17/11/2011

Apprendre les chants d'oiseaux en ville : introduction 2ème partie

 

Quand les oiseaux chantent-ils ?

 

 Pour apprendre à reconnaître les chants, il vaut mieux savoir quand les oiseaux chantent !….

On aura compris à la lecture du billet précédent que le chant est très lié à la reproduction. Il n’est donc pas étonnant que les oiseaux chantent principalement au printemps. Par contraste, l’été est la période du « Grand silence » chez les passereaux ! En effet, c’est juste après la reproduction  et durant la mue post-nuptiale qui consomme beaucoup d’énergie.

 Cependant ils n’ont pas tous la même définition du printemps et le démarrage des chants s’étale sur plusieurs mois entre espèces précoces et plus tardives, migrateurs proches ou migrateurs transsahariens… Nous nous proposons même de profiter de ce décalage pour apprendre progressivement les chants, au fur et à mesure que les chanteurs entreront en scène. Il est plus facile de reconnaître des chants quand il n’y en a que 3 ou 4 différents que quand toutes les espèces nicheuses sont là !

Les premiers recommencent à chanter dès le cœur de l’hiver : les plus précoces sont sans doute le Troglodyte, le Grimpereau (qui n’arrêtent quasiment pas de chanter), le Rougegorge (qui défend des territoires d’hivernage), la Grive draine et le Merle ainsi que les Mésanges charbonnière et bleue. Les Pinson, Verdier, Chardonneret, quoique sédentaires aussi, commencent un peu plus tard (février- mars), avant que n’arrivent les premiers migrateurs qui chantent dès leur arrivée (et parfois même en halte migratoire !).

 

Colombin_chantant.jpg

. (photo G.Lesaffre)

Le chant étant lié au développement des organes génitaux, il arrive que la remontée d’hormones, sensible à la fin de l’été, provoque des reprises de chants (chez le Rougequeue noir par exemple) comme elle déclenche la reprise des parades chez les Canards colverts.

 

 

Autre point important à noter : les oiseaux ne chantent pas toute la journée (il faut se nourrir et s’occuper de la reproduction !). C’est principalement le matin au lever du soleil qu’ils déploient le plus d’énergie musicale. L’activité musicale décroît dans la matinée et reprend légèrement en fin de journée. Il est donc conseillé de privilégier les matinées, de surcroît souvent plus calmes dans les parcs urbains que les milieux de journée. L’autre avantage de l’hiver pour commencer à apprendre les chants d’oiseaux, c’est que le lever du soleil n’est pas trop matinal….

Cependant, au lever du soleil, on assiste à un « chœur de l’aube » certes impressionnant, car tous les oiseaux chantent ensemble, mais où il est parfois difficile de s’y retrouver !

 

 

Le choix des espèces

Il ne s’agit évidemment pas de présenter ici tous les chants d’oiseaux qu’on peut entendre en ville, mais de permettre de débuter dans la jungle sonore que peuvent évoquer parfois les parcs urbains tant les chants sont variés, mêlés et déroutants. Nous nous contenterons donc d’une vingtaine d’espèces pour le programme du trimestre à venir, en les décrivant à peu près dans la période où ils commencent à chanter… Nous commencerons donc par des espèces qui chantent en plein hiver (voire en automne…), le Troglodyte et le Rougegorge, pour continuer avec les autres espèces dans l’ordre d’arrivée en scène…

 

Rougegorge_Marquenterre_red_tronquée.jpg

Un des rares chanteurs qui n'arrêntent quasiment pas de peupler notre monde sonore : le Rougegorge

Tout choix contient évidemment une part d’arbitraire, j’espère quand même qu’il semblera utile aux débutants qui voudront bien suivre ce « stage » virtuel d’initiation aux chants d’oiseaux...

 

 

Premiers entraînements…

Avant la première vraie séance de reconnaissance de chants d’oiseaux, vous pouvez commencer à vous entraîner à distinguer les oiseaux qui chantent autour de vous… Ce n’est pas si simple et je pense que c’est même la clé de la suite : être capable de pointer du doigt et dire «  Là, il y en a un qui chante et là , un autre de la même espèce qui lui répond . Là en revanche c’est un oiseau d’une autre espèce qui chante pendant qu’un autre passe en vol en criant…. »

A cette période, vous n’aurez pas trop de chanteurs, c’est mieux pour débuter !

Choisissez le parc le plus près de chez vous et allez y plusieurs matins (en ce moment, ce n’est pas trop tôt….)  pour vous habituer à séparer auditivement les sources sonores. Mettre un nom sur ces sources sonores n’en sera que plus facile !

 

Les commentaires sont fermés.