03/08/2014

Où l'on reparle des corneilles qui attaquent...

Un article du Parisien (dans son supplément "Le Journal de Paris" ) du 1er aout, copie conforme de celui de Metronews de la même date (en fait c'est surement une seule et même dépêche AFP...), cités par le NouvelObs, annonce que la Mairie de Paris et la Préfecture de Paris ont décidé de classer "nuisibles" les Corneilles de la capitale....

Corneille_UneParisien.jpg

Petite remarque en passant : on ne classe pas un animal "nuisible" comme ça, à la va-vite, sur le coin  d'une table : il faudra attendre 2015 ( le statut est révisé régulièrement) et demander d'abord l'avis de la Commission départementale de la Chasse et de la Faune sauvage et il faudra voir si cela correspond bien à l'une des 3 causes possibles de classement en nuisible :

- dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publique

- pour assurer la protection de la faune et de la flore

- pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles forestières et aquacoles.

 

On peut penser que c'est le premier point qui sera avancé : le problème mis en avant est constitué par "les violentes attaques subies par des promeneurs, principalement dans le parc de la Cité Universitaire (XIVè)". Une dame aurait vu des corneilles foncer sur elle, la déséquilibrer et continuer à l'attaquer à terre ! Je n'étais pas là et je n'ai donc aucun argument pour mettre en doute la réalité des faits. Il semble évident que la dame a eu la peur de sa vie et les blessures provoquées par sa chute sont surement bien réelles. Mais on ne classe pas nuisible une espèce sur la foi d'un incident, fût-il traumatisant pour sa victime... 

J'ai déjà abordé dans ce blog le cas de ces attaques de passants par des corneilles (cliquer ici ) et vous savez donc qu'il s'agit presque toujours de défense par les parents du nid et de leurs petits. La reproduction étant maintenant terminée, les parcs vont retrouver leur calme habituel sans que les autorités n'aient besoin d'intervenir...

Il restera toutefois un problème : les corneilles se rassemblent dans les parcs parce qu'il y a des gens qui les nourrissent et parce qu'il y a des poubelles faciles à piller. Et c'est sûr que c'est plus difficile à régler comme problème que de classer l'espèce comme nuisible !

J'ai beaucoup parlé dans ce blog des poubelles "Vigipirate", simple sac de plastique transparent qui est facilement déchiré par le bec des corneilles (taper "vigipirate" dans le moteur de recherche de la colonne de droite pour voir les différents billets sur le sujet). La Mairie de Paris a donc lancé il y a quelques années une réflexion sur un type de poubelle qui réponde aux exigences du plan Vigipirate (transparence, non-projection de débris dangereux en cas d'explosion) tout en limitant les possibilités de déchirer le sac-poubelle. Le modèle retenu est installé progressivement depuis l'an dernier et je suis incapable de tirer le bilan de son efficacité. J'aurais tendance à être sceptique, pour avoir vu des corneilles déchirer le sac, mais peut-être le font-elles moins qu'avant...

Corneille-poublle_red-rec.jpg

Voici le nouveau type de poubelle... et la réaction des corneilles !

 

Une petite remarque : ces troupes de corneilles qui contribuent au sentiment de crainte des parisiens ( ah, combien de fois aura-t-on cité Hitchcock et son film !....), n'ont jamais attaqué personne ! Ce sont des attroupements de corneilles non-reproductrices et on a déjà dit que les attaques sont provoquées par la défense du territoire ou des jeunes des individus nicheurs... Ce sont donc des problèmes qui n'ont rien à voir ! 

Commentaires

mouais, à mon avis le deuxième point pourrait bien être proposé ; quand on entend les naturalistes parler "d'exactions" de la part des corneilles sur certaines couvées d'éperviers, on peut supposer que le bief est plein ...

entre-temps, la ville ne fait rien contre la misère sociale et laisse les mémés-amies-des-animaux nourrir les chats par kilos hebdomadaires !!!
Ce qui veut dire que les corneilles, de part leur esprit grégaire, maintiennent les greffiers à distance et se gavent de produits carnés devant l'impuissance des matous !

Mal barrée la corneille ?

Écrit par : jean-luc saint-marc | 04/08/2014

Répondre à ce commentaire

C'est mieux d'expliquer de quoi il s'agit : un arrêté du Ministère de l'Ecologie classant certains animaux nuisibles dans certains départements vient d'être annulé par le Conseil d'Etat. Cela concerne en particulier, pour l'IdF, la Pie en Seine-et-Marne. Cela illustre bien ce que je disais dans mon billet, à savoir qu'on ne peut pas décider n'importe comment qu'une espèce est nuisible.
Cela souligne aussi l'importance des associations de protection de la nature qui réussissent ainsi à faire respecter le droit... et les animaux !

Écrit par : Frédéric Malher | 05/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.