-grande-halle-de-la-villett.html) .

 

Sans qu’il soit indispensable de le faire tous les ans, un nettoyage périodique est utile pour éliminer certains cadavres que les adultes n’ont pas pu éliminer (d’habitude, les hirondelles font le grand nettoyage de printemps quand elles arrivent, mais il y a des fois où elles n’y arrivent pas, voir un peu plus loin). Il permet aussi d’éliminer les parasites qui pondent ou restent planqués dans le nichoir pendant que les proprios sont partis se faire chauffer les plumes au soleil.

 

IMG_8427.JPG

 

Cette année encore donc l’EPPGHV ( La Villette pour faire simple…) mettait à la disposition du CORIF un chariot élévateur, piloté de main de maître comme les 2 fois précédentes par M.Leclercq. Pour pimenter la chose, une équipe de télévision de la chaîne Maison+  (du groupe Canal+) suivait l’opération. La famille Gestraud était aussi sur le pont : Yves  prenait les photos que vous pouvez voir et M-Yvonne notait le résultat de la visite des nichoirs !

L’opération consistait donc à décrocher les nichoirs , simplement retenus par des clous pliés en équerre qu’il suffit de faire pivoter…

 

IMG_8433.JPG

puis de vider le contenu dans un sac plastique ( les hirondelles construisent à l’intérieur un nid en plumes, surtout de pigeon m’a-t-il semblé),

IMG_8499.JPG

puis de brosser les deux plaques de bois qui sont accrochées respectivement au nichoir

 

IMG_8435.JPG

et au toit de la Halle, car c’est à cet endroit qu’on trouve beaucoup de pupes de mouches parasites (Hippoboscidés de l’espèce Stenepteryx hirundinis)

 

IMG_8475 copie.jpg

et parfois des punaises des hirondelles (Oeciacus hirundinis) qui passent l’hiver là en attendant le retour de leurs fournisseurs de sang.

 

IMG_8485.jpg

Allez, un coup de brosse !

 

IMG_8476.JPG

Un coup d’insecticide à base de pyrèthre utilisé en médecine vétérinaire pour décourager les nouvelles venues et on remet le nichoir en place !

IMG_8480.JPG

Bilan des courses : des cadavres de jeunes hirondelles pas loin de l’envol dans 3 nichoirs ( dans un cas, les jeunes momifiés dataient visiblement de 2 ans, signe que les adultes n’avaient pas pu les éliminer l’an dernier ).

IMG_8496.JPG

Autre trouvaille, plus inattendue : des morceaux de plastique mélangés aux plumes de 2 nids et dans un 3ème un bout de scotch ! Sans doute le caractère léger et la couleur blanche les avaient-ils fait prendre pour des plumes….

IMG_8493.JPG

Dommage que le vent fût un peu frisquet, on y aurait autrement pris plaisir à faire le spectacle là-haut dans la nacelle…et en plus il y avait un caméraman qui filmait à bout portant !

IMG_8453.JPG

Diffusion prévue de Natures urbaines à partir du dimanche 24/3 ( il y a de nombreuses redif dans la semaine qui suit)

Toutes les photos sont évidemment d'Yves Gestraud, merci à lui !