16/11/2008

Des oiseaux extraordinaires à Paris....

Samedi dernier, j’ai observé un Pic mar au parc des Buttes-Chaumont : c’était la première fois que cette espèce était observée dans Paris intra-muros (il niche sans doute au bois de Vincennes ). Cela m’a donné l’idée de faire le point sur une question qu’on nous pose souvent : combien y a-t-il d’espèces d’oiseaux à Paris ?

Si on peut être précis pour les espèces nicheuses ces dernières années (57 nicheuses certaines et 3 probables entre 2005 et 2008), pour les espèces hivernantes régulières ou résidentes non nicheuses (10) et les migrateurs réguliers ( 20 environ, même si la limite est un peu floue avec les irréguliers…), que faire de ces espèces qui ont été vues une ou deux fois depuis le XIXème s ?

Au total, on en est sans doute à un peu plus de 200 espèces (le Pic mar serait la 203ème….) dont 10 n’auraient pas été revues depuis 1950……, telle l’Aigle de Bonelli tué au jardin du Luxembourg en avril 1901…..et qui, de toute façon, était sans doute échappé d’une volière !

 

 On peut faire des observations fort surprenantes à Paris : imaginez la tête de l ’ornitho qui a vu un Pélican blanc sur la Seine le 4/12/87 ! Cette espèce niche en Grèce et plus à l’est….on peut se demander aussi s’il était vraiment d’origine sauvage !

 

Voici une sélection , parfaitement subjective, de quelques espèces spectaculaires qui ont été observées dans Paris intra-muros

- si l’Aigrette garzette que j’ai vue au Jardin des Plantes, sur la volière de la ménagerie était sans doute échappée de cette volière (malgré les dénégations des gens du Museum….), les Grandes Aigrettes vues au 21ème s. sont bien d’origine naturelle, illustrant l’évolution impressionnante des effectifs de cette espèce en France où elle était une rareté absolue quand j’étais gamin (29/11/04, Pte d’Orléans, M.Zucca ; 3/5/07, 19ème arrdt, ma pomme ; 11/10/08, Tuileries, G.Lesaffre…..bizarrement 2 ensemble à chaque fois !)

Aigrette Ré

xxxxxxxxxxCette Aigrette garzette a préféré rester dns l'île de Ré !

- 5 Spatules blanches passent en vol au-dessus du pont d’Austerlitz le 29/5/62, époque où l’espèce était beaucoup plus rare qu’actuellement…

- un mâle de Fuligule milouinan a voulu se protéger de la vague de froid de février 1956 en séjournant une semaine au pied de l’île St Louis du 20 au 26/2/56, où il a été rejoint une journée (le 22) seulement par une femelle. Cette espèce du nord de l’Europe n’est déjà pas très fréquente en hivernage sur les pièces d’eau du nord de la France.

- un Circaète Jean-le-Blanc, malgré la hauteur à laquelle il passait le 11/5/08 au-dessus de la Seine au niveau du pont Royal, a déclenché une belle panique chez les Goélands qui se reposaient sur les toits du quartier . Heureusement, d’ailleurs ! Cela a permis au groupe d’ornithologues qui pique-niquaient après une recherche fructueuse des Bergeronnettes des ruisseaux nicheuses de le repérer ! Autre rapace pas très fréquent, l’Autour des palombes est passé 2 fois récemment, mais j’en ai déjà parlé….allez-voir les post en cliquant ici !

 

- si le Circaète était sans doute en migration (un peu tardive….), que venait faire cette Perdrix rouge qui a séjourné quelques temps au parc de Bercy en juillet 2008 ? Un propriétaire qui s’en est débarrassé ?

Perdrix rouge Ré2002

 Même si elle est sur un toit, cette Perdrix rougé était à la campagne...

- les migrations apportent régulièrement leur lot de rareté : par exemple, ces 3 Courlis cendrés qui sont passés au-dessus de la tête de Guilhem Lesaffre à l’île aux Cygnes le 5/4/08 ou ce Hibou moyen-duc qui est venu se poser sur une gouttière du 9ème arrondissement le 2/4/08 (même si la date est un peu tardive…)

 

-  Paris n’est pas à l’abri des invasions d’oiseaux exceptionnels : l’invasion de Jaseurs boréaux de l’hiver 2004-2005 a quand même permis l’observation….d’un individu porte d’Ivry !

Jaseur Sausset 010305 red
 

Ce Jaseur s'est arrêté quelques jours au parc du Sausset (Aulnay s/bois-93)

- pour terminer dans l’exceptionnel, il arrive même que des oiseaux traversent l’Atlantique pour venir visiter Paris…. un Goéland à bec cerclé, oiseau banal sur les rives du Saint-Laurent, est venu passer l’hiver à Paris….à la Ménagerie du Jardin des Plantes ! Le même individu est sans doute revenu plusieurs hivers de suite dans la Région parisienne…

Dans la série exotique, un Goéland dominicain a été vu, lui aussi au Jardin des Plantes (l’enclos à Goéland a un fort pouvoir attractif….) en janvier 1995, ce qui était, je crois, une première paléarctique ! )

 

Comme quoi, il n’y a pas besoin d’aller à Ouessant….. ;-)

Remarque : les informations datant d'avant 2000 sont en général tirées de " Les Oiseaux d'Ile de France" de P.Le Maréchal et G.Lesaffre (Delachaux et Niestlé)

Commentaires

Superbe, bon travail et bonne continuation! @Jacques

Écrit par : Jacques BEATSE | 16/11/2008

Répondre à ce commentaire

Ce blog est passionnant et on apprend.
Cet automne nosu trouvons que les merles se raréfient bizarrement. Y a-t-il quelque raison que vous auriez traitée dans ces pages ou un lien d'info à ce sujet ?
Je crains que ce ne soient les corbeaux qui les chassent. Mais est-ce bien la raison ?

Écrit par : Bab | 17/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les merles en diminution ? Je n'ai pas l'impression qu'il y ait moins de merles cet automne, du moins à Paris. Il y a même eu des arrivées massives de migrateurs du nord-est de l'Europe qui se sont traduites par des observations de concentrations impressionnantes, en particulier aux Buttes-Chaumont ! Les corneilles ne semblent pas attrapper beaucoup de merles, qui vivent trop à l'abri des buissons, sauf peut-être à l'envol des jeunes, souvent bien maladroits...

Écrit par : Frédéric Malher | 17/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai pu rencontrer la perdrix rouge dans le parc Isaac Rabbin. C'était rigolo, pas farouche en plus. Oui j'ai pensé a une perdrix laché par un habitant du coin. (Contrairement aux Hérons pas farouche non plus). Circaëte vu également pas le même sans doute durant la periode de migration. De ma fenêtre de Chateau Rouge. Il suffit des fois de lever la tête et pouf la nature nous surprend.
Pic Mar? Ouah, va falloir que je fasse plus attention lorsque je me balade aux Buttes!

Écrit par : L'anonyme en transit | 23/11/2008

Répondre à ce commentaire

jaseur boréale moi je n'ais jamais vu cet oiseau magnifique mais qui sait un jour amitiés joel

Écrit par : pilon joel | 31/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.