30/05/2015

Une piste "anable"...

Je deviens de plus en plus fainéant. Le sujet de ce billet m'a été fourni par Florent Yvert (merci Florent !...) et il m'a suffi de traduire la page du site du journal italien "la Repubblica"  http://www.repubblica.it/ambiente/2015/05/25/foto/londra_...  pour avoir un texte suffisamment clair et explicatif...:-)

Le voici donc , j'espère traduit fidèlement... mà attenzione : traduttore, traditore !

piste-anable1.jpg


Il n'y a pas que les cyclistes : au Royaume-Uni maintenant, même les canards ont leur piste pour se promener. L'initiative sympathique et originale (mais temporaire) a permis de créer une piste le long des voies navigables de Londres, Birmingham et Manchester : dans ces villes, The Canal and River Trust, l'organisme responsable de la gestion de plus de 2000 miles ( 3220 km) de voies navigables en Angleterre et au Pays de Galles, a tracé le long de la rive une longue ligne qui attribue aux oiseaux un "parcours de courtoisie".

piste-anable2.jpg

" Nous voulons encourager les personnes à être conscientes des animaux qui partagent la rue avec elles quand elles se déplacent à pied ou à bicyclette" , expliquent les responsables. "Il y a suffisamment d'espace, il y a de la place pour tous."

----------

Ce blog devient de plus en plus collaboratif : après avoir lu le billet ci-dessus, Jean-Luc Saint-Marc m'envoie cette photo prise en 2003 au Pays de Galles, près du lac glaciaire Tall-y-llyn

piste-à-canard-galloise_JLuc.jpg

Ce qui prouve que l'idée n'est pas récente...

Merci Jean-Luc !

 

Commentaires

Une idée qui semble récente chez les ornithos continentaux, àmha" serait plutôt celle-ci, très belle : "Il y a suffisamment d'espace, il y a de la place pour tous."

:-)

Écrit par : jean-luc saint-marc | 31/05/2015

Répondre à ce commentaire

Sujet original et à prendre en considération! Il est en effet bien normal que les hommes tiennent compte et respectent les animaux qui vivent autour d'eux :). Ils n'ont pas à faire les frais de nos activités lucratives!

Écrit par : journaliste_theo | 01/06/2015

Répondre à ce commentaire

En espérant contribuer à la réflexion:
On parle ici (http://www.vertdeco.fr/blog/paris-parc-national/) du droit de cité des animaux londoniens et là d'accorder cette même citoyenneté à la biodiversité parisienne (https://twitter.com/PNdeParis).
L'idée n'est surtout pas de dire que la ville est une solution à la crise écologique ou de créer plus d'étalement urbain. C'est plutôt de créer en sens inverse un vrai étalement du vivant dans l'espace et l'esprit urbain.

Écrit par : Michel Maruca | 02/06/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.