17/01/2010

La vague de froid à Paris

Je ne vais rien apprendre à personne en disant que nous sortons d’une vague de froid qui a provoqué le gel de la plupart des pièces d’eau et donc des déplacements de populations et pas seulement des oiseaux d’eau ! Cela s’est senti jusque dans Paris.

En décembre, la vague de froid terrible qu’a connue l’Europe centrale (la température est descendue jusqu’à -33°C en Bavière) a provoqué une fuite des Bécasses des bois (qui ont besoin d’un sol meuble pour pouvoir le fouiller avec leur bec à l’extrémité molle) : 4 observations parisiennes en une semaine mi-décembre !

Gd cormo red

Contrairement aux apparences, cette photo est bien prise dans Paris, c'est à l'Ile aux Cygnes (75015)

La vague de froid de janvier, bloquant les lacs des bois, a poussé les Grands Cormorans à changer leurs lieux de pêche. Un bon paquet a choisi la Seine : une 40aine pouvait être observée entre Austerlitz et Jussieu. Une quinzaine est même venue un jour sur le canal de l’Ourcq, entre la Villette et le port de Pantin.

Sur la Seine aussi, quelques observations sympas, en particulier 3 Sarcelles d’hiver (2 mâles et une femelle) encore près du pont d’Austerlitz (espèce très rare dans Paris) et une (ou deux ?) femelle  de Fuligule morillon (la même que celle vue l’an dernier au pont de la Concorde à l’occasion d’une vague de froid aussi ?). Des Cygnes tuberculés (jusqu’à 4 ensemble) ont été vus sur le canal de l’Ourcq (bizarrement le cygne n’est pas une espèce fréquente dans Paris, sauf autour des îles de la Seine où il semble être devenu régulier depuis 2 ans). La surprise du chef est venue le 13/1 avec un jeune mâle de Canard siffleur observé 2 jours de suite au jardin des Batignolles !

Morillon femelle Londres fev07 red

Elle ressemble bien à celle que j'ai vue sur la Seine, mais celle-ci a été photographiée à Londres...

Pour les laridés, on peut penser que les mouettes habituées des lacs gelés se sont reportées sur les zones d’eau libre, ce qui a donné des effectifs plus importants que d’habitude (plus de 300 sur le canal St Martin le 10/1 contre 200 en décembre et une centaine en moyenne les autres hivers). Le froid a sans doute aussi rabattu sur Paris quelques Goélands cendrés : 1 adulte volait au pont d’Austerlitz et un (le même ?) dormait au quai Branly le 10/1 tandis d’un jeune était au carrefour des canaux St Denis et de l’Ourcq le 14/1.

Mauvis St Maurice red

...............................................J'ai déjà utilisé cette photo dans mon blog ? Oui...mais je l'aime bien !

Chez les passereaux, de belles troupes de Grives mauvis sont notées aux Buttes-Chaumont (110 le 11/1 et au parc Montsouris (plus de 200) mais semblent avoir presque disparu le 16/1…..

Commentaires

Merci pour les chardonnerets !
Waouh, je ne pensais pas que le froid avait eu tous ces effets-là ! Juste à me demander ce que font les goélands le matin sur un terrain de foot ?

Écrit par : clubescargot | 21/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.