28/11/2013

Tu viens jouer avec moi ?...

En plein coeur de Toulouse, la Garonne se paie le luxe d'avoir des rapides : la Chaussée de Bazacle

Bazacle_Toulouse.jpg

( photo  "serydicule" Wikimedia Commons )

La Chaussée de Bazacle est située sur un seuil rocheux qui a permis de tous temps aux humains de franchir la Garonne à cet endroit qui est maintenaint au coeur de Toulouse. Au Moyen-Âge, il y a été construit un barrage qui a permis l'implantation de moulins et au XIXème d'une centrale hydro-électrique. Bazacle produit toujours de l'électricité et est aussi un lieu d'observation des oiseaux d'eau toulousains.
J-François Bousquet y a ses habitudes et il a remarqué un comportement qui se reproduit à chaque période de hautes eaux de la Garonne : les Goélands leucophées (espèce qui remplace le Goéland argenté en zone méditerranéenne) du secteur viennent y faire.... du toboggan !

 

Goélands joueurs Toulouse_JF-Bousquet (2)red.jpg

 

Ils viennent se poser juste en amont du rouleau...
 

Goélands joueurs Toulouse_JF-Bousquet (3)red.jpg


et vogue la galère !
 

Goélands joueurs Toulouse_JF-Bousquet-red.jpg


Et quand c'est fini, ça recommence : les oiseaux s'envolent, remontent en amont et repartent pour un tour !

Est-ce du jeu ou y a-t-il un but concret à ce comportement ? On peut penser éventuellement à la capture de proie que les rouleaux feraient remonter vers la surface... Les oiseaux sont effectivement vus parfois en train de picorer la surface de l'eau, mais ce n'est pas systématique. Le fait qu'il y ait presque uniquement des jeunes ferait pencher la balance vers le jeu.

Cette histoire m'a rappelé un comportement que j'avais remarqué il y a quelques années sur la Seine à Paris et que je viens de revoir le mois dernier : quand une péniche passe à côté de l'île de la Cité, les pigeons posés sur le quai proche du Mémorial de la Déportation s'envolent pour se poser sur le pont du bateau. Ils n'y font rien de particulier et en particulier n'y picorent pas. Au bout d'un certain temps, ils s'envolent pour revenir à leur point de départ et.... attendent une nouvelle péniche ! Dans ce cas, le jeu semble être la seule hypothèse qui tienne... sauf si quelqu'un m'en suggère une autre !

Merci à J-François Bousquet pour ses photos et ses commentaires et à Michel Réglade pour m'avoir signalé les photos de J-François...

Commentaires

sympa comme miroise illustrant l'ivresse du plaisir animal !

:-]

Écrit par : jean-luc saint-marc | 04/12/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.