25/09/2011

Des oiseaux qui tombent à pic !

Il y a quelques temps ( 4 ans déjà en fait....) je vous ai parlé des pics qu'on pouvait trouver dans Paris, ce qui peut paraître surprenant si on se souvient que ce sont des oiseaux typiquement forestiers, et même qui apprécient le plus souvent les vieilles forêts.... Dans Paris, on n'imagine pas trop en trouver et pourtant, avant de lire la suite de ce billet, allez faire un tour là http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2007/10/0... pour vous rafraîchir la mémoire ;-)

Ca y est ? Vous avez mémorisé les différences entre les pics épeiche, épeichette et mar ?....C'est bien, je vais pouvoir vous raconter les dernières nouvelles !

La semaine dernière, Y et MY Gestraud ont eu la chance d'en trouver 3 espèces dans le même parc ( Montsouris ) et surtout le talent de les photographier !

Grâce donc à Yves, je vais pouvoir vous montrer une scène rarissime : un Pic épeiche et un Pic épeichette sur la même branche à quelques dizaines de centimètres l'un de l'autre

Pics.jpg

Le plus beau était à venir... un Torcol, pic migrateur qui ne s'arrête qu'exceptionnellement à Paris (une mention en 1913 et une en 2006 ! ) était en train de se nourrir au pied d'un buisson !

Torcol 2.jpg

L'histoire ne s'arrête pas là : vendredi, je signale avoir vu un Pic mar qui semble cantonné dans le secteur sud des Buttes-Chaumont et aujourd'hui Yves m'apprend qu'il a réussi à le photographier ! Voici donc cette espèce qui n'a encore jamais niché dans Paris ( sa 1ère observation ne remonte qu'à 2008) mais qui a niché ( régulièrement ?) au bois de Vincennes .

Pic_mar_Buttes_Chaumont.jpg

 Pour faire bon poids, je termine par une photo qui remonte au mois de juin dernier qui montre bien que le Pic vert niche au parc Montsouris : voici un jeune juste envolé

Pic vert juv Montsouris juin2011.jpg

Un énorme merci à Yves Gestraud pour ces photos !  

23/09/2011

Des nouvelles des pèlerins parisiens

Le 15/8 je vous signalais la présence d'un couple de Faucons pèlerins adultes sur la cheminée de la CPCU du 15ème arrdt, à quelques centaines de mètres de de la Tour Eiffel, presque en face de la Maison de la Radio. La question pas encore tout à fait tranchée est de savoir s'il s'agit du même couple que celui qui a tenté de nicher près de La Défense l'an dernier ou, plus probablement, d'un couple supplémentaire, le 3ème de la proche agglomération parienne, avec celui d'Ivry qui est le premier à s'être reproduit l'an dernier avec 3 jeunes à l'envol ( voir le site de Yacine Attik dans la colonne de gauche )

Je suis donc retourné samedi dernier prendre de leurs nouvelles et... je les ai retrouvés en place !

Pelerins_CPCU15ème-rognée-red-pastilles.jpg

Photo prise au coin de la rue St Charles et de la rue Rouelle

Comme d'habitude la femelle est sur son barreau dans le haut de la 3ème fenêtre ( en partant de l'Ouest ) et le mâle en bas de la 5ème fenêtre.

Pour vérifier que ce sont des oiseaux différents de ceux de la Défense, j'y suis allé aussi vite que mon petit vélo pouvait m'y amener .... mais à l'arrivée aucn pèlerin n'a daigné se montrer !

La suite au prochain numéro....;-)

Qui arrive dans le même post !

J'y suis retourné vendredi 23/9 dans l'autre sens : un Pèlerin à la Défense mais aucun à l'arrivée dans le 15ème.... Caramba, encore raté !

Mais découverte d'un excellent lieu pour une séance d'orniterrassologie...

 

CPCU_23sept2011.jpg

Vous avez tous les éléments sur cette photo pour deviner ce qu'est l'orniterassologie...

 

19/09/2011

Une Corneille gordini au-dessus de l'eau...

J'ai déjà parlé de nombreuses fois dans ce blog des habitudes alimentaires des Corneilles urbaines et des conséquences sur l'état des poubelles... J'ai aussi évoqié les conséquences sur le plumage de ces oiseaux. Pour plus de détails, reportez-vous à l'article que j'ai publié dans Alauda il y a qq années et dont vous pouvez lire un résumé en cliquant sur le lien suivant : http://lesoiseauxdesvilles-publiperso.skynetblogs.be/arch...

Ce week-end, en faisant un petit tour le long de la Seine en aval de Paris, j'ai rencontré cet oiseau assez remarquable dans le genre !

Corneille-gordini_Jatte rognée-2.jpg

 Spectaculaire, non ?

 

 

16/09/2011

Résidence royale pour les hirondelles

 

Le chateau de Rundale, situé en Lettonie près de la frontière lituanienne, abrite une des plus grosses colonies d'Hirondelles de fenêtre du pays.

Ce chateau, construit au 18ème siècle par l'architecte italien qui a construit aussi le Palais d'Hiver de St Pétersbourg, a hébergé le futur Louis XVIII pendant la période, délicate pour lui, qui voyait la Révolution raccourcir certains aristocrates...

Il faut reconnaitre que le chateau est superbe....

