28/11/2010

D'où viennent les cormorans ?

L’histoire démarre le 23 novembre dernier quand, en allant à vélo  au collège le long du canal de l’Ourcq ( Seine St-Denis), j’ai vu un groupe d’une petite vingtaine de Grands cormorans en train de pêcher ou en vol…c’est mon record sur cette zone !

J’ai émis l hypothèse qu’ils pouvaient venir du parc du Sausset ( Villepinte/ Aulnay sous bois, qq km au Nord) en longeant l’autoroute A3 ( j’ai déjà remarqué qu’ils semblaient suivre ce point de repère…).

En réponse à mes messages sur les listes ornithos, j’ai appris qu’il y avait aussi plus de cormorans que d’habitude sur le canal St Martin et sur la Seine dans Paris et surtout , un vol de 133 Grands cormorans a été noté hier 27/11 par Y et MY Gestraud arrivant au port de l’Arsenal (à côté de la Bastille ) en venant du Nord (donc par le canal St Martin).

Cormorans_Arsenal-27nov10d.jpg

 

L'arrivée des cormorans ( ph. Y.Gestraud)

Ce matin, j’ai donc décidé de voir si je les voyais passer à la Villette au lever du jour : en 50 mn entre 12 et 20 cormorans seulement  sont passés dans tous les sens….sauf en provenance de l’Est : mon idée était donc fausse ! Ils viennent du nord par le canal St Denis (ce qui n’est pas étonnant en raison de l’existence d’un dortoir en aval de St Denis ) mais aussi de l’Ouest, c'est-à-dire du centre de Paris !

 

En même temps, il n’y a pas eu de gros vols observés à la Bastille, juste un vol de 16… Celui-ci n’est pas passé devant moi qq kilomètres plus au nord. Alors ? D’où viennent-ils ?

Cormorans_Arsenal-27nov10a.jpg

Quand Paris prend un air de port de mer ( port de l'Arsenal-ph. Y.Gestraud)

Soit ils ont coupé l’angle des canaux et ont rejoint le bassin de la Villette à l’ouest de mon poste de surveillance, soit le groupe de 16 a passé la nuit sur le canal St Martin comme certains témoignages le laissent penser….

La suite au prochain numéro !



carte Paris_RP.jpg

 Fin !

22/11/2010

Albi, quand le Ticho a rendez-vous avec le Pèlerin....

Je viens de passer un WE (20-21/11) à Albi, à l’occasion d’un colloque sur le Faucon pèlerin organisé par la mission Rapaces de la LPO et de la LPO Tarn (merci à eux pour la qualité de leur accueil !).

Albi cathédrale red.jpg

Albi, inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité…. Quelle distinction bien méritée : qu’est ce que c’est beau ! Et qu’est-ce qu’on s’y sent bien (et en plus c’est une banalité de dire qu’on se croirait en Toscane……région que j’adore !).

J’ai quand même été sérieux et, en descendant du train de nuit, j’ai d’abord assisté aux conférences dont celles de l’après-midi consacrées aux pèlerins urbains. Mais le soir et le lendemain matin….balade !

Albi rive D.jpg

En plus, Yacine Attik (blog du pèlerin d’ivry) me signale que le matin il avait trouvé un Tichodrome sur le Pont-Vieux ! Le soir même on y va voir, mais rien… sauf 2 Martin-pêcheurs et au moins 4 Bergeronnettes de ruisseaux qui se font entendre sur le Tarn, se poursuivant ou en chantant. Aussi , l’observation originale de dizaines de pigeons bisets en train de piqueter les briques du Pont-Vieux pour y prélever sans doute certains sels minéraux….Ils représentent en tout cas une petite partie du garde-manger des pèlerins : au moins 500 pigeons occupent le toit de l’église située à 500 m environ de la cathédrale !

 On rejoint ensuite le groupe d’ornithos qui s’était donné rendez-vous dans les jardins du Musée Toulouse-Lautrec pour surveiller le couple de Pèlerins qui a élu domicile sur la cathédrale depuis  2004. Au début rien… enfin quand même un groupe d’une soixantaine de hérons garde-bœufs qui descend le Tarn vers un dortoir…. Puis un Pèlerin est repéré sur le pont SNCF, au travers des branches dans la pénombre…pas terrible comme obs ! Mais v’là t’y pas que notre oiseau décolle vers la cathédrale, mais en fait il avait repéré un pigeon un peu bête qui volait en plein ciel au lieu de raser les toits comme tous les autres pigeons du secteur. Une accélération, raté…..une autre, encore raté, la 3ème fut la bonne !

Pèlerin Albi Yacine.jpg

 Bon, d'accord, j'ai un peu trafiqué les photos prises par Yacine Attik....mais c'est pour le mouvement !

