30/11/2008

Bilan de l'automne 2008 à Paris

Cet automne a donné des résultats spectaculaires : 100 espèces (exactement !)observées entre le 1er septembre et le 30 novembre (contre 78 pour l’automne 2007….). Ce total impressionnant est dû à la conjonction de plusieurs phénomènes :

- un beau passage tardif des migrateurs précoces : encore un Gobemouche gris le 4/10, 5 observations de Rougequeue à front blanc, 3 de Tarier des prés, 1 de Traquet motteux, 1 de Rousserolle effarvatte, plusieurs de Fauvette grisette, 1 de Fauvette babillarde, 1 d’Hypolaïs polyglotte, 1 Bergeronnette printanière, 1 Bondrée apivore…..Il faut signaler la place irremplaçable que tiennent les quelques friches parisiennes dans ce tableau, la friche Poniatowski (12ème arrdt) ayant été spécialement productive cette année ! Cela rend encore plus triste les signes annonciateurs de sa « mise en valeur » prochaine…..

Cigognes PaM Domaine red

Depuis longtemps les Cigognes ont montré qu'elles savaient s'adapter à l'Homme !

.

 

 

- une opération « comptage migratoire simultané » le 4/10/08 a sans doute motivé les gens pour lever la tête même le reste du temps…..toutes les espèces classiques ont été observées (alouettes des champs et lulu, farlouses, bergeronnettes grises, pinsons, etc.) plus quelques-unes moins classiques : Buse variable, Faucon hobereau, Busard des roseaux (1 le 14/9 aux Tuileries), Milan noir (1 le 12/9 Pte d’Orléans),Grue cendrée (4 le 15/10 à la Maison de la Radio), Grande aigrette (2 le 11/10 aux Tuileries), Cigogne blanche (9 le 6/9 Pte de Versailles et 2 le 14/10 rue de la Santé), Chevalier aboyeur (de passage au dessus des Buttes-Chaumont le 14/9, le Bruant des roseaux (12/10 Pte d’Orléans), le Vanneau huppé (une centaine au parc Monceau le 22/11)

- l’invasion d’oiseaux forestiers de cet automne n’a pas épargné Paris et a apporté de nombreuses Mésanges noires, y compris  dans des endroits inhabituels (Bd Richard-Lenoir par exemple) et surtout des Gros-bec : 5 observations de cette espèce pour cet automne alors qu’ »elle n’est pas vue tous les ans à Paris ! Est-ce la même cause qui explique les 4 observations de Bécasses des bois (pas toutes en bonne santé ….) dans des parcs ou dans la rue ?

 

Grue red

Parfois un petit groupe de grues s'écarte de la voie pincipale de migration...

 

- des observations plus difficiles à interpréter se sont multipliées cet automne, pour la plus grande joie des heureux observateurs : 2 observations de Hibou des marais au Père-Lachaise (28/9 et 2/11), 1 de Chouette effraie dans le 19è, 2 de Grèbe huppé (espèce très rare dans Paris !), 1 de Goéland cendré, la Perdrix rouge présente à Bercy depuis juillet était encore là le 14/9, un Pic mar se fait voir aux Buttes-Chaumont le 15/11

17:05 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.