27/03/2011

Hiver 2010-2011

L’hiver 2010-2011 a été un peu curieux : très précoce avec beaucoup de neige dès la fin novembre, puis plus doux à partir de début janvier, mis à part quelques jours froids fin janvier. Ceci explique sans doute le faible nombre de Pouillots véloces (1 obs), Fauvettes à tête noire (1 obs) et Rougequeues noirs (2 obs) qui ont résisté à l’hiver parisien. De même, la tempête de neige autour du 20 décembre à faire fuir des passereaux qui avaient sans doute commencé à hiverner plus au nord , ce qui nous a permis d’observer des Alouettes des champs, Pipits farlouses et même 2 observations de  Bruant des roseaux !

Les hivernants ou migrateurs nordiques habituels ont été notés dans les parcs ( Grive mauvis, litorne - 2 fois -, Tarin, Pinson du nord plutôt sur le retour le 27/2, Bécasse des bois - 2 fois- , Mouette rieuse russe). Les vedettes de l’hiver ont été sans nul doute les Mésanges à longue queue nordiques ( à tête blanche) dont autour de 5 individus ont séjourné aux Tuileries, au moins du 17/12 au 7/2 : le Tout Paris ornitho y a défilé pour voir ces adorables petites bêtes…..

 

MLQ caudatus 020211.jpg

 

C'est déjà difficile d'en photographier une...alors deux !  photo J.Lejeune

 

On a pu aussi observer les passages inhabituels d’un Milan royal ( 10/12), d’une Buse ( 24/12), de 10 Harles bièvres le 25/12.

Les retours printaniers se sont traduits par les observations de 2 troupes d’Oies cendrées ( 75 le 7/2 et 40 le 11/2), de 7 groupes de Cigognes blanches ( les 4 premières le 23/1 !) et de 27 Vanneaux huppés le 9/2

Pour les sédentaires rares, la Chouette hulotte a été notée dans le 19è arrdt, la Tourterelle turque aussi, le Pic épeichette à Montsouris et aux Buttes-Chaumont, le Pic épeiche au Père-Lachaise, le Martin-pêcheur à Stalingrad, la Mésange nonnette à Montsouris, la Mésange huppée aux Buttes-Chaumont, les Mésanges noires - dans la suite de « l’invasion «  de l’automne - ont été notées plusieurs fois aux Buttes-Chaumont et au Père-Lachaise, le Choucas des tours à N-Dame et la Foulque macroule à Montsouris le 12/12.

Signes des temps : le Faucon pèlerin a été noté 4 fois dans Paris intra-muros et l’Epervier a été noté 15 fois contre 10 pour le F.crécerelle.

L’ absence du Serin et la quasi-absence du Goéland brun ( 1observé à Montsouris), déjà notées en automne, semblent se confirmer.

15:22 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Pour info, je viens d'observer un Faucon Pèlerin pendant une petite heure, posé (sur les immenses tours) et en vol à Porte de Bagnolet juste en fin d'après midi aujourd'hui(28/03/2011). Quand même rigolo de voir cette bestiole dans ce genre d'endroit. La dernière fois que j'ai vu un Faucon Pèlerin je devais avoir 14 ans et c'était à la montagne. J'en ai 33, et le Pèlerin débarque sur Paris.

Écrit par : Martin Gaël | 28/03/2011

Répondre à ce commentaire

Vous parlez des Mercuriales à Bagnolet ou des tours St Blaise du côté parisien ? Cet oiseau est présent, au moins de manière intermittente, depuis au moins un an.
Si vous avez l'occasion de le revoir, envoyez-moi un msg en utilisant "Me contacter" sous ma biographie dans la colonne de gauche...

Écrit par : Frédéric Malher | 28/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les Mercuriales. Je suis à Porte de Bagnolet depuis décembre (en transit) c'est en consultant votre blog, hier soir, que j'ai appris qu'un Pèlerin avait été observé juste à deux pas de mon lieu de résidence actuel. Forcement, aujourd'hui j'ai scruté les environs, surtout les grandes tours vu les habitudes du piaf. Je pense que je ferais un tour tous les jours au moins jusqu'à cet été, ou je quitterais ce coin charmant (klaxons, gyrophare des flics et des pompiers, marteaux piqueurs etc etc...), pour observer le volatile. J'ai un ami photographe, il serait intéressé par le prendre en photo, il a un télé objectif, on verra si on arrive a lui tirer le portrait.
Quand est il de son implantation véritable, je veux dire: niveau tentative de reproduction? J'ai l'impression qu'il a été observé un peu partout autour de Paris, à Ivry il me semble qu'il y ai eu une tentative, mais pour moi l'Ornithologie c'est plus une sorte de point d'attache vis à vis de ma jeunesse. J'ai une paire de jumelle que j'utilise une fois de temps en temps (entre autre en tentant de voir les espèces que vous pouvez citer. En général dans les coins que je fréquente: Buttes Chaumont surtout).
ça fait bien un an, voire un peu plus que je pense a lever les yeux pour observer le Pèlerin à Montreuil (la banlieue que j'arrive encore a pénétrer tellement je suis devenu parisien), mais je ne l'avais jamais vu. Je suis tout émerveillé d'avoir observer ce Faucon Pèlerin dans un spot où j'aurais jamais penser pouvoir le voir.

Écrit par : Martin Gaël | 29/03/2011

Répondre à ce commentaire

bonjour
comme vous je trouve que les vedettes de cet hiver sont sans aucun doute les mésanges à longues queues qui étaient très nombreuses à Versailles ;elles étaient partout :naturellement au parc , mais sur les tilleuls des grandes avenues et même sur mon balcon ,venant se restaurer sur mes boules de graisse pendues aux barreaux ;j'ai pu les observer de près derrière la vitre ,ce sont des toutes petites créatures véritablement splendides !j'en suis tombée amoureuse !au point qu'elles concurencent nos amies les hirondelles ;
amicalement capucine

Écrit par : capucine | 04/04/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.