27/08/2010

Les oiseaux nous étonneront toujours !....

Pour la rentrée, je me mets doucement au travail...... Je recopie un message envoyé par un correspondant, J-F. Mandelbaum, qui revient du Mexique. La prochaine fois j'écrirai un peu plus.....;-)

Voici une photo prise en pleine ville (Puerto Vallarta, côte pacifique du Mexique) d'une femelle de quisquale à longue queue, qui est allée se poser sur un robinet servant notamment à "brancher" des tuyaus d'arrosage pour arroser le gazon d'un jardin publique, et a dévissé (à peine, biensûr...) avec son bec le joint pour faire sortir l'eau du robinet. Elle s'est ensuite mise au bout du robinet (cf photo en PJ) pour boire le filet d'eau qui en sortait!!!!

 
Quisquale à longue queue JF Mandelbaum.jpg
Pas bête!
 
Bon, évidemment, elle n'a pas refermé le robinet non plus, faut pas déconner... :)

06/08/2010

Les éperviers s'éclatent à Paris

Pour ceux qui auraient raté des épisodes, les premiers éperviers connus comme nicheurs ont été découverts dans Paris intra-muros en 2008 : 3 couples d’un coup ! Un au parc Montsouris, un aux Buttes-Chaumont et un….à la BNF ! Pour plus de détails, vous n’avez qu’à acheter « Les oiseaux nicheurs de Paris » chez Delachaux et Niestlé…. ;-)

En 2009, un seul couple a été retrouvé (à Montsouris) avec un vrai suivi de pro de la famille Gestraud.

Epervier B-Chaumont 040810 Gestraud jeune.jpg
Quand les Gestraud viennent jusqu'aux Buttes-Chaumont, cela ne peut donner qu'une photo sympa !

Cette année on a très vite su (Gestraud obligent…) que les éperviers s’y étaient remis à Montsouris. Ensuite, un photographe animalier de passage aux Buttes-Chaumont est tombé sur un accouplement et des transports de branches d’un couple…mais ensuite on n’a presque jamais revu les éperviers !

Comme d’habitude le mois de juillet permet de lever les doutes et de faire des découvertes :

- on avait bien noté que les observations de l’espèce étaient spécialement nombreuses cette année autour du Père-Lachaise mais sans preuve de rien….jusqu’à ce que P.Suiro observe un couple et un juvénile ! Ca faisait donc le 2ème couple certain…

Epervier rue Lhomond 040810a.jpg

La spécialiste des photos d'éperviers très urbains, Jacqueline Lejeune, a encore frappé !

 

- en revenant de vacances, je vais faire un tour aux Buttes-Chaumont pour voir si l’accouplement a eu une suite : je trouve d’abord une plume d’épervier à l’endroit soupçonné pour le nid….je lève les yeux : je trouve le nid (décoré de plein de duvet blanc) ! Et pour conclure le tout, un cri plaintif me confirme la présence d’un jeune qu’en Geai fait s’envoler (merci !...). J’ai pu l’observer faire longuement sa toilette dans une trouée de soleil.  Revenant le lendemain, je trouve 3 jeunes et en cherchant par terre des plumes, je trouve 2 plumes usagées d’épervier (femelle adulte), une plumée de moineau et quelques plumes de verdiers….et des débris de pétards à la verticale du nid ! Le 14 juillet a dû être pénible pour les jeunes éperviers mais c’est vraiment une espèce qui résiste à tout !

Epervier rue Lhomond 040810 milieu.jpg
Qui aurait deviné la nidification d'un Epervier dans ce genre d'endroit ?.... (photo J.Lejeune)

 

- fin juillet une personne  contacte le Corif  car elle voit dans la cour de l’immeuble où elle travaille, dans le 5ème arrondissement, un rapace qu’elle prend pour un crécerelle. Elle joint une photo que je trouve suspecte….puis elle nous envoie un enregistrement qui ne laisse plus de doute : il s’agit d’un jeune épervier !  J.Lejeune a pu confirmer le 4 août qu’il y avait bien 2 jeunes qui étaient dans un nid situé dans une cour de 20m x 30m avec une dizaine d’arbres,  10 m  au-dessus d’un banc fréquenté quotidiennement ! Même pas peur…. ;-)

Epervier rue Lhomond 040810b.jpg
Sans doute plus apeuré qu'énervé, le jeune pousse son cri caractéristique (photo J.Lejeune)

Rétrospectivement on se dit que, si l’espèce est capable de nicher dans ce genre d’endroit, on a bien pu en rater quelques-uns dans Paris !.... En tout cas cette année on en est à 4 couples nicheurs intra-muros , sans parler de ceux des bois autour : Thierry Bara en a trouvé 5 au bois de Boulogne !