03/01/2009

Le pèlerin arrive enfin à Paris !

J’ai raconté dans un post précédent (lisible en cliquant ici) l’histoire en cours de la conquête de la ville par le faucon pèlerin, espèce autrefois réputée pour son caractère rare et farouche. Je terminais mon texte par cette conclusion :

« Alors....et Paris ? Pour le moment, rien !....Les observations de pèlerin restent rarissimes dans Paris intra-muros même si les nids se rapprochent, avec un couple en boucle de Moisson depuis 2005, le long de la Seine, à une quarantaine de kilomètres de la capitale. Aucun stationnement hivernal, qui prélude en général à l'installation d'un couple....Donc, pour le moment, il ne nous reste plus qu'à espérer que la nouvelle a circulé dans le milieu des faucons pèlerins que 2 nichoirs les attendaient au sommet de la BNF, ça les fera peut-être venir.....;-) »

Mon appel a-t-il été entendu ? On pourrait le croire en entendant Allain Bougrain-Dubourg , à l’ouverture du 32ème Colloque Francophone d’Ornithologie qui s’est tenu les 13 et 14 décembre 2008 à la BNF : il annonçait qu’un couple de faucon pèlerin était fixé autour de la tour…..Total ( !!!!) de la Défense (quartier d’affaire ultra-moderne quelques kilomètres à l’ouest de Paris). Le stationnement, gardé secret depuis la mi-octobre, durait depuis 2 mois au moins, ce qui veut dire que l’affaire peut devenir sérieuse.

Depuis cette date, je n’avais pas eu le temps d’y aller mais Guilhem Lesaffre a pu y passer au début des vacances de Noël et a retrouvé le couple qui avait changé d’enseigne : pas plus écologiquement correct, il s’était établi sur la tour Areva !

Pèlerins La Défense Guilhem red

Pas évident à trouver, à une centaine de mètres de hauteur ! (photo G.Lesaffre)

Pour inaugurer en beauté l’année 2009, j’y suis allé avec C.Kirchhoff , dans une atmosphère brouillardeuse et désertique (un quartier d’affaire l’après-midi du premier janvier ….)…l’ambiance était spéciale et très post-moderne : si ça , ce n’est pas de l’ornithologie urbaine, je ne sais plus ce que c’est ! Déjà un pèlerin sur une cathédrale gothique ou baroque, ça fait bizarre, mais sur un immeuble de verre…. !

Toujours est-il que la femelle est arrivée en vol et s’est posée sur un des « A » de l’enseigne Areva.

Pèlerins La Défense P.Behr red

Toujours du côté à l'abri du vent, le pélerin surveille le quartier... (photo P.Behr)

Le lendemain, Patrick Behr, grand péregrinologue nancéen, de passage dans la capitale l’a retrouvée au même endroit alors que le mâle passait au-dessus en vol . Voici le résumé de ses observations, tel qu’il l’a publié sur la liste de diffusion « Ornithologie urbaine » :

 

Vendredi 02/01/2009 vers 15h00, Courbevoie La Défense (92): RAS du côté de l'avenue Gambetta. C'est au NE de la tour Total, sous le vent dominant. Une magnifique chevelure de fiente macule la façade en partant de l'enseigne. Total souillé, la nature se venge ! Chacun son tour. Je décide d'aller voir du côté du CNIT à l'entrée du métro. Un pèlerin passe haut au moment ou je me bouge puis il disparait derrière un bâtiment. C'est donc encore à l'abri du vent de NE qu'une femelle adulte, jabot plein, trône sur l'enseigne Areva. De même que sur la tour Total, la façade s'embellit de longues estafilades blanches. Ça casse bien les lignes épurées des buildings. La tour Adria (?) est tout aussi bassement souillée par le pèlerin, notamment au niveau du "souligné" de l'enseigne "Technip". Un peu de matière organique dans cette ambiance minérale. Le mâle adulte passe en vol battu, au dessus de sa femelle qui va en profiter pour se repositionner plus haut sur l'enseigne. Il s'éloigne non sans amorcer un piqué oblique, puis reprend son vol d'observation en direction de Neuilly et disparaît.

 

Sachant que les accouplements peuvent commencer en janvier, voilà de l’actualité à suivre…..

Commentaires

besogne hâtive
ne sois donc pas impatient ...
Certes, Paname n'est pas loin, mais la Seine méandreuse y mène, en la remontant.

Écrit par : jean-luc saint-marc | 06/01/2009

Répondre à ce commentaire

un oiseau sur mon balcon ! Bonjour !
Ce matin, en ouvrant les volets et en regardant la neige tomber, j'ai eu la surprise de voir un petit oiseau gris se poser sur mon balcon ! D'habitude je ne vois que des moineaux (nombreux) et des mésanges (peu nombreuses) qui viennent se percher sur le rebord ou sur les plantes. Mais cet oiseau là, je ne l'avais jamais vu avant ! Il était tout rigolo, petite boule grise avec une queue orange et se tenant alternativement sur une patte, puis l'autre. Je n'ai pas eu le temps de prendre une photo (si seulement je l'avais bien rangé, à portée de main). Savez-vous quel est cet oiseau ? Pourrais-je le revoir ? Puis-je le nourrir avec des graines ?
En tout cas il a donné un peu de soleil à ma journée !

Je vous souhate une bonne journée

Clubescargot

Écrit par : clubescargot | 07/01/2009

Répondre à ce commentaire

Espérons ce retour en région parisienne : ce serait un événement émouvant. A Bruxelles, le pélerin niche (notamment)sur la cathédrale, en plein centre-ville.

Écrit par : gem | 11/01/2009

Répondre à ce commentaire

J'ai sur mon blog quelques photos de faucon
pélerin photographié dans des anciennes carrières.Je n'aimerais pas le photographier
en ville( moins esthétique).Mais en ville,je
suppose qu'il régularise les pigeons qui y sont
généralement abondant.Donc il y a son utilité
aussi.
Amicalement,Pierre.

Écrit par : Pierre | 12/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.