26/08/2013

Des frises de martinets

L’un des grands plaisirs qu’il y a à tenir un blog qui devient un peu connu, c’est qu’on reçoit des messages qui vous font découvrir des aspects du sujet que vous traitez que vous n’auriez jamais imaginés ! C’est ainsi que j’ai reçu un message de Laurent Godel, habitant Barcelone, qui a trouvé une technique que je ne vous décrirai pas car j’en suis incapable mais qui permet de faire des images qui recréent l’effet stroboscopique qui avait rendu célèbre un médecin français,  Etienne-Jules Marey et son fusil photographique : cela permet de décomposer le mouvement et tout le monde a déjà vu au moins une fois le galop du cheval décomposé par cette méthode. Moins connue, voici une photo prise vers 1882 décomposant l’atterrissage du pélican.

 

Pelican-Marey1882.jpg

 

Laurent Godel a donc reconstitué cette technique non pas, du moins je crois, pour une étude scientifique, mais pour le résultat esthétique qu’elle donne. L’idée géniale était d’utiliser les sarabandes de martinets striant le ciel barcelonais et de les « placer » en contrepoint de certaines façades, en particulier celles de bâtiments construits par Gaudi …

 

Martinets_8273-bn.jpg

 

… le résultat est saisissant !

 

Martinets_8326-crop1-bn1.jpg

 

La géométrie de leurs dessins dans le ciel est due à leurs jeux aériens : ils s’amusent - semble-t-il - à se poursuivre en poussant des cris stridents et la simple loi de l'inertie les forcent à tracer des courbes harmonieuses.

 

Martinets_pedrera_28.jpg

 

La façade de la Pedrera n’en paraît que plus surchargée de décorations : le génie de Gaudi se poursuit dans le ciel !

Mais cela m’a fait faire aussi une découverte : ils ne se poursuivent pas n’importe comment, ils utilisent ces jeux pour se rapprocher (très) temporairement d’un congénère …. de l’autre sexe ? Peut-être ! Mais comme les deux sexes sont indiscernables, je ne me prononcerai pas sur cette question.

 

Martinets_8250-bn-2.jpg

 

Mais pour voir les rapprochements et séparations, regardez de près cette image (après avoir cliqué dessus) : par moment les deux partenaires volent aile dans aile, de manière presque parfaitement synchrone ! Pour faciliter ( j’espère…) la compréhension, j’ai surchargé la dernière photo de traits qui permettent de suivre les oiseaux d’un couple provisoire…

 

Martinets_8250-bn-2+commentaire.jpg

 

… et on voit que, quand on s’est associé à un partenaire de sarabande, on peut aller s’associer à un autre ensuite ! C’est pourquoi vous voyez les sarabandes grossir puis s’effilocher au gré des « infidélités » de leurs membres.

 

Pour découvrir d’autres photos du même type, avec des pigeons, des choucas ou des martinets à ventre blanc ( à Fribourg, Suisse), précipitez-vous sur son site :  http://iglance.wordpress.com/category/birds-fps/

 

25/08/2013

Le printemps 2013 à Paris

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce printemps fut particulier....Globalement anormalement frais, il connut de brusques sautes de température : 18° de baisse en 3 jours à partir du 10/3 ( avec des chutes de neige), plus 11° le 15/4, moins 15° en 2 jours le 28/4 ! Le vent établi du N-est augmentait l'impression de froid et a produit des situations de blocage des migrateurs dont on voit les conséquences dans la liste des observations !

C'est sans doute pour ça que le nombre d'espèces observées (103) est assez nettement supérieur à celui des années précédentes (90 et 96).

On a eu les passages habituels (mais très spectaculaires dans le cas des grues ) avec un vol d'oies cendrées, 4 observations de cigognes, des buses, des bondrées, un milan noir, plusieurs pluviers dorés et vanneaux huppés, un goéland cendré, des rousserolles effarvattes et une verderolle, quelques pinsons du Nord et un bruant des roseaux.... par exemple.

 

Quelques passages sont plus étonnants, le hibou des marais par exemple (quoique, avec les 3 observations de cet automne, cette espèce devienne d'observation plus fréquente ces temps-ci... ), et la découverte d'un cadavre de Hibou moyen-duc le 14/5 laisse perplexe.

