18/03/2012

Et où je le livre, maintenant, le bébé ?...

 

Drame en 3 actes… et en trois numéros de l’Est républicain !

 

Premier acte : en Une ( ! ) ce titre accompagné de la photo du forfait….

 

Cigogne_nid_ER15mars12.jpg

 

On apprend que le nid des cigognes qui, après avoir niché à la Pépinière, jardin public principal de Nancy, s’étaient établies sur la cheminée d’un immeuble proche, avait été détruit par les services techniques de la Mairie à la demande du syndic de l’immeuble. Comme le nid était au-dessus de la voie publique, le syndic avait voulu épargner sa responsabilité en cas de chute de branches… Il avait juste oublié de demander aux co-propriétaires qui étaient fous furieux de son initiative ! Ils avaient en effet adoré la naissance au-dessus de leurs têtes de 3 cigogneaux l'année précédente.

 

Cigogne_nid_ER15mars12bis.jpg

 

Le lendemain, pied de nez de la part des cigognes ( et une cigogne qui fait un pied de nez, c’est rare !.....). Au lieu de retourner nicher, comme on l’espérait, à la Pépinière… elles ont recommencé à construire sur une cheminée toute proche de la précédente….

 

Cigogne_nid_ER16mars12.jpg

 

Après les flots d’insultes déversés la veille sur la Mairie de Nancy, ce furent les quolibets et sourires goguenards qui achevèrent de convaincre les services municipaux qu’ils avaient fait une boulette. Troisième article successif de « l’Est » pour annoncer que la Mairie avait compris et qu’elle ne recommencerait plus…. du moins plus comme ça !

 

Cigogne_nid_ER17mars12.jpg

 

Faut dire qu’ils auraient pu y penser un peu plus tôt : dans toutes les régions où elle niche, on ne touche pas à un porte-bonheur comme un nid de cigogne ! Not’Dédé, le bon maire de Nancy, ne devrait pas titiller ainsi le mauvais sort s’il veut être réélu en 2014….

 

 

 

PS : merci à Frank qui m’a tenu au courant de ce feuilleton passionnant !

 

08/03/2012

Une fable qui reste à écrire...

On a déjà parlé dans ce blog de l'acclimatation progressive des hérons à la ville : chaque parc parisien ( et même certain bassin à poissons rouges...) a son héron attitré ! Le phénomène semble avoir débuté à Amsterdam où on pouvait voir dès les années 80 des hérons dans un parc très fréquenté du centre ville... Maintenant on en voit déambuler dans les rues qui longent les canaux ! Mais même en ville, la vie sauvage peut rappeler inopinément qu'elle ne s'est pas assagie pour autant, devant une caméra qui n'en demandait pas tant !...
Grâce à Benoit Mamoudy qui me l'a signalée et surtout à "Maître Miyagi" qui l'a filmée, vous aller voir la suite inattendue de cette image tranquille d'un héron arpentant un enclos du zoo d'Amsterdam : il suffit de cliquer sur la photo...

Héron zoo Amsterdam.jpg

21/01/2012

J'te dis qu'y a un épervier dans la cour !

Encore un billet consacré à l'épervier parisien, dont la faculté d'adaptation nous étonnera toujours ! J'utilise ici des photos prises il y a quelques jours par Martine Burgos, ransmises par Benoit Segerer... qu'ils en soient tous les deux sincèrement remerciés !
On savait déjà que l'épervier appréciait le quartier du Marais, situé en plein centre de Paris et dont les espaces verts sont, sauf exceptons, bien réduits. ici nous sommes à la limite du Marais vers les Arts et Métiers, dans un îlot absolument dépourvus d'espace vert et dont le fond des courettes est dépourvu de soleil même le 21 juin ! La photo GoogleMaps dispense de toute description plus précise....

rue au maire.jpg

Autre preuve de son adaptation : la proie est un pigeon de ville, espèce bien grosse pour un petit rapace, même si le prédateur est ici une femelle, nettement plus grosse que le mâle qui se contente le plus souvent de moineaux.
On voit sur la photo que la capture s'est terminée dans une cour d'immeuble, preuve sans doute de la difficulté de tuer et transporter cette proie dans un endroit plus confortable...

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos_rognée1.jpg

Il a ensuite déplacé sa proie dans le point le plus éloigné des fenêtres, où il avait sans doute repéré la photographe....

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos (3).jpeg

L'épervier, le pigeon et la mobylette, si c'est pas de la photo ornitho-urbaine ça !

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos_rognée3.jpg


Une fois repu, l'épervier a mis quelques mètres entre la photographe et lui....

