02/04/2015

Où voir des oiseaux ? A Paris évidemment !....

Décidément, Paris devient un hot spot pour les ornithologues : rappelons qu’il y a 10 jours une Avocette s’est arrêtée sur la pointe amont de l’île St Louis alors qu’un ou deux Goélands pontiques se mêlaient aux dizaines de Goélands venant se nourrir au pont d’Austerlitz.

Hier 1er avril, un message sur les listes et Faune-IdF a soulevé le scepticisme de certains qui ont subodoré une plaisanterie classique en cette date…. Et pourtant c’était vrai ! Une Gorgebleue était bien présente Bd Richard-Lenoir (75011) dans les buissons et petits arbres du centre de cette large avenue !

Gorgebleue_RLenoir_Regine-Le-Courtois2.jpg

photo Régine Le Courtois Nivart

Elle partageait son temps entre le sol au pied des buissons, position classique de la Gorgebleue en halte migratoire, et les branches des jeunes platanes qui dominent les jeux d’enfants, désertés à cette heure (malheureusement, quand j’ai pu venir, les enfants étaient arrivés… et l’oiseau parti !)

 

Gorgebleue_RLenoir_Regine-Le-Courtois1.jpg

photo Régine Le Courtois Nivart

 

Normalement c’est un oiseau qui s’arrête dans les marécages, aimant chercher les insectes en limite de roselière. Sa présence en ville hors de présence d’eau à proximité est exceptionnelle mais il a déjà été vu à Paris plusieurs fois, ces dernières années à Montsouris et au square du Temple .

Le lendemain, aujourd’hui donc, je reçois un message par l’intermédiaire de ce blog de la part de Cyril Catelain qui me signale qu’un Râle d’eau se trouve sur son balcon rue Damrémont (75018), un peu perdu mais apparemment en bon état ! n’est pas la première fois qu’un râle s’arrête à Paris : fin novembre 2012 un s’était même arrêté dans… un bar du 20ème arrdt ! (cf. http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2012/12/0... et le billet suivant). Ensuite un Râle (le même ?) avait séjourné plus de 4 mois au parc de Bercy (75012) !

 

Rale-d-eau_Damrémont-bis (3)i nv.jpg

 

photo Cyril Catelain

Celui de Montmartre était sans doute épuisé par les coups de vent qu’il a dû rencontrer pendant sa migration de retour et a dû « caler » quand il a vu qu’il fallait survoler la butte Montmartre…

 

Rale-d-eau_Damrémont-bis (1)inv.jpg

 

photo Cyril Catelain

On peut supposer qu’une fois reposé , il va reprendre son vol vers le nord-Est… d’autant plus que son hôte a un lumbricomposteur sur son balcon…  une bonne source de nourriture !

Les commentaires sont fermés.