08/03/2009

Le Tournepierre de 8h30

Parmi les oiseaux urbains, nous en France n'avons pas tendance spontanément à y mettre les limicoles (petits échassiers du bord des eaux douces ou marines). Mais plus au nord, la réalité est toute différente : les Huitriers-pies nichent sur les toits de nombreuses villes écossaises ainsi qu'à Riga (Lettonie), les pluviers dorés se nourrissent sur les pelouses de Reykjavik...
Suite à un échange sur la liste Ornitho urbaine (la référence du site est sur la colonne de gauche), principalement grâce à Nathalie Mahieu, j'ai appris ce que je vais vous résumer : le Tournepierre à collier s'accomode fort bien des contraintes de la proximité de l'homme et y a même trouvé quelques menus avantages !

Tournepierre Whigby Nathalie Mahieu
Y a de la concurrence entre Tournepierre et Etourneaux !
Photo de Nathalie Mahieu, original visible à l'adresse suivante : http://www.mahieu.org.uk/gallery/v/fr/nature/whitbyoct08/?g2_page=3


A Whitby (côte N-Est de l'Angleterre), Nathalie Mahieu a photographié des tournepierres en train de se nourrir sur le quai du port au milieu des étourneaux, les restes de "fish and chips" semblaient faire leurs délices ! Valentin Condal a observé le même genre de scène à Ostende où les frites qu'ils consommaient devaient accompagner à l'origine  plutôt des moules...
Mais le plus extraordinaire est sûrement cette anecdote rapportée par le site de la BBC (lire l'original en anglais en cliquant ici) : à Falmouth, en Cornouailles, un couple de Tournepierre prenait régulièrement le ferry de 8h30 pour St Mawes, de l'autre côté de la baie  à 3 miles de là. Il y passait la journée pour en revenir par le ferry de 16h15 !

Tournepierre Ferry Cornouailles BBC

Pourquoi se fatiguer à voler alors qu'il y a un bateau ? photo BBC News

Le plus étonnant est la relative modestie de la distance économisée par rapport aux capacités de cette espèce qui couvre des milliers de kilomètres lors de ses migrations.
Les cas d'oiseaux utilisant pour nicher des supports mobiles (dont des bateaux, voire des ferries longue distance !) sont nombreux (j'en ai fait un petit article dans Aves
dont le résumé est lisible en cliquant ici), mais ce genre d'utilisation "intentionnelle" me semble unique.... Celà dit, j'attends avec impatience d'être contredit !

 

Commentaires

BlogObs As-t-on idée de l'empreinte écologique laissée par ces deux fainéants ?

Écrit par : Jaime | 15/03/2009

Répondre à ce commentaire

Blogobs...réponse privée Pas pire que celle d'un ornitho écumant la Bassée en voiture....;-)

Écrit par : Frédéric Malher | 15/03/2009

Répondre à ce commentaire

l'intelligence des oiseaux .. j'y crois ++++

Écrit par : mariedom | 22/03/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.