 

Malgré la météo, de nombreux migrateurs au long cours sont arrivés à des dates normales : 18/4 pour le hobereau, 14/4 pour le martinet, 23/3 pour l'hirondelle rustique, 12/4 pour le Gobemouche noir, 14/4 pour les Pouillots de Bonelli et siffleur(jolie synchronisation de 5 obs de ces 2 espèces en 2 jours !). En revanche une fois arrivés, de nombreux migrateurs ont été bloqués par le vent froid du nord-est, ce qui les a obligés à séjourner à Paris, sans doute contre leur gré... Les 2 observations de Gorgebleue (premières observations depuis le 19ème siècle !) y trouvent sans doute leur explication, de même que les concentrations spectaculaires des pouillots véloces près des pièces d'eau fin mars et la pause migratoire d'un rossignol au Luxembourg le 8/4.

 

Gorgebleue_Montsouris.jpg

Voici la première Gorgebleue photographiée à Paris.... et c'est évidemment Y.Gestraud qui l'a fait !

Les changements brusques de temps sont même à l'origine des spectaculaires mouvements de rétromigration sous les averses de neige de la mi-mars ( alouettes, grives, pluviers dorés,etc.)

 

Côté nicheurs, Paris a enfin vu éclore ses premiers jeunes pèlerins ! La Perruche à collier augmente ses effectifs ( au moins 10 couples, sans doute plus près de 15..) sur 3 ( 4?) sites. La Poule d'eau niche pour la première fois dans le tout petit square du Temple ainsi qu'au Musée du quai Branly et la Rousserolle effarvatte s'établit dans 2 endroits ( Bercy et jardin Abbé Pierre). La Mésange nonnette nous a fait aussi le plaisir de réapparaître probablement dans la liste des nicheurs... En revanche, le Pic épeichette, la Sittelle torchepot, le Gobemouche gris et le Serin cini semblent dans une situation inquiétante alors que la Tourterelle turque et le Choucas des tours restent des nicheurs toujours aussi hypothétiques !

 

Pèlerin CPCU15è_jeunes.jpg

La caméra numérique posée par la LPO dans le nichoir posé par le Corif permet de voir les 3 premiers pèlerins nés à Paris.

Dernier point : le Râle d'eau de Bercy nous a finalement quitté ( au plus tôt) le 6/4 après un séjour record d'au moins 3 mois à Paris ! Son origine restera un mystère.... mais peut-être reviendra-t-il l'an prochain...

 

Avertissements :

- dans toute la série « Les saisons à Paris » j’ai décalé arbitrairement les débuts des saisons aux 1ers mars, juin, septembre et décembre : cela me semble mieux correspondre aux réalités biologiques

- depuis l’été 2011, la majorité des données sont tirées de Faune-IdF : http://www.faune-iledefrance.org/où je ne peux que vous encourager à entrer vos observations franciliennes

- pour plus de détails sur les observations, vous pouvez consulter la partie « Observations parisiennes » en cliquant sur le lien dans la colonne gauche

 

 Détails des observations

 

Cygne tuberculé (Cygnus olor) : accouplement le 7/5 sur la Seine 

Bernache du Canada (Branta canadensis) : couvent aux B-Chaumont, vue 5 fois en vol au-dessus de Paris

Oie cendrée : 4 ind le 7/4

Tadorne casarca (Tadorna ferruginea): un couple aux B-Chaumont les 2,7,8 et 26/4

Canard colvert (Anas platyrhynchos)

Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo)

Héron cendré (Ardea cinerea)

Cigogne blanche (Ciconia ciconia): 4 obs dont 2 vols les 4 et 7/3 au-dessus de l'Assemblée Nationale !

Bondrée apivore (Pernis apivorus): 2 obs les 5 et 19/5

Milan noir (Milvus migrans): un le 6/5 ( vol SE...)

Busard des roseaux (Circus aeruginosus): 2 obs les 7 et 13/4

Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) : 1 le 12/5 en vol E

Epervier d'Europe (Accipiter nisus) : la construction des nids est observée aux B-Chaumont, à Montsouris et au Père-Lachaise ( mais de nombreuses obs ailleurs....)

Buse variable (Buteo buteo): 8 obs dont 4 les 5 et 6/5

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus)

Faucon hobereau (Falco subbuteo) : 7 obs du 18/4 au 19/5

Faucon pèlerin (Falco peregrinus): le couple du Front de Seine élève 3 jeunes (éclosion à partir du 25/4). Un couple aux Olympiades (avec parades) vu jusqu'au 24/3 avec un ind qui reste jusqu'au 14/4.