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos_rognée4.jpg

23/11/2011

Un canard nordique près de l'hôtel du Nord !

L'ornithologie procure des petits plaisirs aux ornithologues qui ne peuvent silloner tous les jours les étendues sauvages. La rencontre avec une espèce exceptionnelle en ville en est un et des plus gratifiant...

Vendredi 18/11, B.Rogez découvre sur le canal st Martin un petit canard qui nous arrive du Nord européen ( même si quelques-uns nichent en France ) : un Garrot à oeil d'or ! Il vient tous les hivers sur les zones humides françaises mais dans Paris, c'est exceptionnel : le dernier remonte à 1987, et encore n'est-il pas certain qu'il était intra-muros...

Garrot_soleil_redrogné.jpg

Je n'ai évidemment pas pu résister au plaisir d'aller voir la bête... en plus à vélo c'est à moins de 10 mn de chez moi !

Garrot_battement aile_redrognée.jpg

Il y a eu de grandes discussions pour préciser l'âge et le sexe de cet oiseau : même si la question n'est pas définitivement tranchée, la plupart des observateurs penchent pour une femelle immature

Garrot_vol_redrognée.jpg

Evidemment, la proximité de l'Hôtel du Nord a libéré la créativité de Guilhem Lesaffre, le célèbre écrivain ornithologique ( et président du Corif )

IMG_5717 - Copie-red.jpg

16/10/2011

Les poules d'eau font les poubelles

Ce dimanche matin, après avoir compté les mouettes qui descendaient la Seine au niveau de la BNF, je suis allé faire un tour au parc de Bercy.

Dans le secteur de la cour St Emilion, une Corneille s'intéressait de près à une poubelle...

Corneille_poubelleBercy16oct11.JPG

Jusque là rien que de très habituel... Là où ça se corse c'est quand 3 Poules d'eau, n'ont pas hésité une seconde et ont délogé la Corneille !

Pouled'eau_poublleBercy_groupe_16oct11.jpg

Elles aussi s'intéressent de près à la poubelle, mais elles ne s'y prennent pas comme les Corneilles...

Pouled'eau_poubelleBercy_ascension_16oct11.jpg

...elles passent par le haut !

Pouled'eau_poubelleBercy_ascension2_16oct11.jpg

Là, elles font leur marché tout à leur aise...

Pouled'eau_poublleBercy_duo_16oct11.jpg

et redescendent quand elles sont repues !

Pouled'eau_poublleBercy_descente_16oct11.jpg

Et ce n'est pas un cas isolé : à l'autre bout du même jardin, d'autres poules d'eau s'intéressaient aussi à une autre poubelle !

Pouled'eau_poublleBercy_propreté_16oct11.jpg

J'avais déjà montré des photos d'Yves Gestraud prises au parc Montsouris montrant le même genre de scène http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2010/06/1...

mais on pouvait penser à un cas particulier : les photos d'aujourd'hui montrent qu'il s'agit bien d'une adaptation de l'espèce aux ressources anthropiques (= créées par l'Homme), qui explique sa réussite en ville : dans ce petit coin du parc il y a au moins 25 poules d'eau...

11/10/2011

Un matin aux Buttes-Chaumont

 

Ce matin 11/10, je suis allé avant le lever du jour aux Buttes-Chaumont pour suivre l’éveil de l’avifaune et les mouvements migratoires et pendulaires des oiseaux en ce début d’automne. Le temps était très doux (15°C !), couvert avec un vent modéré d’ouest.

J’arrive au parc au moment précis où les merles s’éveillent (7h30) : il fait encore presque nuit mais ça « tac-tac » de tous les côtés. Il y en a même un qui chante un peu… une petite note printanière !  Les premiers cris de Corneilles se font entendre aussi dans le jour qui point. Le temps de faire le tour du lac pour vérifier qu’il n’y avait pas de mouettes et je monte l’escalier qui mène à mon point d’observation. De là, je domine le Temple de Vénus, haut-lieu du parc, et surtout tout le nord de Paris et la banlieue nord-ouest.

B-Chaumont paysage red.jpg

Le jour commence à paraître, les merles se taisent (tous en même temps, comme ils avaient commencé 10mn plus tôt…). Seuls quelques rougegorges et troglodytes chantent encore un peu. Je suis là pour essayer d’assister au passage migratoire : avec le vent contraire (vent d’ouest pour une migration principalement vers le SW), je peux espérer que les oiseaux passent assez bas pour être vus… mais le petit matin est plutôt le domaine des « pendulaires », oiseaux qui font un aller-retour quotidien entre leur dortoir et leur lieu de nourrissage. C’est principalement le cas du Pigeon ramier qui dort dans les parcs parisiens et va se nourrir dans les champs de la grande banlieue (au-delà du Bourget et jusque dans l’Oise pour le secteur que je « couvre »).

