28/03/2010

L'HIVER 2009-2010 A PARIS

Pendant l’hiver 2009-2010 ( 1/12-28/2 ), qui a été spécialement rude, surtout par la longueur des périodes froides, le nombre d’espèces observées a été à peu près équivalent (66) à celui de l’an dernier (70). C’est toujours la saison creuse à Paris… 

A noter malgré tout l’hivernage de plusieurs Rougequeues noirs, Pouillots véloces et Fauvettes à tête noire (dont un mâle qui chantait en plein mois de janvier aux Buttes-Chaumont ! )

La Seine a hébergé peu d’espèces chassées des lacs gelés : une femelle de Fuligule morillon et 3 Sarcelles d’hiver le 9/1, 2 observations de Grèbe castagneux, 2 Foulques le 16/1,  4 ou 5 observations de Goélands cendrés (pas plus de 2 à chaque fois) et 1 Mouette mélanocéphale H1.

Castagneux Der oct05

Ce Grèbe castagneux est bien mieux sur le lac du Der que sur la Seine....

.

 

C’est sans doute aussi la cause des rassemblements de plusieurs dizaines de Grands cormorans sur la Seine (jusqu’à 40) et le canal St Martin (jusqu’à 100 !). Dans les parcs, le froid a poussé de jolies troupes de Grives mauvis (jusqu’à 200 à Montsouris) et même la dernière vague de froid a fait stationner quelques jours des troupes de quelques dizaines de Grives litornes du 13 au 16 février (Tuileries, Buttes-Chaumont et Réservoir des Lilas). La vague de froid dans l’Europe centrale explique sans doute les 4 observations de Bécasses en une semaine à la mi-décembre. En revanche la Bécassine des marais qui est passée le 6/12 sur la Seine devant la BNF où se tenait le Colloque francophone d’ornithologie cherchait clairement à être vue !.... Un jeune mâle de Canard siffleur a été observé depuis le 12/1 au parc des Batignolles (malgré son caractère très confiant, il semble être sauvage…puisqu’il est reparti en mars !)

Dans les espèces peu fréquentes, 1 observations de Chouette hulotte, 2 de Tourterelles turques et 4 de Choucas.

Pour les rapaces, l’épervier semble bien se porter avec 14 observations et la présence de 2 couples de Pèlerins tout près de Paris (à la Défense et à Ivry) explique les 2 observations de Pèlerins en lisière NE de Paris (pte de Bagnolet).

Parmi les absences, notons celles du Tarin des aulnes et du Pinson du Nord (comme l’an dernier) et celles du Gros-bec et de la Mésange noire, espèces qui avaient connu des invasions l’an dernier. L'absence de Martin-pêcheur est sans doute liée aux vagues de froid.

Des comportements reproducteurs précoces : un accouplement de Colverts le 19/1 et une Pie qui transporte une branche le 21/1.

Les premiers passages prénuptiaux ont permis de voir une Grue cendrée au-dessus de N-Dame le 19/2 et un vol de 20 Vanneaux huppés au parc Montsouris le 21/2

19:02 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.