Râle d'eau (Rallus aquaticus): dernière obs le 6/4 après (au moins) 4 mois de séjour !

Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus): sites occupés : Bercy (5 couples), Jardin des Plantes (3), Villette (1),B-Chaumont (3), Montsouris (4), Tuileries (2), Kellermann ( 1), parc Monceau (1), quai Branly (1), sq du Temple (1), sq M.L.King (2 ,), sq Batignolles (1). Manquent des précisions pour la Tour Eiffel et le parc A.Citroen

Foulque macroule (Fulica atra): M.L.King (fin mars), Montsouris (24/3, 16,18, 20, 28 et 30/4,13/5), Bercy (20/4)

Grue cendrée (Grus grus) : gros passages les 4 et 5/3 ( au moins50 le 4 peu avant minuit et plus de 400 en 2 passages le 5 après-midi

 

Grues_5mars13-retaillée.jpg

Quelques-unes des centaines de grues qui ont traversé le ciel parisien le 5/3 ( photo Y.Gestraud)

 

Pluvier doré (Pluvialis apricaria): 4 obs du 16 au 23/3 ( dont un en retromigration le 23)

Vanneau huppé (Vanellus vanellus): 5 obs du 9 au 18/3

Bécasse des bois (Scolopax rusticola): 3 obs (dont un cadavre) les 25/3, 3 et 19/4

Chevalier guignette (Actitis hypoleucos): 3 obs les 30/4, 6 et 12/5

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus)

Goéland cendré (Larus canus): 1 le 13/3

Goéland brun (Larus fuscus): 1c dans le secteur de la Perle (75003)

Goéland argenté (Larus argentatus): des indices de nidification pl. F.Eboué, 3 c. dans le secteur de la Perle (75003) avec une éclosion le 19/5

Goéland leucophée (Larus michahellis) : un couple mixte (x argenté) à Montsouris

Sterne pierregarin (Sterna hirundo): 6 obs en mai

Pigeon biset domestique (Columba livia)

Pigeon colombin (Columba oenas)

Pigeon ramier (Columba palumbus)

Tourterelle turque (Streptopelia decaocto): 3 obs dans le secteur Montsouris et un transport de brindille à l'est du Père-Lachaise

Perruche ondulée (Melopsittacus undulatus) : 1 le 7/3 dans le Marais

Inséparable rosegorge (Agapornis roseicollis): un couple à Montsouris le 30/4 (1 ind revu le 4/5)

Perruche à collier (Psittacula krameri) : nidification prouvée à Montsouris (au moins 7 couples, premier perruchon visible "à la fenêtre" le 7/5), Luxembourg (2 c), parc Kellermann (1c) plus une possibilité près du Val de Grâce et des obs "suspectes" dans le sud du 15è

Hibou moyen-duc (Asio otus) : un cadavre trouvé le 14/5 au croisement Rue de la Santé/Bd Blanqui (Paris 14ème), sous le métro aérien

Hibou des marais (Asio flammeus) : 1 obs le 17/4

Martinet noir (Apus apus): le premier le 14/4, 8 obs dans la semaine qui a suivi et grosse arrivée le 24/4

Pic vert (Picus viridis) : Bercy, Cité universitaire, Luxembourg, Jardin des Plantes, Glacière/Arago, sq Choisy, B-Chaumont, Montsouris, sq Batignolles

 

Pic vert - Bercy_neige.jpg

On reconnaît le mâle à sa moustache rouge... même quand il a froid au pied ( ph. JB Alemanni)

Pic épeiche (Dendrocopos major): P-Lachaise,Observatoire, Bercy

Pic épeichette (Dendrocopos minor): Luxembourg, Jardin des Plantes, Montsouris, parc Kellermann, B-Chaumont, Pte d'Italie, P.plantée ( Est), P-Lachaise, sq. Choisy, parc St Perrine

Alouette des champs (Alauda arvensis) : retromigration spectaculaire le 12/3

Hirondelle rustique (Hirundo rustica): la première le 23/3 (en vol SW !)

Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum): premières notées le 21/4, dans les nichoirs de la Villette

Pipit des arbres (Anthus trivialis): 1 le 12/4

Pipit farlouse (Anthus pratensis): 5 obs jusqu'au 3/4 plus un trouvé mort le 13/3

Bergeronnette printanière (Motacilla flava): 1 obs le 7/4

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea)

Bergeronnette grise (Motacilla alba) : nidif Front de Seine et probable secteur Villette; 1 Yarrell le 16/3 dans le même secteur de la Seine ( Jussieu) que celle de février

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)

Accenteur mouchet (Prunella modularis)

Rougegorge familier (Erithacus rubecula)

Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos): 1 le 8/4 au Luxembourg !

Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica): un individu bagué en Espagne séjourne du 24 au 27/3 à Montsouris et un autre passe la journée du 2/4 au square du Temple

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)

Rougequeue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus): 3 obs les 8,10 et 17/4

Tarier pâtre (Saxicola rubicola): 1 le 24/3

Merle noir (Turdus merula)

Grive litorne (Turdus pilaris): une posée le 1/3, 4 en vol sud et 12 en vol Ouest le 13/3

Grive musicienne (Turdus philomelos)

Grive mauvis (Turdus iliacus): les dernières vues le 24/3

Grive draine (Turdus viscivorus): 1 le 7/4

Rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus): notée à partir du 15/5 dans 5 endroits où elle ne nichera pas ainsi qu'à Bercy et au jardin Abbé Pierre ( cf. été 2013...)

Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris): 1 ind séjourne 2 jours à la Villette (18-19/5)

Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla): la première le 23/3

Fauvette des jardins (Sylvia borin): une le 16/4 et une qui séjourne du 11 au 20/5 à la Villette

Fauvette babillarde (Sylvia curruca): une le 18/4 et une les 27 et 28/4

Fauvette grisette (Sylvia communis): 4 obs du 14 au 21/4

Pouillot de Bonelli (Phylloscopus bonelli): 2 obs le 14/4 (plus une le même jour au bois de Boulogne)

Pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix): 2 obs les 14 et 15/4

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita): gros stationnements fin mars

Pouillot fitis (Phylloscopus trochilus): 12 obs du 2/4 au 12/5

Roitelet huppé (Regulus regulus)

Roitelet à triple bandeau (Regulus ignicapilla): après le 17/4 observé seulement aux Buttes-Chaumont et à la Cité universitaire

Gobemouche gris (Muscicapa striata): le 1er le 25/4, noté aux B-Chaumont, Luxembourg et Jardin des Plantes.

Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca): 7 obs du 12 au 26/4

Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus)

Mésange nonnette (Poecile palustris): nicheur probable au Trocadéro

Mésange huppée (Lophophanes cristatus): s de Choisy, B-Chaumont,Butte du Chapeau Rouge, Montsouris, Cité universitaire, Luxembourg, secteur Croulebarbe, Jardin des Plantes

Mésange noire (Periparus ater): la dernière le 21/4

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

Mésange charbonnière (Parus major)

Sittelle torchepot (Sitta europaea): Luxembourg, B-Chaumont, Jardin des Plantes, P-Lachaise, Butte du Chapeau Rouge, Cité universitaire

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)

Geai des chênes (Garrulus glandarius)

Pie bavarde (Pica pica)

Choucas des tours (Corvus monedula): 2 obs (P-Lachaise et pte de Pantin)

Corbeau freux (Corvus frugilegus): 3 obs jusqu'au 9/3

Corneille noire (Corvus corone corone)

Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris)

Moineau domestique (Passer domesticus)

Pinson des arbres (Fringilla coelebs)

Pinson du Nord (Fringilla montifringilla): 5 obs jusqu'au 7/4 plus une le 26/4 !

Serin cini (Serinus serinus): bien peu d'observations....

Verdier d'Europe (Carduelis chloris)

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis): seulement 3 obs après le 15/4; un dortoir d'une centaine fin mars

Tarin des aulnes (Carduelis spinus): 11 obs jusqu'au 7/4

Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes): 2 obs les 19/3 et 8/4

Bruant des roseaux : 1 à Bercy le 29/3

Bruant zizi (Emberiza cirlus): chante au tennis Léo Lagrange (75012)

 

 

 

16:27 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/08/2013

L'hiver 2012-13 à Paris

Après un coup de froid début décembre l'hiver est resté clément jusqu'à mi-janvier où une période froide a commencé, juste interrompu par un bref redoux à la fin janvier.

74 espèces (hormis les exotiques qui ne sortent pas de leur parc d'introduction) ont été notées cet hiver, soit à peine plus que les 2 années précédentes ( 71 et 72).

