24/08/2015

Ouh, qu'ils sont pas beaux !

Cette fois, je vous ouvre un peu de mon musée des horreurs...
Récemment, un ami photographe bien connu des lecteurs de ce blog, Thierry Josse, m'envoie le cliché ci-dessous, pris à Vincennes, pour me demander ce qui a pu arriver à cette corneille...

20150726_Vincennes_Corneille-noire.TJosse.jpg

photo T.Josse


La perte totale des plumes de la tête et du cou lui donne en effet un aspect impressionnant ! Cela permet de voir en particulier que le "volume" des oiseaux est dû plus aux plumes qu'au corps proprement dit.... Au passage, on peut aussi en profiter pour noter l'orifice des oreilles, un peu en-dessous et en arrière de l'oeil. A noter aussi que le plumage est assez nettement décoloré, sans doute à cause d'une carence alimentaire.
Ce n'est pas un cas unique : Julien Birard m'en avait signalé une autre du même genre aux Tuileries (Paris-01) en aout 2012, une jeune de l'année elle aussi.
Mais ce n'est pas réservé aux Corneilles...

Merle déplumé bis-recad.JPG


J'ai photographié ce merle (mâle adulte) près de la porte de Pantin ( Paris-19)fin janvier 2007. Cela peut atteindre aussi d'autres espèces ( en particulier des passereaux nord-américains).
 Cela concerne souvent ( mais pas uniquement ) des juvéniles en train d'effectuer leur mue post-juvénile.Les adultes touchés seraient aussi en mue.

 

Merle noir à la tête plumée_18 août 2013recad.jpg

Ce "merle chauve" a été photographié par Jacqueline Lejeune

 

Il semble que le problème soit qu'au lieu d'un remplacement progressif des anciennes plumes par les nouvelles, on ait une chute brutale des anciennes avant l'apparition des nouvelles.
En tout cas, c'est vrai qu'en attendant un peu, on voit réapparaître un plumage tout neuf...

 


Attention, cela n'a rien à voir avec les cas de plumes mitées par des acariens comme on peut le voir sur ce Pouillot véloce photographié cet été au bois de Vincennes ( Paris 12).

P.véloce_mité.jpg

photo Thierry Josse

Le "sourcil" jaunâtre au-dessus de l'œil n'est que le crâne devenu visible et les marques sombres de la gorge ou au-dessus du bec sont les bases sombres des plumes découvertes par l'absence des plumes voisines... Dans ce cas aussi, un peu de patience permettra de voir réapparaître un plumage normal.

Commentaires

Ach ... quand les naturalistes se mêlent de beauté, tout devient turbide ...

:-D

Écrit par : jean-luc saint-marc | 25/08/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.