14/09/2014

Les progrès de la junk-food chez les oiseaux

Commençons par une image assez classique de Corneille

Corneille_BoiteBurger-rec-red.jpg 

 Juste pour le plaisir de montrer des oiseaux qui savent lire....;-)

Plus sérieusement, je suis persuadé que les corneilles sont capables de reconnaitre les boites de burger et de les ouvrir pour voir s'il y a quelque chose !

Ce matin, au bord du lac de Créteil, un rassemblement d'oiseaux d'eau autour d'un lieu  de nourrissage... essayez de reconnaître toutes les espèces présentes...

Anatidés-divers_Créteil-red.jpg

Bon évidemment, Bernaches du Canada, Cygne tuberculé, Canard colvert et Foulque macroiule ne sont pas très étonnants, mais ce joli canard qui s'ébroue, vous le  reconnaissez ?

Chipeau-ebrouemant_Créteil-rec.jpg

Quand il s'envole il montre le meilleur critère pour le reconnaitre : le miroir blanc sur l'aile !

Chipeau-envol_Créteil-red-rec.jpg

C'est donc un Canard chipeau, pas fréquent de le voir venir au pain !

Encore plus étonnant, ces deux Grèbes huppés, un adulte et un jeune, que viennent-ils manger ?

Grèbe-huppé-et-jeune_nourrissage_Créteil (1)red.jpg

Pas du pain (quand une dame viendra apporter du pain, ils s'éloigneront du groupe d'oiseaux venus manger), mais quoi ?

Grèbe-huppé-et-jeune_nourrissage_Créteil-red-rec.jpg

En tout cas le jeune suit l'exemple de l'adulte en venant gratter du bec dans les crottes de Bernaches. Nous n'aurons pas eu la réponse...

10/09/2014

Un petit bonjour de Lorraine

Les lecteurs réguliers de ce blog savent déjà que je suis originaire de Lorraine, plus précisément d'une petite ville située entre Nancy et Metz : Pont-à-Mousson ( un tuyau qui pourra vous aider au "Jeu des Mille Euros" : je suis donc.... mussipontain !).

Je viens d'y passer une dizaine de jours et voici quelques images urbaines...

Commençons par un oiseau assez banal.... mais qui a toujours une bonne gueule !

Ramier_pylone-PaMred.jpg

 Un Pigeon ramier qui a fière allure sur ce pylone électrique ! Rappelons à ceux qui se sont accoutumés à le voir arpenter nos rues que c'est au départ un oiseau farouche qui préfère les forêts, surtout s'il y a des faînes ou des glands.... ou des champs pas trop loin ! Ca fera bientôt deux siècles qu"il habite Paris, mais à peine une dizaine d'années qu'il y en, a à Marseille !

Une des particularités (assez récente ) de Pont-à-Mousson est d'héberger un groupe de Cigognes blanches qui viennent profiter d'une... décharge à ciel ouvert sur les flancs de la colline de Mousson ! Pas très poétique, mais bien agréable quand même !

 

Cigognes_pylones-paMred-piv.jpg

 

On voit donc souvent une vingtaine de cigognes venir dormir tous les soir sur.... les pylones d'éclairage public d'un grand carrefour et d'un parking de supermarché !

J'ai pu vérifier que les cigognes confondent les élastiques avec des vers de terre : elles les avalent et on en retrouvent dans leurs fientes sous les lampadaires !

Cigogne-pylone-éclairé-PaMredpiv.jpg

 

Celle-ci a préféré s'isoler pour dormir tranquille un peu à l'écart du groupe, avec quand même une sacrée lampe de chevet !

L'autre spécialité ornithologique de Pont-à-Mousson, je vous en ai déjà parlé, ce sont les pèlerins qui y séjournent, d'abord en hiver ( depuis 2002) puis toute l'année (depuis 2012) et qui ont même fini par pondre, pour le moment en vain !

Ils utilisent comme perchoir les deux tours de l'abbaye des Prémontrés ( actuellement centre culturel). Cela permet de prendre des repères précis pour comparer la taille des deux membres du couple... Regardez bien le montage ci-dessous :

Pèlerin_PaM-couple-montage.jpg

... lequel est le mâle et lequel la femelle ?

On parie ?......

Hé bien, le mâle est à gauche et la femelle à droite : chez les rapaces , la femelle est généralement plus grande que le mâle ( qu'on appelle "tiercelet" car il serait un tiers plus petit... ce qui est très exagéré !).

En tout cas, quand il y n'y a qu'un des deux membres du couple, je regarde la deuxième rainure du clocher : si elle arrive au niveau du cou du faucon, il s'agit de la femelle, si elle arrive au sommet de la tête, c'est le mâle !

Attention, le truc ne doit pas marcher ailleurd qu'à Pont-à-Mousson ....;-)