28/08/2009

Ornithologie de congrès à Zürich (suite et fin)

Comme je ne perds pas mes habitudes perverses (voir le post sur les villes d’Italie centrale en cliquant ici), j’ai fait des décomptes d’oiseaux dans les rues de Zurich , en me rendant à pied tous les matins du centre ville au campus de l’Université, en limite nord de la ville, où avait lieu le congrès de l’EOU. La méthode est simple : je note tous les oiseaux observés ou entendus le long du trajet, en ne tenant pas compte des oiseaux qui volent au-dessus de la hauteur des toits.

Zurich trajet et secteurs

J’ai séparé mon trajet en 3 secteurs (A : 1,1 km ; B : 0,85 km ; C : 1,45 km) et j’ai effectué 4 trajets (de samedi 22 à mardi 25/8) en 50 mn en moyenne, à partir de 7h45 environ.

 

Voici les résultats bruts :

SECTEURS

       A

B

C

 Jours

1

2

3

4

1

2

3

4

1

2

3

4

Moineau

8

12

14

9

4

 

 

1

4

 

1

 

Pigeon

 

3

2

2

4

2

3

6

 

 

 

 

M.bleue

1

1

 

 

 

1

2

 

3

1

1

 

M.charbo

2

2

 

 

 

 

 

 

3

5

 

 

Corneille

 

2

 

 

 

 

1

 

1

 

 

1

Pie

 

 

 

 

 

 

 

 

1

1

 

 

T.turque

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

1

 

RQ noir

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

Verdier

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

 

M.longue queue

 

 

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

Sittelle

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

Geai

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1

 

 

 

Sans vouloir donner à ces résultats une significativité qu’ils n’ont pas, on peut cependant en tirer quelques enseignements :

- comparaison entre les secteurs : le secteur C situé en périphérie a une variété d’espèce nettement plus forte (10) mais une abondance moyenne (7,25 ind/visite) plus faible que le secteur A du centre ville ( resp. 6 esp et 14,7ind/visite) : on retrouve un résultat bien connu : l’urbanisation réduit la diversité et augmente la densité des oiseaux

- comparaison entre WE et jours de semaine : 12 esp au total les 2 jours de WE (8,5 en moyenne) contre 6 les 2 jours de semaine (4,5 en moyenne)….pas de doute il vaut mieux faire les comptages en WE !

- quelques données sur les espèces :

+ Moineau domestique : belle densité en centre ville, la faiblesse en périphérie doit s’expliquer par la dispersion des jeunes dans les zones vertes toutes proches (il y avait des groupes de moineaux à l’université)

+ Pigeon domestique : ce qui frappe, c’est leur faible effectif, nettement moins important que celui du moineau. Nous n’avons vu durant notre séjour que 2 groupes importants (près du lac sur des lieux de nourrissage)

+ Mésanges et Corneille : représentées dans le centre comme en périphérie

+ Pie et Tourterelle turque : seulement en périphérie (je n’en ai jamais vu en centre ville durant mon séjour)

+ pas de Merle, de Ramier ni de Troglodyte alors qu’il y a des arbres et des buissons partout ! Il est vrai que cela nécessiterait une confirmation à une meilleure époque….

 

 - comparaison avec Paris :

j’ai fait régulièrement des comptages dans les rues parisiennes (pour qq détails cliquez ici  ) et même si la 2ème quinzaine d’août n’est pas celle où j’ai le plus compté , j’ai effectué (en 6 ans…) 7 comptages entre le 20/8 et le 1/9 depuis la porte de Pantin jusqu’à la Bastille.

J’ai observé aussi peu d’espèces ( 10 si je ne tiens pas compte des laridés le long du canal St Martin ni de 3 occasionnels).

Moineau Zurich nourrissage red

>>>>>Il n'y a même pas besoin de leur donner à manger pour qu'ils viennent...ils viennent tous seuls !

La densité de Moineaux à Paris était supérieure ( de 10 à 21 ind/km suivant les secteurs contre 4 ind/km en moyenne à Zurich, dont 10 ind/km dans le secteur A), celle du Pigeon féral énormément plus forte (70-80ind/km à Paris contre 1,2 en moyenne à Zurich avec un maximum de 4,5 ind/km dans le secteur B…). Même en cette saison, je trouvais à Paris entre 2,5 et 4,5 Ramiers/km (plus que de Pigeons féraux à Zürich !), 2 Merles/km dans le secteur R-Lenoir et même de 2 à 3 Etourneaux au km le long du canal St Martin et du Bd R-Lenoir… Les Mésanges charbonnières et bleues ainsi que les corneilles étaient peut-être un peu plus nombreuses à Paris et , même s’ils étaient peu nombreux, les accenteurs y étaient présents ! En revanche le Troglodyte était quasiment absent de mes relevés (alors qu’il est régulièrement présent Bd R-Lenoir), son absence dans mes relevés zurichois n’est donc peut-être due qu’à la saison….

 

Pour conclure, revenons sur les absences surprenantes à Zürich : si l’absence d’observation de Crécerelle n’est pas forcément significative, celle déjà signalée du Ramier n’est sûrement pas due au hasard (en plus, son absence en ville – mis à part Genève et quelques parcs de Berne – est signalée dans le monumental « Oiseaux de Suisse » ). C’est sans doute aussi le cas de l’Etourneau et de l’Accenteur. Pour le Troglodyte, il faut rester prudent…. de même que pour la Poule d'eaau car il n' y a que le parc de l'université qui aurait pu en héberger.

Ces différences prouvent que l’urbanisation des espèces, même si c'est un phénomène général, ne suit pas le même rythme partout : ces disparités entre villes sont intéressantes à analyser pour mieux comprendre les phénomènes mis en jeu

Commentaires

Merci de nous interpeller de cette façon .. Habitat, environnement, modes de vie font à quelques encablures de ces deux villes Zurich et Paname deux mondes...

Écrit par : mariedom | 28/08/2009

Répondre à ce commentaire

voici le site (en allemand) de la ville de zürich et de ses oiseaux
http://www.stadt-zuerich.ch/content/ted/de/index/gsz/natuerliche_vielfalt/tiere/Voegel.html

Écrit par : Baptiste | 29/08/2009

Répondre à ce commentaire

Bis, En balade à Panam dimanche dernier... ai vu de nombreux piafs dans le jardin des Invalides .. ça collait pas avec ce que tu disais .. suis restée un bon moment à les observer ils se nourrissaient des graines d'une plante avec des plumets, c'était rigolo car leur poids était supérieur et ça courbait les branches et plouf .. mais ils arrivaient quand même ... et puis et puis .. ai marché longtemps et quitté le jardin... et brrr ... plus un dans les rues ...

Écrit par : mariedom | 02/09/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.