21/01/2012

J'te dis qu'y a un épervier dans la cour !

Encore un billet consacré à l'épervier parisien, dont la faculté d'adaptation nous étonnera toujours ! J'utilise ici des photos prises il y a quelques jours par Martine Burgos, ransmises par Benoit Segerer... qu'ils en soient tous les deux sincèrement remerciés !
On savait déjà que l'épervier appréciait le quartier du Marais, situé en plein centre de Paris et dont les espaces verts sont, sauf exceptons, bien réduits. ici nous sommes à la limite du Marais vers les Arts et Métiers, dans un îlot absolument dépourvus d'espace vert et dont le fond des courettes est dépourvu de soleil même le 21 juin ! La photo GoogleMaps dispense de toute description plus précise....

rue au maire.jpg

Autre preuve de son adaptation : la proie est un pigeon de ville, espèce bien grosse pour un petit rapace, même si le prédateur est ici une femelle, nettement plus grosse que le mâle qui se contente le plus souvent de moineaux.
On voit sur la photo que la capture s'est terminée dans une cour d'immeuble, preuve sans doute de la difficulté de tuer et transporter cette proie dans un endroit plus confortable...

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos_rognée1.jpg

Il a ensuite déplacé sa proie dans le point le plus éloigné des fenêtres, où il avait sans doute repéré la photographe....

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos (3).jpeg

L'épervier, le pigeon et la mobylette, si c'est pas de la photo ornitho-urbaine ça !

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos_rognée3.jpg


Une fois repu, l'épervier a mis quelques mètres entre la photographe et lui....

Epervier_rue-au-Maire_MartineBurgos_rognée4.jpg

Commentaires

Bonjour Frédéric,

Enfin un épervier observé en plein festin, pour ma part j'en ai point vu cet hiver doux
dans ma cour. Mais le 21 janvier au matin il y en avait un au square du Temple.
J.L

Écrit par : J.Lejeune | 23/01/2012

Répondre à ce commentaire

Queue rousse et tête grisâtre , cet épervier ressemble beaucoup plus à un faucon
Crècerelle mâle

Écrit par : Zarate | 28/01/2012

Répondre à ce commentaire

...et pourtant il s'agit bien d'un épervier femelle : sourcil blanc très net et teinte brun grisâtre assez uniforme de la tête du dos et de la queue . La silhouette et la proie apportent 2 indications supplémentaires .

Écrit par : Frédéric Malher | 28/01/2012

Répondre à ce commentaire

je ne sais pas quelle est la taille du territoire d'un épervier. est-il possible que ce soit la femelle qui a un nid à la BNF? ce n'est pas très loin

Écrit par : Felipe | 10/05/2012

Répondre à ce commentaire

Techniquement, rien n'empêcherait l'épervier de la BNF ou de la Montagne Ste Geneviève d'aller chasser dans le Marais. Cependant la scène a été photographiée au coeur de l'hiver, il est donc fort possible que ce soit un épervier venu de plus loin pour hiverner dans Paris....

Écrit par : Frédéric Malher | 10/05/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.