27/03/2011

Hiver 2010-2011

L’hiver 2010-2011 a été un peu curieux : très précoce avec beaucoup de neige dès la fin novembre, puis plus doux à partir de début janvier, mis à part quelques jours froids fin janvier. Ceci explique sans doute le faible nombre de Pouillots véloces (1 obs), Fauvettes à tête noire (1 obs) et Rougequeues noirs (2 obs) qui ont résisté à l’hiver parisien. De même, la tempête de neige autour du 20 décembre à faire fuir des passereaux qui avaient sans doute commencé à hiverner plus au nord , ce qui nous a permis d’observer des Alouettes des champs, Pipits farlouses et même 2 observations de  Bruant des roseaux !

Les hivernants ou migrateurs nordiques habituels ont été notés dans les parcs ( Grive mauvis, litorne - 2 fois -, Tarin, Pinson du nord plutôt sur le retour le 27/2, Bécasse des bois - 2 fois- , Mouette rieuse russe). Les vedettes de l’hiver ont été sans nul doute les Mésanges à longue queue nordiques ( à tête blanche) dont autour de 5 individus ont séjourné aux Tuileries, au moins du 17/12 au 7/2 : le Tout Paris ornitho y a défilé pour voir ces adorables petites bêtes…..

 

MLQ caudatus 020211.jpg

 

C'est déjà difficile d'en photographier une...alors deux !  photo J.Lejeune

 

On a pu aussi observer les passages inhabituels d’un Milan royal ( 10/12), d’une Buse ( 24/12), de 10 Harles bièvres le 25/12.

Les retours printaniers se sont traduits par les observations de 2 troupes d’Oies cendrées ( 75 le 7/2 et 40 le 11/2), de 7 groupes de Cigognes blanches ( les 4 premières le 23/1 !) et de 27 Vanneaux huppés le 9/2

Pour les sédentaires rares, la Chouette hulotte a été notée dans le 19è arrdt, la Tourterelle turque aussi, le Pic épeichette à Montsouris et aux Buttes-Chaumont, le Pic épeiche au Père-Lachaise, le Martin-pêcheur à Stalingrad, la Mésange nonnette à Montsouris, la Mésange huppée aux Buttes-Chaumont, les Mésanges noires - dans la suite de « l’invasion «  de l’automne - ont été notées plusieurs fois aux Buttes-Chaumont et au Père-Lachaise, le Choucas des tours à N-Dame et la Foulque macroule à Montsouris le 12/12.

Signes des temps : le Faucon pèlerin a été noté 4 fois dans Paris intra-muros et l’Epervier a été noté 15 fois contre 10 pour le F.crécerelle.

L’ absence du Serin et la quasi-absence du Goéland brun ( 1observé à Montsouris), déjà notées en automne, semblent se confirmer.

15:22 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26/03/2011

L'automne 2010 à Paris

Voici avec un certain retard le résumé des observations de l'automne 2010 dans Paris intra-muros...

La liste des espèces observées entre le 1/9/10 et le 31/11/10 dans Paris intra-muros est un peu plus courte que celle de 2009, sans doute à cause du départ à l’autre bout du monde d’un de nos observateurs les plus efficaces et de l’arrêt des promenades du jeune enfant d ’un autre ornithologue qui en profitait pour noter de nombreux migrateurs….

Néanmoins, la liste des oiseaux qui ont survolé Paris au cours de leur migration est  quand même assez riche :

+Cigogne blanche : 1 aux Buttes-Chaumont le  1/10

+Milan royal : 2 le 10/10 dans le 13è arrdt

+Buse variable : 1 ind les 8/9 et 11/10

+Faucon hobereau : 1 le 12/9 Porte d’Orléans, le 18/9 à la CitéU avec une proie, pas sûr que ce fût un migrateur…

+Grue cendrée : une 10aine Pte Orléans le 8/9

 

Grue petit vol 4red.JPG

 

Celles-ci n'ont pas été photographiées à Paris mais au Der...