 

Le pèlerin rapporta sa proie, avec beaucoup de difficultés (c’était le mâle, plus petit que sa femelle) jusqu’au pont où il la pluma consciencieusement. Mais le passage d’un train le dérangea avant qu’il a eu le temps de le déguster et l’oiseau partit vers la cathédrale où des « tsioc » sonores nous signalèrent l’arrivée de la femelle qui se posa sur le nichoir…..Conclusion en beauté du colloque !

Le lendemain matin, toujours à la recherche du Tichodrome, nous repartons Yacine et moi le long du Tarn, où la Bouscarle se fait entendre au pied du Palais épiscopal…mais pas de Ticho. Retour dans les jardins du Musée et rencontre sympathique avec quelques représentants de la délégation de Loire-Atlantique…on cause de choses et d’autres (ou plutôt d’un oiseau ou d ’un autre !....) quand un de nos amis bretons crie « le Ticho, là il s’est posé derrière cette tour ! » Ruée pour descendre les escaliers qui mènent aux jardins inférieurs du Musée et exploration des murs, qui masquent plein de recoins….et le voilà ! Il remonte par sursaut le mur de briques, vole un peu, atterrit sur un rebord de fenêtre, passe à la fenêtre suivante. Je l’ai vu, je peux partir chercher mes affaires à l’hôtel pour prendre mon train qui repartait pour Paris une demi-heure après : il était temps que je le voie !

Ticho Albi montée rognée.jpg

Mais non, mon appareil n'avait pas forcé sur le Gaillac !

 

 

Yacine, qui est resté sur place, le suit quand il quitte le palais pour la cathédrale et réussit à prendre une jolie photo sur fond de filet de protection . Il arrive même à la suivre jusqu’au nichoir à Pèlerin…. mais la rencontre du 3ème type tant espérée n’a pas eu lieu…. ;-)

TICHO_Albi_Yacine.jpg

 Le quadrillage n'est qu'un filet de protection, mais il fait de l'effet ! (photo Y.Attik)

 

14/11/2010

La Lituanie à Paris

Aujourd’hui encore j’emprunte la matière de ma chronique (et même le titre !) à un ami, Guilhem Lesaffre, qui a fait l’observation dont je vais parler, la photo et les recherches qui permettent de raconter cette histoire….

Il y a 3 ans déjà, je racontais dans une chronique, lisible à l’adresse suivante http://lesoiseauxenville.skynetblogs.be/archive/2007/09/12/les-mouettes-en-vacances-d-hiver-a-paris.html  que quelques fanatiques s’étaient mis dans la tête d’identifier le plus précisément possible l’origine des mouettes qui viennent passer l’hiver à Paris…. C’est un travail de fou (une lettre ou un chiffre sur une bague, c’est pas gros !) mais les résultats sont impressionnants ! Ils ont identifié près d'une vingtaine de pays d’origine (ou d’hivernage : Guilhem a observé une mouette baguée à Barcelone lors d’un hiver précédent ).

Lithuanie mouette baguée 141110 red.jpg

De quelle mouette parle-t-on ? (photo G.Lesaffre)

 

Celle-ci vient de Lituanie et elle a pris ses quartiers d’hiver au Jardin des Tuileries.

 

Lithuanie mouette baguée 141110 rognée.jpg 

L’agrandissement permet de la retrouver ! ( photo G.Lesaffre)

 

Elle porte une bague spéciale qui rend le travail de lecture beaucoup plus facile que les bagues métal habituelles.

La photo ci-dessous montre l’endroit où elle a été baguée…..

Lithuanie photo lieu baguage.jpg 

On remarque au passage qu’en été les adultes ont un capuchon brun chocolat

 

…et contrairement à la première impression, c’est en pleine ville ! Très précisément au centre de Klaipeda, port situé un peu au nord de l’enclave de Kaliningrad

Lithuanie carte lieu baguage.jpg

 

 

C’est même la question à laquelle l’équipe de lecteurs de bagues essaie de répondre : les mouettes nées en ville n’hiverneraient-elles pas préférentiellement aussi en ville ?...

06/11/2010

Ma binette à la télé !

Ca y est ! C'est mercredi 10 novembre à 20h35 que doit être diffusée l'émission " Des racines et des Ailes" consacrée aux toits de Paris  sur France 3

Racines et des Ailes 1 red.jpg

C'est bien haut pour planter une caméra !.......

 

 

J'avais déjà raconté le tournage dans un billet intitulé " La vengeance des goélands ". Le couple qui occupait le nid filmé par l'équipe de télévision n'appréciait que modérément notre présence !

Racines et des ailes 2 red.jpg

 Les jeunes sont cachés derrière les cheminées de gauche

Mais après quelques temps il a fini par se rendre compte qu'on ne se rapprocherait pas trop de son nid ( et pour cause...il y avait une précipice entre nous ! )

Racines et des ailes 3 red rognée.jpg

 Survoler Paris est un plaisir qui n'est pas donné à tout le monde....