28/02/2009

Un bridge pour les mouettes....

Souvenir de vacances…..d’hier matin !

Newcastle est une ville du nord-est de l’Angleterre, à quelques kilomètres de la frontière écossaise et du mur d’Hadrien qui voulut protéger l’Angleterre romaine contre les assauts des Pictes qui occupaient l’actuelle Ecosse. Située à 10km du bord de la mer du Nord (et Nord n’est pas un vain mot : nous sommes à la latitude du sud du Danemark…..), la ville (et sa jumelle Gateshead) occupe les rives de la Tyne, sur lesquelles les effets de la marée sont très sensibles.

Ce qui saute aux yeux quand on visite Newcastle, ce sont…. ses ponts ! 7 ponts en à peine plus d’un kilomètre ! Et comme ça saute à nos yeux, ça  a aussi sauté aux yeux des oiseaux, normal….. : ce qui l’est moins c’est que c’est une espèce qui n’a rien à faire à l’intérieur des terres qui en a fait l’usage le plus intéressant !

Autour de 1950, une colonie de Mouettes tridactyles s’est établie sur les arches métalliques et les piliers de ce pont et maintenant ce sont environ 200 couples qui occupent ce pont !

Trida colonie 2

Mais d’abord , à quoi ressemble cette mouette ? J’ai eu la chance d’en voir une qui était arrivée en avance sur le calendrier habituel (leur retour se fait plutôt en mars) et, si les photos ne sont pas de bonne qualité (prises avec un objectif normal !…), elles suffisent à reconnaître les critères de détermination : la tête blanche (même en période de reproduction), les pointes des ailes noires sans tache blanche et le bec jaune…peu de chance de la confondre avec la mouette rieuse, un peu plus avec le goéland cendré mais quand même, si on fait un peu attention….. Et si en plus elle crie, elle donne elle-même son nom….mais en anglais ! Kitti-wake…..

Trida Newcastle

 

>>>>>Pour illustrer le côté extraordinaire de la situation (il semble que ce soit le seul endroit au monde où cette espèce niche à l’intérieur des terres….), il faut signaler ( ou rappeler….) que cette espèce est qualifiée de pélagique car elle passe le plus clair de son temps en pleine mer . Elle hiverne en particulier dans le golfe de Gascogne, ce qui explique qu’un nombre important se soient retrouvé poussé par l’ouragan Klaus jusqu’en vallée du Rhône et en Suisse.

Elle ne vient sur le continent que pour nicher, et encore ne fait-elle que choisir des falaises de bord de mer, le plus souvent sur des îles , mais on la trouve aussi sur le continent (Cap Blanc-Nez par exemple) et même en ville (Boulogne s/Mer)…..mais jamais à l’intérieur des terres, même seulement de 10 km..…..sauf à Newcastle !

Trida colonie 1

Evidemment, on pourrait remarquer que ces oiseaux font des crottes (et pas vous ?….), que ça salit les murs, attaque le métal, que sais-je encore ?… En France on aurait trouvé beaucoup de gens pour se plaindre de la présence intempestive de cet oiseau….mais on est en Angleterre ! Et là, on ne plaisante pas avec la protection des oiseaux…et on en est fier ! On en fait donc une attraction touristique et on apprend au touriste l’histoire fantastique de cette colonie unique au Monde……

Trida colonie panneau

21:40 Écrit par Frédéric dans des espèces très urbaines | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

waouh ! Très sympa de pouvoir observer cette mouette ! Et qu'elle soit protégée aussi.

Écrit par : clubescargot | 28/02/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.