 

+Chevalier guignette : nb sur la Seine le 4/9

 +Pluvier doré : 1 passe au-dessus du Père-Lachaise le 7/11 (et 1 tué par une Corneille au Bois de Boulogne le 30/11)

+Hibou moyen-duc : 1 ind le 12/10 reste posé qq heures aux Tuileries

+ Hirondelle rustique dont 30 le 6/10

+ Pipit des arbres  : 1 ind posé aux Tuileries le 2/9, 1 en vol le 9/10

+Fauvette des jardins : 1 le 9/10 au port de l’Arsenal

+ Gobemouche noir  et GM gris le 9/9 au Père-Lachaise

+Corbeau freux : 3 le 12/10

+Choucas des tours : 33 en migration le 10/10 Pte des Lilas

 

Les arrivées des hivernants (ou leur passage à Paris avant d’hiverner dans la région….) ont aussi été notées pour certaines espèces :

 

+Grand cormoran  au maximum 150 au port de l’Arsenal le 27/11

 

Cormorans vol red nov 2011.jpg

 

C'est flou, mais c'est le matin tôt qu'ils arrivaient de leur dortoir....

 

+Bécasse des bois : 1 trouvée le 21/11 dans Paris et 1 observée le 28/11 au Père-Lachaise

+Goéland cendré : 1 H1 le 17/10 aux Tuileries

+ Mouette rieuse : les mouettes baguées sont suivies par une bande de fous furieux qui lisent les bagues métal ! Une lituanienne était de retour aux Tuileries le 12/10 …

+Grive mauvis : la première notée le 8/10 aux Buttes-Chaumont

+Mésange noire : cet automne a été marqué par un afflux qui s’est traduit par des observations aux Buttes-Chaumont,au parc Montsouris, mais aussi des individus de passage Pte de Bagnolet, Pte des Lilas, parc de la Villette et au  Jardin des Plantes en octobre

+Pinson du Nord : 50 au Père-Lachaise le 7/11

+Tarin des aulnes : 1 le 27/11 aux Buttes-Chaumont

L’ « observation auditive » d’un Bouvreuil au Père-Lachaise le 7/11 doit être de l’erratisme hivernal ( l’espèce très rare dans Paris est  présente au bois de Vincennes)

 

Dans les résidents rares, on a noté une Chouette hulotte rue de Montreuil (11è) le 25/11, un Pic épeiche à Montsouris en septembre ainsi que la Mésange nonnette, des Choucas locaux à la Tour Eiffel, dans le 17è, à Charonne et aux Tuileries.

Le Faucon pèlerin s’est montré une fois aux Tuileries et 2 fois dans le secteur de la porte de Bagnolet. L’Epervier d’Europe lui a été signalé 18 fois ( locaux et migrateurs)

Dernière remarque : l’absence du Serin et du Goéland brun dans cette liste est-elle due à une véritable absence ou à un « oubli » des observateurs ?...

 

21:10 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/03/2011

Noctambules ailés en ville

A part pour signaler telle ou telle observation, je n’ai pas consacré de billet aux rapaces nocturnes en ville…. Et pourtant il y en a !

La découverte récente d’une jeune Chouette hulotte nous a rassurés sur la reproduction de l’espèce au parc des Buttes-Chaumont : en effet, nous manquons cruellement de telles preuves pour Paris ! Depuis le début des prospections pour l’atlas, en 2005, ce n’est que le 3ème jeune trouvé à Paris ( les autres au Père-Lachaise et au Jardin des Plantes)…

Hulotte JLSM B-Chaumont_11mar2011red.jpg

Le petit était sous la menace de corneilles - photo JL Saint-Marc

Vers 1975, la population parisienne était estimée, un peu à la louche, à une trentaine de couples et effectivement nous avons de nombreux témoignages de lieux qui ont été abandonnés depuis cette époque.