Ramier vol.JPG

Aujourd’hui, je compterai  environ 400 ramiers quittant Paris en 1h20 ( le 2 octobre, j’en avais compté plus de 450 en moins d’une heure…). Le premier est passé à 7h55 et le gros du passage se fait dans l’heure qui suit le lever du soleil. Ils peuvent partir à l’unité ou à quelques-uns, mais j’ai vu aussi un groupe de plus de 50 individus…

Autres pendulaires que je comptais surveiller : les mouettes rieuses. Elles se rassemblent en dortoirs pour passer la nuit, en particulier sur des barges le long de la Seine. Pour le secteur Buttes-Chaumont - Villette- Pantin, les mouettes peuvent venir de 3 directions : du nord par le canal St Denis, de l’est par le canal de l’Ourcq et le sud par Belleville.

Mouettes pont d'Austerlitz retaillée.jpg

Pour les Buttes, pas de problème : elles viennent du sud, soit un peu SSE (par la place des Fêtes), soit un peu SSW. 59 sont passées entre 8h et 8h36, dont 24 sont restées sur le lac et les autres ont poursuivi vers le bassin de la Villette.

Et la migration ? Certains peuvent être surpris d’entendre parler de migration au-dessus de Paris… et pourtant ! En consultant les observations consignées sur les pages d’Ornitho parisienne (chercher dans la colonne de gauche de ce blog), vous pourrez voir la grande variété d’espèces qui ont été observées au-dessus de Paris (Balbuzard, Cigogne, Grue, Grande aigrette, etc.). A cette période, ce sont les petits passereaux qu’on attend, particulièrement les pipits farlouses, les pinsons, les bergeronnettes grises et les alouettes… Je n’ai pas vu toutes ces espèces ce matin, mais il y en avait quand même un peu, qui profitaient de l’abri du plateau de Belleville pour passer plus facilement le « col de la Chapelle » avant de traverser la Seine. En particulier, j’ai eu un groupe d’au moins 50 pinsons qui sont passés bien bas, presque sans un cri, me prenant presque par surprise, ainsi qu’un vol d’au moins 30 linottes, aussi silencieuses mais au vol plus sautillant. Et aussi quelques Bergeronnettes grises, une vingtaine de farlouses et ma première Grive mauvis de la saison, en provenance de Scandinavie, ou de Lettonie où j’avais pu en voir fin août…  

Vol cormoran_BChaumont2oct11 red.jpg

On peut aussi voir des cormorans, sans trop savoir s’ils sont en migration ou en mouvement pendulaire vers la Seine… (la photo a été prise sur place le 2 octobre 2011)

Si vous avez un peu de temps de libre, en ville ou à la campagne, restez un peu le nez en l’air, l’oreille aux aguets et vous verrez peut-être quelques migrateurs passer au-dessus de vous, moment toujours assez émouvant !

03/10/2011

Un Pic mar de plus et des perruches sur France-Inter...

Un peu décousu, mon titre ? Pas plus que le billet qui va suivre !....;-)

Hier, dans le cadre de l'EuroBirdWatch, nous étions 5 à essayer de compter les rares oiseaux migrateurs à survoler les Buttes-Chaumont assez bas pour être vus. Heureusement les oiseaux pendulaires ( en mouvement Paris -banlieue ou l'inverse) et les oiseaux locaux nous ont un peu occupés, sinon on se serait bien embêtés !

En particulier, nous avons réussi un trio d'observations unique ( pour le moment ) à Paris : les 3 pics bariolés ( épeiche, épeichette et mar) observés le même jour au même endroit !

Pour ceux qui ne connaissent pas bien le Pic mar, je remets une photo, prise la semaine dernière par Yves Gestraud dans le même parc.... est-y pas beau, quand même !

Pic_mar_Buttes_Chaumont_26-09-2011_red.jpg

La nouvelle de la journée allait venir de T.Puaud qui animait une sortie Corif/ LPO dans le même parc : ce n'est pas un mais DEUX Pics mar qui ont été observés.. Tous les espoirs sont permis pour la saison prochaine !

 

Rien à voir : j'ai eu la surprise d'apprendre qu'un sujet radio sur les Perruches parisiennes auquel j'avais participé pour Radio Bleue IdF était passé ce matin sur France-Inter ( qui s'est permis d'écorcher mon nom....)

logo_france inter.gif

Pour écouter, cliquez sur le logo ( et allez à  la 9è minute...)