25/06/2012

Les mésaventures d'un jeune crécerelle

Aujourd'hui, je laisse la plume à Jacqueline Lejeune, grande spécialiste des crécerelles parisiens ( et des goélands....), c'est bien je n'ai plus de boulot ! Et en plus, elle a fait évidemment les photos...

Remarque : le square du Temple est en plein centre de Paris, juste à côté de la place de la République : c'est le seul (petit) espace vert de ce secteur très minéral..... 

A l'heure du déjeuner le 18 juin, il souffla un vent de panique qui se communiqua à tous les habitués du square du Temple.
La présence d'un jeune crécerelle, né aux Arts et Métiers et volant depuis le 14/06, était à l'origine de toute cette agitation.
Ce qui lui a valu d'être houspillé et malmené de toutes parts.
 

3- Crécerelle et Pie_18 juin 2012.jpg

 


Dans un premier temps, il a eu droit aux assauts de 2 pies et de 3 merles. Ni les cris d'alerte, ni les tentatives d'approche ne semblaient le perturber ; il resta un bon moment à observer leur manège. Puis, peut-être un peu agacé par tout ce tapage, il alla se poser sur la cime d'un autre arbre. Là une pie le suit et reprend ses assauts, il tente bien de la faire fuir, sans succès.

C'est alors que 2 corneilles arrivent à leur tour. Le jeune crécerelle prend conscience du danger et appelle. Il n'y avait pas de parent pour lui venir en aide. Les corneilles ne simulant pas les attaques, l'une d'elles le contourne et l'attrape par les plumes derrière la tête.

1- Crécerelle et Corneille_18 juin 2012.jpg

 

Par chance, le juvénile parvient à se libérer de l'emprise de la corneille, se retrouve suspendu par une patte à une branche, lâche prise, chute un peu plus bas dans l'arbre, retrouve son équilibre et s'envole.

3- Crécerelle et 2 Corneilles_18 juin 2012.jpg

C'est un miracle qu'il s'en soit sorti avec plus de peur que de mal. Car visiblement les corneilles n'avaient pas l'intention d'abandonner leur victime tant que celle-ci se trouvait dans l'arbre.

Après avoir décrit un large cercle au-dessus de la rue, le jeune crécerelle revient au square pour se poser sur la végétation basse, mais trop près d'un nid de merles, Et à nouveau un concert d'alertes retentit, exécuté par 3 merles et qui sont rejoints par le troglodyte, 1 accenteur et 2 moineaux. Je n'ai jamais vu autant d'oiseaux si proches d'un Faucon crécerelle !

Crécerelle juvénile_18 juin 2012.jpg


 Durant ce concert, le juvénile a pu se remettre de ses émotions. Il s'est déplacé plus à l'intérieur de l'arbuste, a fait un brin de toilette, a mordillé le feuillage tout en gardant un oeil sur un merle qui s'approchait constamment derrière lui.

Crécerelle et Merle_18 juin 2012.jpg


 
A l'autre bout du square, c'est un geai qui inquiétait un couple de merles nicheurs. Ce jour l'ambiance était orageuse ! et le temps maussade pour les photos.

Etant obligée de partir, je suis repassée au square en fin d'après-midi et le lendemain matin. J'ai parlé avec quelques personnes et un jardinier sans entendre de mauvaises nouvelles du crécerelle qui a du retrouver sa famille après ses mésaventures.

Ce qui m'a étonnée : il y avait du monde au square, personne n'a rien vu, rien entendu. Pourtant trois merles qui alertent en même temps sans arrêt, ça fait du bruit !

Deux jours plus tard, j'observe une femelle crécerelle, la mère, capturer un moineau. Et bien sûr une corneille qui tente d'agresser un geai nicheur au square, mais la répartie du geai l'obligea à déguerpir.

 

 

Les commentaires sont fermés.