25/09/2011

Des oiseaux qui tombent à pic !

Il y a quelques temps ( 4 ans déjà en fait....) je vous ai parlé des pics qu'on pouvait trouver dans Paris, ce qui peut paraître surprenant si on se souvient que ce sont des oiseaux typiquement forestiers, et même qui apprécient le plus souvent les vieilles forêts.... Dans Paris, on n'imagine pas trop en trouver et pourtant, avant de lire la suite de ce billet, allez faire un tour là http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2007/10/0... pour vous rafraîchir la mémoire ;-)

Ca y est ? Vous avez mémorisé les différences entre les pics épeiche, épeichette et mar ?....C'est bien, je vais pouvoir vous raconter les dernières nouvelles !

La semaine dernière, Y et MY Gestraud ont eu la chance d'en trouver 3 espèces dans le même parc ( Montsouris ) et surtout le talent de les photographier !

Grâce donc à Yves, je vais pouvoir vous montrer une scène rarissime : un Pic épeiche et un Pic épeichette sur la même branche à quelques dizaines de centimètres l'un de l'autre

Pics.jpg

Le plus beau était à venir... un Torcol, pic migrateur qui ne s'arrête qu'exceptionnellement à Paris (une mention en 1913 et une en 2006 ! ) était en train de se nourrir au pied d'un buisson !

Torcol 2.jpg

L'histoire ne s'arrête pas là : vendredi, je signale avoir vu un Pic mar qui semble cantonné dans le secteur sud des Buttes-Chaumont et aujourd'hui Yves m'apprend qu'il a réussi à le photographier ! Voici donc cette espèce qui n'a encore jamais niché dans Paris ( sa 1ère observation ne remonte qu'à 2008) mais qui a niché ( régulièrement ?) au bois de Vincennes .

Pic_mar_Buttes_Chaumont.jpg

 Pour faire bon poids, je termine par une photo qui remonte au mois de juin dernier qui montre bien que le Pic vert niche au parc Montsouris : voici un jeune juste envolé

Pic vert juv Montsouris juin2011.jpg

Un énorme merci à Yves Gestraud pour ces photos !  

07/09/2011

L'épervier des pavillons...

J'ai souvent parlé du retour de l'épervier  ( qui avait beaucoup régressé dans les années 70) qui l'amène à pénétrer en ville. Il faut savoir que ce n'est qu'en partie étonnant car l'épervier à la campagne a toujours utilisé les jardins des villages comme terrain de chasse....il n'avait donc pas très peur de l'Homme déjà à cette époque.

C'est donc principalement dans les secteurs les plus verts de Paris qu'on peut le voir. Il a cependant fallu un joli concours de circonstances pour permettre à G.Gélis et E. Gautier de réaliser fin août cette vidéo : on peut y voir un  mâle adulte ( dos gris bleu et poitrine légèrement orangée ) achever et déguster un moineau aux confins du 6ème et du 7ème arrdt !

Epervier_video_Edddy2tronquée.jpg

Il suffit de cliquer sur l'image....

Dans la série l'épervier parisien nous réserve toujours des surprises, j'ai signalé, je crois, que Paris a hébergé cette année au moins 6 couples d'Eperviers ( plus un sans doute, justement, dans le 7ème arrdt) : Buttes-Chaumont, Père-Lachaise ( échec), Bibliothèque F.Mitterrand, parc Montsouris et Montmartre. Trois grands parcs, mais aussi un "bois" d'un hectare, une cour avec ...22 arbres et une cour d'immeubles haussmanniens avec qq arbres seulement !

L'annonce de la dernière nidification (découverte cette année par F.Guichard) nous avait bien fait plaisir car on la subodorait depuis 2-3 ans sans pouvoir la prouver ! Tout à l'heure , en préparant ce billet, je tombe sur des photos qu'on m'avait envoyées au printemps prises....de l'autre côté de la même rue et dans le même paysage

Epervier_Montmartre_17mar2011_red.jpg

Alors, mâle ou femelle ? photo Alexis Hardouin-Finez

C'était le 17 mars, le quartier lui a plu et il est resté.....;-)

23/08/2011

Le Héron à la pêche !

