12/08/2014

Des touristes ailés

L'été est chez les oiseaux la saison de la dispersion des jeunes après leur émancipation et le mois d'août marque le début des grandes migrations pour les migrateurs transsahariens. Deux raisons qui expliquent la présence ces derniers jours à Paris d'oiseaux inhabituels. Cela a permis à un jardin très récent, le jardin des Grands Moulins ( ou jardin Abbé-Pierre), dans le 13ème, de jouer les vedettes...

Jardin GdMoulin_bocage-red.jpg

Depuis jeudi 9 août en effet une Pie-grièche écorcheur juvénile y séjourne : c'est seulement la 4ème observation de cette espèce dans Paris ( après 1965, 2004 et 2005)! Cet oiseau de bocage trouve dans la moitié nord du jardin un paysage qui lui rappelle son lieu de naissance ! Elle y était encore ce matin 12 août mais semble jouer un peu avec la patience des ornithologues venus à sa recherche : vue jeudi et vendredi, elle n'a pas été retrouvée samedi  matin; dimanche Nicolas Davy a pu la photographier vers 13h alors que d'autres l'avaient cherchée en vain; absente lundi, elle a bien voulu que je la voie ce matin.... Pour une fois que c'est moi qui ai de la chance ! Cela semble indiquer qu'elle fréquente aussi un autre lieu en alternance...

PGE2_Jardin-AbbéPierre_NicolasDavy-rec.jpg

Voici la vedette... photographiée par Nicolas Davy

Ce jardin abrite aussi une zone humide qui possédait une roselière l'an dernier : elle avait accueilli la nidification de la Rousserolle effarvatte. Cette année, la roselière a été arrachée ( pourquoi ?....) mais la cariçaie qui subsiste a attiré cette même semaine pas moins qu' un Phragmite des joncs ( 3ème observation parisienne) et jusqu'à 4 Rousserolles effarvattes (passage migratoire ou naissance locale ?).  

 

Jardin GdMoulin_roselière-red.jpg

La photo date de 2013... y avait encore la roselière !

Comme quoi "il en faut peu pour être heureux "( avec la musique SVP) quand on est migrateur !.... 

Commentaires

Votre jardin me parait grand. Et vous avez la chance d'observer ces espèces grâce à toute cette verdure qu'on y trouve. Car il y a une étendue d'herbes et d'arbres qui les attirent surement.
Merci pour votre partage!

Écrit par : Amenagement terrasses | 13/08/2014

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas "mon jardin" mais un espace vert de la Ville de Paris ! Evidemment que c'est grâce à la végétation qui y est plantée qu'il y a tant d'oiseaux. C'était même le thème de ce billet, ce que vous auriez pu comprendre en le lisant plutôt qu'en essayant de faire votre pub sur mon dos !

Écrit par : Frédéric Malher | 13/08/2014

Répondre à ce commentaire

salut Frédéric,

Très bien ton article.
Mais la roselière n'a pas du tout été arrachée, mais aurait pâti d'un printemps puis d'un été plutôt pourris qui n'ont pas facilité la pousse des grandes espèces.
Pour l'effarvatte, on verra les prochaines années.
Cordialement
Pierre

Écrit par : Delbove Pierre | 02/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.