Rundale_facade-sud_red.jpg

J'y ai compté 130 nids complets mais on m'a dit qu'il y avait 270 couples nicheurs quelques années avant... y a pas qu'en France que les effectifs diminuent ! Les nids ne sont pas répartis au hasard autour du chateau : la façade extérieure tournée vers l'Est-SudEst et la façade N-NE de la cour intérieure abritent à elles deux 80 nids alors que les 6 autres façades n'en accueillent que 50

Rundale_colonie.jpg

 Les études ont montré qu'il n'y avait pas d'orientation privilégiée pour la construction des nids, mais je pense que c'est parce qu'on se place à un niveau trop global : il y a clairement des orientations privilégiées, mais ce ne sont pas toujours les mêmes... et les causes doivent varier d'un lieu à l'autre !

Les hirondelles ont dû être inspirées par la beauté du lieu... elles ont fait preuve d'un sens esthétique affirmé, en particulier d'un goût de la symétrie qui répond bien aux goût de l'architecte !

Rundale_nidsHFgénéralred.jpg

Elles ont aussi fait preuve d'imagination dans le choix des sites de construction : elles coincent leur nid dans les moulures des fenêtres 

Rundale_nidsHF_détailred.jpg

ou entourent une décoration sur une autre fenêtre...

Rundale_nidsHF_détail (2)red.jpg

 Belle exemple des variétés de disposition des nids sur une seule fenêtre !

Rundale_nidsHF_détail (4)red.jpg

Les hirondelles ne sont pas les seules à apprécier la royale demeure...

Rundale_nidCigogne (3)red.jpg

 

13:55 Écrit par Frédéric dans des espèces très urbaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/09/2011

Les oiseaux de la Riviera balte

Après un séjour à Riga ( et avant d'y revenir), je suis allé prendre l'air marin sur la "Riviera balte", sur la côte du golfe de Riga, dans un endroit style "La Baule - Les Portes en Ré".

4-Jurmala.jpg

Jurmala est un ensemble de villages abritant des villas ( souvent en bois...magnifiques !) avec quelques petits centres qu'on peut à peine qualifier d'urbains... On n'est donc pas en milieu urbain, mais quand même en milieu suburbain : la présence humaine, surtout en été, imprime fortement sa marque sur le milieu...
La preuve qu'on a quitté le milieu urbain, c'est que l'espèce de moineaux la plus fréquente est le Moineau friquet, qui vient entre les tables des terrasses de bistrot.

Jurmala_Friquet-red.jpg

C'est aussi l'espèce qui forme des troupes sur les pelouses de l'aéroport de Riga ( spectacle qui devient rare en France !).

Jurmala_Friquets_AéroportRiga-red.jpg


Une station-service héberge une colonie originale d'Hirondelle de fenêtre

Jurmala_HF-colonie-red.jpg


Les juvéniles juste envolés font les fous autour des nids comme des gamins.....

Jurmala_HFrogné.jpg


Sur la plage, les touristes nourrissent volontiers les oiseaux ,

Jurmala_corneille1red.jpg

ce qui permet d'observer plusieurs espèces à la fois.

Jurmala_goélands-corneilles-red.jpg


Cela permet aussi d'avoir des vues originales, du style " Corneilles au bain de mer "

Jurmala_corneille2red.jpg


.... ou Corneille à la pêche !

Jurmala_corneille3-red.jpg

Une grosse surprise a été la rencontre avec un Grand corbeau, venu disputer un peu de nourriture aux Goélands et Corneilles mantelées !

Jurmala_gdCorbeau-red.jpg

 Le lendemain, ils étaient deux...
Pour terminer, je ne peux résister au plaisir de vous montrer une photo d'un Bécasseau maubèche qui s'est laissé approcher à 2 mètres...

Jurmala_maubeche-red.jpg

mais je pense que c'est plus la fatigue du début de la migration qu'une vraie accoutumance à l'Homme : il n'a pas arrêté de manger !

07/09/2011

L'épervier des pavillons...

J'ai souvent parlé du retour de l'épervier  ( qui avait beaucoup régressé dans les années 70) qui l'amène à pénétrer en ville. Il faut savoir que ce n'est qu'en partie étonnant car l'épervier à la campagne a toujours utilisé les jardins des villages comme terrain de chasse....il n'avait donc pas très peur de l'Homme déjà à cette époque.

C'est donc principalement dans les secteurs les plus verts de Paris qu'on peut le voir. Il a cependant fallu un joli concours de circonstances pour permettre à G.Gélis et E. Gautier de réaliser fin août cette vidéo : on peut y voir un  mâle adulte ( dos gris bleu et poitrine légèrement orangée ) achever et déguster un moineau aux confins du 6ème et du 7ème arrdt !

Epervier_video_Edddy2tronquée.jpg

Il suffit de cliquer sur l'image....

Dans la série l'épervier parisien nous réserve toujours des surprises, j'ai signalé, je crois, que Paris a hébergé cette année au moins 6 couples d'Eperviers ( plus un sans doute, justement, dans le 7ème arrdt) : Buttes-Chaumont, Père-Lachaise ( échec), Bibliothèque F.Mitterrand, parc Montsouris et Montmartre. Trois grands parcs, mais aussi un "bois" d'un hectare, une cour avec ...22 arbres et une cour d'immeubles haussmanniens avec qq arbres seulement !

L'annonce de la dernière nidification (découverte cette année par F.Guichard) nous avait bien fait plaisir car on la subodorait depuis 2-3 ans sans pouvoir la prouver ! Tout à l'heure , en préparant ce billet, je tombe sur des photos qu'on m'avait envoyées au printemps prises....de l'autre côté de la même rue et dans le même paysage

Epervier_Montmartre_17mar2011_red.jpg

Alors, mâle ou femelle ? photo Alexis Hardouin-Finez

C'était le 17 mars, le quartier lui a plu et il est resté.....;-)