Tout le monde connait le mode de pêche habituel du Héron: silhouette immobile sur le bord de l'eau, le'oiseau rapproche très lentement sa tête de l'eau, le cou replié se détend brusquement pour attraper le poisson étourdi ( on dirait bien "tête en l'air" mais...) qui ne l'avait pas repéré. Cependant, on voit parfois un héron scruter l'eau depuis un quai assez élevé, en bord du canal de l'Ourcq par exemple, et on se demande comment il peut faire pour pêcher depuis cette hauteur...

Mercredi dernier, j'ai pu assister à ce mode de pêche plus rare, même si aux Buttes-Chaumont, la méthode traditionnelle est aussi possible...

Le début est le même : le héron  approche très lentement sa tête de l'eau...

Heron_BChaumont_pêche-plongée_red17aout2011(1).jpg

Mais le poisson est trop loin, hors de portée de son bec, pourtant long et emmanché d'un long cou... L'oiseau doit donc....

Heron_BChaumont_pêche-plongée_red17aout2011(2).jpg

 .... plonger ! On remarque que le cou entre entièrement dans l'eau ( alors que le lac n'est pas bien profond ! ).

Heron_BChaumont_pêche-plongée_red17aout2011(3).jpg

Ensuite, il faut revenir sur terre...

Heron_BChaumont_pêche-plongée_red17aout2011(4).jpg

 ....bredouille !

12/07/2011

Un noyer mystérieux......

Pour évoquer un peu de ma vie, je suis né à Pont-à-Mousson (54) où vit encore mon père. J'y retourne régulièrement et mon père m'a fait remarquer un détail curieux : un noyer s'est mis à pousser au bord du chemin d'entrée de la maison, alors qu'il n'y a pas de noyer autour : le plus proche est de l'autre côté de la maison et il y a peu de chance qu'une noix ait fait le tour à l'occasion d'un coup de vent tourbillonnant !...

Corneille_cassage_noix_PaMjuil2011red(2).jpg

Une idée ?......

et si c'était une corneille ?....comment ça , une corneille ?

Si vous ne devinez pas, regardez cette vidéo, qui a fait le tour du Net : http://www.youtube.com/watch?v=1P8Nwl7FAJk

Pour résumer, une corneille qui veut manger une noix s'installe à un carrefour ....

Corneille_intelligente0.jpg

...elle la lâche au passage d'une voiture

Corneille_intelligente1.jpg

et va récupérer le résultat après le travail des pneus !

Corneille_intelligente2.jpg

 Permettez-moi de rester un peu sceptique sur le respect des feux tricolores....le montage cinématographique permet peut-être d'en rajouter un peu...mais on peut s'attendre à tout avec les corneilles !

En tout cas vous avez compris l'hypothèse que je privilégie pour l'origine de ce noyer : il serait donc arrivé par "la voie des airs" !

 

Et çette photo, prise une dizaine de kilomètres plus au sud ( près de Dieulouard).....

Corneille_cassage_coquillage_PaMjuil2011red(2).jpg

... que font là ces débris de coquilles d'Unio, sorte de Moule d'eau ? Bon d'accord, on n'est pas loin d'un étang, mais quand même, ça ne vole pas !....

Corneille_cassage_coquillage_PaMjuil2011.JPG

Après l'exemple précédent, vous aurez deviné que les corneilles ne mangent pas que des noix mais aussi des coquillages !

Quand je vous disais qu'elles nous étonneront toujours !...;-) 

02/07/2011

Scène de la vie en banlieue

La scène a été tournée à Pavillon s/Bois (93), ce samedi 2 juillet 2011. Elle met en scène un Goéland argenté qui a trouvé semble-t-il une carcasse de poulet roti et semble l'apprécier...

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red1.jpg

Une Corneille noire a l'air de trouver ça intéressant...

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red2.jpg

Faisons celle qui n'a rien vu....

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red3.jpg

 Ca va, il ne s'est rendu compte de rien !

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red4.jpg

Non mais, elle croit que je n'ai rien vu ?....... 