Une première pour Paris intra-muros : la présence de 2 Ouettes d'Egypte à Montsouris le 8/1. Une histoire assez incroyable : un Râle d'eau a été observé à partir du 7/12 au parc de Bercy pendant tout le reste de l'hiver (et au-delà)! Etait-ce le même qui avait été "hébergé par un café du 20ème arrdt et relâché le lendemain 1/12 au jardin de la Réunion ?

 

Râle_Bercy-neige.jpg

C'est encore une fois Y.Gestraud qui a photographié le Râle d'eau de Bercy par temps de neige

L'hiver amène son lot de passages inhabituels : Buse variable, Cigogne blanche, Oie cendrée, Pluvier doré, Vanneau huppé, Bécasse des bois, Mouette mélanocéphale, Bouvreuil pivoine, Grosbec casse-noyaux, Pinson du Nord. le coup de froid de mi-janvier a en particulier d'observer 3 espèces qu'il n'est pas fréquent de voir posées dans Paris : Alouette des champs, Pipits spioncelle et farlouse.

Un Faucon pèlerin a hiverné dans le quartier des Olympiades. En revanche les passereaux migrateurs partiels ont eu du mal à résister à l'hiver : les pouillots véloces, nombreux jusque mi-janvier ont été nettement plus rares ensuite. Quelques Rougequeues noirs ont résisté tout l'hiver, en particulier Bd Richard-Lenoir (jusqu'à 3 ensemble) mais le seul Serin observé (24/2) n'avait sans doute pas hiverné comme la seule Fauvette à tête noire ( 8/12) n'a sans doute pas résisté longtemps...

Pour certaines espèces, la saison de reproduction commence : un accouplement de Perruche au parc Kellermann (nouveau site de nidification) le 28/1 tandis que les Faucons pèlerins du Front de Seine ont commencé le 11/2 et... ont remis plusieurs fois le couvert !

Avertissements :

- dans toute la série « Les saisons à Paris » j’ai décalé arbitrairement les débuts des saisons aux 1ers mars, juin, septembre et décembre : cela me semble mieux correspondre aux réalités biologiques

- depuis l’été 2011, la majorité des données sont tirées de Faune-IdF : http://www.faune-iledefrance.org/où je ne peux que vous encourager à entrer vos observations franciliennes

- pour plus de détails sur les observations, vous pouvez consulter la partie « Observations parisiennes » en cliquant sur le lien dans la colonne gauche

 

 Liste complète :

Cygne tuberculé (Cygnus olor)

Oie cendrée (Anser anser) : 1 vol le 2/2, 3 obs d'au moins 2 vols le 11/2

Bernache du Canada (Branta canadensis): 8 des 18 des B-Ch partent avec le gel vers le 15/1

Ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiaca) : 2 au parc Montsouris le 8/1/13 

 

Ouette_Montsouris.jpg

Les 2 premières Ouettes parisiennes ont croisé le chemin d'Y.Gestraud qui n'a pas pu résister ...

Canard colvert (Anas platyrhynchos) 

Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo)

Héron cendré (Ardea cinerea)

Cigogne blanche (Ciconia ciconia): une 15aine passent vers l'est le 19/2

Epervier d'Europe (Accipiter nisus)

Buse variable (Buteo buteo): 3 obs ( 29/12, 2/2 et 17/2)

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus)

Faucon pèlerin (Falco peregrinus) : accouplement depuis le 11/2 au Front de Seine; un individu hiverne dans le secteur Olympiades/sq Choisy

 

FP_Olympiades_16oct2012vol.jpg

En plus les Faucons pèlerins viennent aux Olympiades, tout près de chez Y.Gestraud...

Râle d'eau (Rallus aquaticus): un qui a visité un café du 20ème relâché le 1/12 au jardin de la Réunion. Un (le même ?) observé à partir du 7/12 à Bercy.

