28/03/2009

Le moineau dans tous ses états…européens, voire mondiaux ! ch.2

 Voici donc la suite, consacrée donc à ce que j’ai entendu à Pise….

…mais d’abord un mot égoïste : j’ai causé (enfin, plutôt, j’ai lu mon texte en italien ) de mon travail sur les transects dans les rues parisiennes en comparaison avec les comptages par point de l’enquête Corif-LPO : avantages et inconvénients des 2 méthodes. Je suis assez mal placé pour savoir si c’était intéressant…..

Pise mars 09 intervention perso

>>>>>>>>>>Je ne quittais pas mon papier des yeux ! 

Mais intéressons-nous aux autres interventions lors de ce colloque organisé par la Province de Pise, ville universitaire très importante.

Commençons tout d’abord par le scoop : Stein Are Saether de l’Université d’Oslo (Norvège) a présenté avant parution les résultats d’un travail sur la génétique du Moineau italien pour essayer de trancher définitivement la grave question du statut de ce taxon : espèce à part, sous-espèce du Moineau domestique ou du M.espagnol ou « hybride stabilisé » entre les 2 espèces ?

 Pour résumer très brièvement, l’ADN mitochondrial (transmis par la femelle, sans hybridation) est quasi semblable à celui du M. domestique mais en analysant l’ADN nucléaire (transmis pour moitié par les 2 sexes et qui subit des recombinaisons ), ils ont trouvé entre les M.domestiques « vrais » (Norvège et Slovénie) et les Moineaux espagnols sardes un gradient continu chez les M. italiens du nord au sud de l’Italie . Donc il semble bien qu’on puisse définitivement retenir l’idée d’un hybride entre les 2 espèces ….la fierté nationale italienne dût-elle en souffrir !

Pise mars 09 Arno red

 Il n'y a pas que la tour à Pise !

M.Luniak, un des pères de l’ornithologie urbaine, est venu tracer les grandes lignes du phénomène de la synurbanisation. Il me semble que sa position a un peu évolué sur l’origine du phénomène : il me semblait très enclin à penser à une origine génétique de populations qui se répandraient de ville en ville. Cette fois, il a clairement clairement dit qu’il s’agissait d’apprentissage plus que de génétique. Il faut cependant des espèces à forte plasticité (exemple typique : les corvidés )

 

Dans une 2ème intervention, il a décrit une situation surprenante à Varsovie : le Moineau domestique s’est effondré dans les « jardins ouvriers » (allotment-gardens) qu’on trouve en ville (-95% en un peu plus de 20 ans) mais il a été remplacé par ….le Moineau friquet ! Ces 2 espèces s’excluent quasiment sur l’ensemble de leur répartition à Varsovie. Allez donc trouver une cause qui fasse disparaître le M. domestique mais ne gêne pas le Friquet !…..

 

Sans entrer dans le détail de la situation des 4 types de moineaux qu’on trouve en Italie (le domestique à Aoste, l’espagnol en Sicile et Sardaigne, l’italien dans le reste soit 90% du pays et le friquet partout), signalons que le M.italien est globalement en baisse, parfois catastrophique (suite à une épidémie en 2000 autour de Bologne par exemple ), mais en générale régulière et d’importance variable (forte en Lombardie, moins forte à Florence qu’à Livourne toute proche, variable à Rome : plus importante en périphérie qu’en centre ville). Un travail a montré que le M. italien n’était quasiment pas soumis aux variables agricoles (alors que le friquet l’est nettement plus, appréciant nettement les milieux agricoles variés par rapport aux cultures intensives et uniformes)

20:14 Écrit par Frédéric dans Le Moineau domestique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour ces infos enrichissantes !
J'ai revu le geai (si c'est le même) et je l'ai même entendu (difficile à rater). Cela me fait penser, j'ai entendu à la radio que.. je ne sais plus où, l'office de tourisme organise des balades en forêt où l'on écoute les oiseaux avec des casques et un ornithologue qui commente, et on repart avec un cd enregistré !

Écrit par : clubescargot | 28/03/2009

Répondre à ce commentaire

les homophone gramaticaux 2 le moineau me semble un peu il est ou et à peine tomber du nid est ou etne tien pas encore parfaitementle piceau






































Écrit par : victoria | 09/11/2009

Répondre à ce commentaire

C'est censé être de l'art....?

Écrit par : Frédéric Malher | 09/11/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.