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red5.jpg

 Je ne vais quand même pas lui laisser ça....

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red6.jpg

Là, ça y est..... j'ai pu faim...tu peux y aller ! Moi j'me casse...

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red7.jpg

Il faut toujours s'alléger avant le décollage !

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red8.jpg

 Bon appêtit !

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red9.jpg

J'espère qu'il l'a laissé quelquechose à manger !

Goeland_corneille_pavillon2juil2011 red10.jpg

Allons dans un endroit plus tranquille pour voir ça de plus près ! 

 

23/04/2011

Les oiseaux ont mauvais caractère !

Je vais vous raconter deux histoires vraies qui montrent 2 choses :

- les oiseaux ont souvent mauvais caractère

- il faut en tenir compte si on a un rapport quelconque avec certains d’entre eux….

 

Je commencerai par une histoire un peu triste, que la personne qui est l’héroïne bien involontaire de cette histoire ne m’en veuille pas : je ne veux absolument pas la dénigrer, mais permettre à d’autres de ne pas faire la même erreur….

Cette personne, qui habite au 8ème étage d’un immeuble au-dessus du bassin de la Villette ( Paris), a eu la surprise de découvrir une cane colvert qui couvait dans une jardinière sur son balcon !  Aussi surprenant que ce soit, c’est en fait assez classique : en ville les sites de nidification sont rares et, même dans la nature, les colverts n’hésitent pas à prendre un peu de hauteur pour trouver la tranquillité : on peut voir des colverts nicher sur des arbres !  

Mais que va-t-il arriver aux canetons à l’éclosion ? Normalement, au bout d’un jour, les canetons doivent se nourrir seuls : ils doivent donc avoir rejoint l’eau la plus proche. En général, la femelle mène son petit monde jusqu’à la mare d’à côté, quitte à traverser une route !

 

Colvert famille canal 030507 retaillé.jpg

 

                                                                                    Ca fait déjà une jolie famille !

 

Une séquence tournée par la BBC montre comment ça se passe quand le nid est directement au-dessus de l’eau : les petits sautent tout simplement de plusieurs dizaines de mètres dans l’eau ! Mais là, pas possible : le balcon domine la rue… Je lui ai donc conseillé de capturer la femelle et les petits et de descendre tout ce petit monde pour le relâcher au bassin de la Villette… La capture s’est faite sans problème majeur, mais l’hôte des canards a voulu trouver un meilleur havre pour ses 11 protégés et les a apportés au parc des Buttes-Chaumont, qui possède un fort joli lac et des pelouses plus accueillantes que les rives du bassin de la Villette. Malheureusement, il y a aussi des mâles de colverts qui sont de vrais obsédés sexuels et des bernaches du Canada qui n’apprécient pas les intrus… A peine ce petit monde relâché, les mâles colverts se sont précipités sur la femelle ( dans cette espèce, les accouplements ressemblent plus à des viols, collectifs si nécessaire…) et les petits laissés à l’abandon se sont fait agresser par les bernaches ! Le canal, moins accueillant a priori aurait évité un tel accueil…mais ne nous faisons pas d’illusions : la survie des canetons en ville est toujours très faible, entre les corneilles, les goélands, les hérons  et les rats, très peu survivent  (et heureusement, quand on voit le nombre de naissance !)

 

Colvert famille17pull canal030507red.jpg

 

Là, en plus il y a sans doute eu adoption d'une nichée abandonnée.... 

 

L’autre versant, plus optimiste, de la question a été apportée par un lecteur de ce blog qui m’a laissé un commentaire à propos des hérons qui peuvent faire des ravages dans les bassins à poissons rouges ( ou poissons plus précieux) même en plein centre des villes ( voir mon billet en cliquant ici http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2007/10/23/le-heron-des-bassins.html )

Depuis que le héron est redevenu une espèce commune, il est entré en contact avec l’Homme et s’est rendu compte qu’on ne lui faisait pas de mal, en ville du moins. Il a donc progressivement perdu sa peur ancestrale et a pris ses habitudes dans les parcs urbains, puis dans les jardins privés, même les plus petits… au grand dam des propriétaires des poissons, parfois amoureusement sélectionnés par leur hôte ! Le lecteur de mon blog a eu une idée qui vient du caractère ombrageux de cet oiseau : il a tout simplement placé une silhouette de héron sur son bassin ! Comme un héron ne supporte pas un individu de la même espèce sur son lieu de pêche, la ruse a évité depuis la capture des poissons du bassin…..