Gallinule poule-d'eau (Gallinula chloropus)

Foulque macroule (Fulica atra): pont St Louis 27/2, 2 jardin Martin L King 2/2

Pluvier doré (Pluvialis apricaria): 2 vols les 8 et 26/12

Vanneau huppé (Vanellus vanellus): un vol le 8/12

Bécasse des bois (Scolopax rusticola): 6 obs (dt 2 morts) au JdP, P-Lachaise, Montsouris, Bercy et secteur de la Gaité (75014)

Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus): 1 le 6/12 aux Tuileries

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus)

Goéland brun (Larus fuscus): 14 obs sur toute la période (con trairement aux hivers précédents où l'espèce était quasiment absente )

Goéland argenté (Larus argentatus)

Goéland leucophée (Larus michahellis): qq obs plus le couple mixte des B-Ch

Pigeon biset domestique (Columba livia)

Pigeon colombin (Columba oenas)

Pigeon ramier (Columba palumbus)

Tourterelle turque (Streptopelia decaocto): 1 au Père-Lachaise le 4/12

Perruche à collier (Psittacula krameri): accouplement dès le 28/1 au parc Kellermann, nouveau site de nidification

Chouette hulotte (Strix aluco): chante rue D.d'Angers (75019)

Pic vert (Picus viridis)

Pic épeiche (Dendrocopos major): observé au Jardin des Plantes, Bercy, cim Montparnasse, P-Lachaise, Montsouris et à l'est de la Promenade plantée ( 75012)

Pic mar (Dendrocopos medius): 3 obs aux B-Chaumont et 1 au Sq de la Butte du Chapeau-Rouge

Pic épeichette (Dendrocopos minor): sq. Choisy,  P-Lachaise, JdP, Luxembourg, Montsouris

Alouette des champs (Alauda arvensis): 2ème quinzaine de janvier, 4 obs d'alouettes posées (ou cherchant à le faire) au Jardin des Plantes, à la Villette et aux Tuileries

Pipit farlouse (Anthus pratensis): un séjour de 3 jour au JdP (21-23/1)

Pipit spioncelle (Anthus spinoletta): un posé le 22/1 au JdP

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea)

Bergeronnette grise (Motacilla alba): dont une Yarrell le 19/12 et une autre le 2/2

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes)

Accenteur mouchet (Prunella modularis)

Rougegorge familier (Erithacus rubecula)

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros): 10 endroits dont 3 ind ensemble Bd Richard-Lenoir

Merle noir (Turdus merula)

Grive litorne (Turdus pilaris): des mouvements vers le 20/1 ( neige) et fin janvier

Grive musicienne (Turdus philomelos)

Grive mauvis (Turdus iliacus)

Grive draine (Turdus viscivorus): qq obs au P-Lachaise et 1 au sq Choisy le 2/12

Fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla): une près des B-Ch le 8/12

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita): 13 lieux jusqu'au 15/1, 5 après

Roitelet huppé (Regulus regulus)

Roitelet à triple bandeau (Regulus ignicapilla)

Mésange à longue queue (Aegithalos caudatus)

Mésange nonnette (Poecile palustris): Montsouris

Mésange huppée (Lophophanes cristatus): Choisy, B-Chaumont, JdP, Montsouris, Croulebarbe, Cité universitaire

Mésange noire (Periparus ater):  JdP,, B-Ch, Villette, Choisy, sq Labrousse

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus)

Mésange charbonnière (Parus major)

Sittelle torchepot (Sitta europaea): JdP, Luxembourg, Bercy, P-Lachaise, Montsouris, NDame, B-Chaumont, Monceau

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla)

Geai des chênes (Garrulus glandarius)

Pie bavarde (Pica pica)Choucas des tours (Corvus monedula): 7 obs ( NDame, JdP et Luxembourg)

Corneille noire (Corvus corone corone)

Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris)

Moineau domestique (Passer domesticus)

Pinson des arbres (Fringilla coelebs)

Pinson du Nord (Fringilla montifringilla): 1 le 16/12 en vol à la Villette

Serin cini (Serinus serinus): une seule obs le 24/2 dans le 13ème donc pas d'hivernage

Verdier d'Europe (Carduelis chloris)

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis): 8 lieux, sur des copalmes et des platanes

Tarin des aulnes (Carduelis spinus): 2 obs fin février dont un groupe de 50 au moins à la Villette

Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula): 1 au JdP le 10/12

Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes): 2 obs au JdP après le 20/1

 

 

 

19:08 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/08/2013

Les éperviers du 19ème arrondissement

Samedi dernier (27/7), descendant à vélo de la porte des Lilas (paris 19ème), j’ai eu la joie d’entendre les cris de jeunes éperviers, puis d’en voir un « chatouiller » les pies du secteur : sans l’avoir vu, je suppose que le nid était situé en contre-haut du…Bd Périphérique !