Pourquoi ? C’est un des mystères de l’ornithologie parisienne car l’espèce habite préférentiellement  des milieux qui ont échappé largement aux modifications importantes depuis longtemps : grands parcs publics, espaces verts privés des ministères, ambassades, etc. On a suggéré que la cause soit à rechercher en dehors de Paris : si la population parisienne n’est pas auto-subsistante et a besoin d’immigration régulière d’individus périurbains, le tarissement de cet apport peut provoquer cette baisse….mais c’est purement hypothétique !

La Chouette effraie est aussi une espèce qui ne craint pas la proximité de l’homme : elle niche souvent dans un clocher d’église ou le grenier d’une maison quelconque…si elle peut y entrer ! Mais comme elle chasse principalement en espace ouvert (champs, prairies) elle a du mal à habiter dans les « vraies villes » et préfèrera les villages ou limites d’agglomération. Il y a eu cependant des observations dans Paris que nous avons bien du mal à interpréter…on a quand même du mal à imaginer l’Effraie nichant dans quartier Saint-Sulpice ! Mais les oiseaux parisiens nous ont déjà offert des surprises aussi ébouriffantes…

Le Hibou moyen-duc est un oiseau typiquement forestier, mais….il n’a pas peur des grands parcs urbains, que ce soit pour nicher ou pour y établir des dortoirs hivernaux. On  trouve ainsi un dortoir au parc G.Valbon à La Courneuve (93) et un autre au parc de Parilly, en pleine agglomération lyonnaise. Il lui arrive même de passer en ville puisqu’il a été observé au moins 3 fois dans Paris depuis l’an 2000 : un est venu dans la cour du 55 rue Buffon au Muséum National d’Histoire Naturelle en 2006, un s’est posé sur un balcon dans le 9ème arrdt, quartier minéral s’il en est, en 2008 et un autre est resté quelques temps planté sur un piquet du Jardin des Tuileries en octobre 2010 !

Moyen-duc MNHN FJiguet red.jpg

Le Hibou du Museum - photo F.Jiguet

 

La Chouette chevêche, symbole d’Athéna dont le temple était au centre d’Athènes, s’adapte facilement aux villes méridionales : elle est considérée comme commune en Italie dans des villes comme Rome, Florence ou Cremone. Dans les villes centre ou ouest-européennes, elle est beaucoup plus rare, se contentant le plus souvent des milieux périurbains ou des parcs spécialement grands. Il est probable que cette différence tienne au « centre de gravité » de ses populations : c’est une espèce qui semble se porter nettement mieux vers la Méditerranée…

Autre espèce méditerranéenne qui habite facilement les villes méditerranéennes : le Hibou petit-duc. Dès qu’il y a un parc avec de vieux arbres riches en cavités, on peut entendre le sifflet doux et mélancolique du Petit-duc. J’ai souvenir de parties de boules dans les rues d’un village gardois sous un lampadaire sous lequel venait se percher le petit rapace…

J’ai gardé pour la fin, l’espèce la plus surprenante : le Grand-duc qu’on imagine souvent cantonné aux falaises des montagnes sauvages… Il a niché pourtant dans un cimetière de l’agglomération hambourgeoise et dans la falaise qui sépare la ville de Luxembourg en 2 parties bien  tranchées… surtout pour les cyclistes ! Un jeune s’est retrouvé sur le comptoir d’un bar dont les habitués ont replacé l’oiseau dans le jardin à côté !...   

Gd-Duc_Falaise-Luxembourg flèche.jpg

La falaise de Luxembourg et le site de nidification - photo P.Lorgé

Une forme originale de faire la tournée des grands-ducs, surtout au Luxembourg… ;-)

  

La femelle sur le nid - photo P.Lorgé

 

GdDuc luxembourg.jpg

 

19:08 Écrit par Frédéric dans des espèces très urbaines | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/03/2011

Encore de l'autopub...

On va causer Atlas des oiseaux de Paris dimanche 20 mars au 104 !

Merle moqueur 20mars2011.jpg