 

Héron imm Bercy 171205 red.jpg

 

                                                                           A Bercy, ils n'ont vraiment peur de rien !

 

Une petite recherche sur Internet m’a permis de trouver des modèles de75cm de haut pour des sommes variant entre 25 et 35 euros. Bizarrement dans leur argumentaire, les vendeurs ne parlent que du côté esthétique (un peu discutable, il faut l’avouer….) et pas du côté utilitaire de leur produit !

Si l’auteur du commentaire peut m’envoyer plus de détails, il sera le bienvenu, il suffit d’utiliser la fonction «  Me contacter »…. ;-)

05/04/2011

Grand nettoyage de printemps à la Grande Halle de la Villette !

Evidemment, il n’est pas besoin de nettoyer les nids naturels d’hirondelles, mais il faut le faire avec les nids artificiels. Pourquoi ? Tout simplement parce que les nids naturels se détruisent régulièrement, ce qui élimine les hippobosques ( mouches parasites qui laissent leurs œufs passer l’hiver dans le nid en attendant le retour de leur source de sang !). Evidemment les nichoirs sont prévus pour résister plus longtemps.

A la Villette, il y avait une autre raison : quand ils ont été posés en mars 2006, les nichoirs ont été massivement occupés au printemps suivant ( 100% d’occupation !) mais l’été a été catastrophique pour les hirondelles de la région parisienne : canicule en juillet qui fait mourir de chaud les jeunes au nid et un mois d’aout « pourri » qui fait mourir (de froid et surtout de faim) les secondes couvées et même certains adultes sur les nids !

Résultat : 75% de chute des effectifs en 2007 …

Les nichoirs étaient donc pleins de cadavres au retour des quelques survivants. Evidemment, les hirondelles nettoient les nids avant de les occuper et sortent les restes de l’année précédente, plumes, œufs et parfois cadavres de jeunes. On a ainsi vu progressivement disparaître des cadavres qui dépassaient du trou d’entrée grâce aux efforts des nicheurs des années suivantes. Mais quand il y en a trop….y en a trop ! Et effectivement, en nettoyant les nichoirs on en a trouvé 5 qui étaient encore occupés par des squelettes ou un jeune momifié !

Le Corif a donc obtenu l’autorisation et l’aide matérielle de l’administration de la Grande Halle pour procéder au nettoyage des nichoirs le 1er avril dernier ( non, ce n’est pas une plaisanterie !). Eric Leclercq qui conduisait l’élévateur a mis la main à la pâte et le travail a été rapidement mené à bien.

Que l’EPPGHV, sa directrice et son personnel en soit remercié !... ;-)

Voici un petit reportage photographique réalisé par J.Hénon et T.Kuwabara, merci à eux pour les photos !

 

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011arrivée.jpg

Voici le monstre et les 2 héros....

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011ensemble travail.jpg

... et les mêmes au travail

 

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011depose_nichoir.jpg

 

On dépose un nichoir simplement en pivotant 4 clous en angle droit qui le retiennent

 

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011nichoir_plein.jpg

on peut y trouver le reste d'un nid précédent, avec toutes ses plumes..

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011nichoir_squelette.jpg

mais aussi des squelettes des jeunes morts sans doute en 2006 !

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011vidage_nichoirs.jpg

on vide le contenu en le conservant dans un sac pour de futures analyses

 

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011nichoir_vide.jpg

on enlève les oeufs d'hippobosques qui peuvent rester sur le cadre

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011repose_nichoirs.jpg 

on repose les nichoirs...et c'est fini !

 

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011spectateurs.jpg

 

 

Evidemment ça attire des spectateurs....;-)

 

Hirondelles-Grande%20Halle_04_2011squelette.jpg

C'est pas tous les jours qu'on peut voir ça !