Epervier site nidif Lilas.jpg

Un article récent (très récent, même…. il est sorti cette semaine !) du Passer (revue du Corif) mettait en évidence la grande tolérance au bruit de l’espèce en ville : je me paie le luxe de me confirmer moi-même…. ;-)

 

Avant-hier vendredi 2/8, voulant aller à la Courneuve, je passe devant le Zénith (comme des dizaines de fois ce printemps….) et j’entends les mêmes cris ! Je me mets à douter mais je trouve assez facilement le nid qui prouve que les 2 jeunes observés étaient bien nés sur place !

Epervier_nidZénith_red.jpg

Ils avaient vue directe sur les files d’attente des spectateurs du Zénith !

Epervier site nidif Zenith.jpg

 

Et en plus, il y a les travaux de la Philharmonique juste à côté….

Site-Zénith (2)red.jpg

Si on résume, cela fait 3 nichées connues pour le 19ème arrondissement, avec 1.5 km environ entre les nids !

Sites19è.jpg

En plus il y  a un autre couple au cimetière parisien de Pantin et sans doute plusieurs sur la côte de Romainville, à 2 km environ respectivement du Zénith et  du réservoir des Lilas… jolie densité, quand même !

 

Et pour me combler d’aise, les jeunes du Zénith sont très coopératifs ( ils veulent se lancer aussi dans le spectacle ?...). En voici un que fait la roue en laissant pendre les ailes de manière assez surprenante ( un bain de soleil aux premiers rayons de la journée ?).

Epervier-jeune-roue_Zénith-red.jpg

 

Les 2 sœurs ( ?) l’une à côté de l’autre….

Eperviers-jeunes_Zénith-red.jpg

 

… et l’une d’entre elles en train de quitter la scène !

Epervier-jeune-envol_Zénith-red.jpg

 

 

13:10 Écrit par Frédéric dans des espèces très urbaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/08/2013

Le grand saut

En avril j'ai raconté l'histoire d'une couvée de canards colverts ayant niché au 1er étage d'un immeuble et dont les canetons ont été attrapés sportivement par un spectateur au moment où ils sautaient...

En fait, ce furent des efforts inutiles, les canetons étant capables de faire le grand saut tous seuls...
A preuve, cette histoire que m'a racontée une lectrice de ce blog :

A partir du 18 avril, une cane a pondu dans un bac contenant des cyprès... sur un balcon au 8ème étage d'un immeuble situé à proximité de la Moselle à Metz.
La propriétaire du bac était bien inquiète de voir le nombre d'oeufs augmenter quotidiennement0 ( la cane en pond un par jour et les recouvre pendant la journée tant que la ponte n'est pas terminée) : comment les canetons vont-ils rejoindre la rivière, séparée du balcon par une vingtaine de mètres de haut et une rue très fréquentée  ?

Cane-Metz1.jpg

La cane en position de couveuse

( capture-écran d'une vidéo de S.Houllé)

La couvaison s'est déroulée sans problème : au bout de 28 jours, 8 des 9 oeufs ont éclos. Le bac avait été entouré d'un filet pour éviter que les canetons ne tombent du balcon, mais la cane a déjoué le "truc" et les petits se sont retrouvés sur le sol du balcon. La propriétaire des lieux a nourri les petits avec une bouillie de sa composition ( avoine, pomme de terre, maïs) pendant quelques jours. Le 5ème jour, elle avait décidé de les capturer pour les libérer en bas mais...
"Ce dimanche-là,  il pleuvait beaucoup et je n'ai pas pu sortir la caméra, c'est dans la matinée alors que je n'entendais plus piailler, je suis sortie pour voir ce qui se passait et plus personne n'était là, plus de cane, plus de canetons ! ?
Je ne sais pas comment elle a fait mais elle a bel et bien emporté ses petits sans mon aide et sans que j'aie pu immortaliser avec la caméra cette étrange équipée.
Cela s'est passé dans un laps de temps très court peut-être une demie heure,(...) Pour moi, elle les a tous fait tomber, il semblerait que les canetons tellement légers et en ouvrant un peu leurs petites ailes ne risquent pas de se faire mal,  même d'une telle hauteur."

Cane-Metz2.jpg

Avec la bise de la couveuse

( capture-écran d'une vidéo de S.Houllé)

 

C'est le même système qu'emploient de nombreux anatidés nichant en hauteur (arbres, falaises), aussi incroyable que cela paraisse... certaines jeunes Bernaches nonnettes du Groenland font un saut de 60 mètres de haut le lendemain de leur naissance pour rejoindre le sol au pied de leur falaise natale !