31/08/2008

Paris en été ....résumé des observations 1/6-31/8/08

Le grand titre pour cette saison dans Paris intra-muros restera la double preuve de la nidification de la Rousserolle effarvatte et de l’Epervier (ça va me coûter une bouteille de champagne, cette affaire !….) auxquelles il faut rajouter la preuve de la reproduction d'un "vrai" couple de Goélands leucophée.

Mise à part la visite de quelques anatidés exotiques venus du bois de Vincennes, la plupart des espèces « événement » de cette saison sont des migrateurs postnuptiaux « précoces » : rapaces, sylvidés et gobemouches en particulier.

Un total de 69 espèces, pas très important, sans doute à cause des vacances de nombreux ornithos !...;-)

 Cormoran envol Minimes red

Envol d'un Cormoran au lac des Minimes

 

Grand cormoran : 2 en vol au-dessus du Bd R-Lenoir le 30/8

Cygne d’Europe : 6 près de l’allée aux Cygnes le 28/8

Tadorne de Belon aux Buttes-Chaumont le 7/6 avec une Bernache nonnette et une Oie à tête barrée. Il est resté seul le 9/6

 

Epervier d’Europe :  1 se pose sur une fenêtre dans le Marais le 11/6

                                    1 femelle friche Poniatowski le 25/7

                                    1 au parc de Belleville le 29/7

                                    1 à la tour Mexico le 28/8

                   mais surtout………

                                    + à Montsouris un probable jeune vu le 25 et  2 jeunes et une femelle le 30/7 ! 1ère preuve de nidification parisienne !

                                    + aux Buttes-Chaumont, : le couple obs  le 1/6, et surtout 2 jeunes et la femelle le 2/8 : 2ème preuve…. ! Un mâle le 21/8

                                     + 2 (jeunes ?) à la BNF le 29/8 (1 jeune mâle revu le 30/8 et des cris entendus le 31/8)…un 3ème couple ?

 

Bondrée apivore : 1 Porte d’Orléans le 30/8 (elle avait peut-être été vue au-dessus de pantin un peu avant !)

Faucon hobereau : un le 6/7 sur une troupe de Martinets dans le 16ème

Vanneau huppé : 1 au-dessus du Père-Lachaise le 18/7

Chevalier guignette : 2 quai Blériot le 24/7, 1 à Montsouris le 28/7, 9 ( !) le 30/8 à l’ allée aux Cygnes

Goéland leucophée : enfin une preuve de nidification d’un couple « pur » le leucophée à Paris (au Muséum !) le 30/6 ( sur la durée de l’Atlas 2005-2008, on n’avait la preuve que d’un couple mixte argenté x leucophée )

Goéland brun : 1 quai Blériot le 24/7

Mouette rieuse : déjà 720 (dont une baguée en Pologne) au quai L.Blériot le 15/7, 900 le 18/7

Mouette mélanocéphale : une avec les mouettes rieuses le 18/7

Sterne pierregarin : 1 au pont d’Austerlitz et 3 au pont Mirabeau le 21/6 ; 8 ind à l’allée des Cygnes le 26/6, 1 au quai de Bercy le 20/7, 1 quai Blériot le 24/7, 1 à Montsouris le 25/7

Perdrix rouge : 1 ind au parc de Bercy depuis le 3/8, sans doute relâché de captivité.

Perdrix rouge Bercy Alemanni red

La Perdrix de Bercy photographiée par JB Alemanni 

Gallinule poule-d’eau : un ind construit un nid à la Cité des Sciences le 25/6 (un couple a donné 2 jeunes avant) ; un couple avec 5 petits aux Tuileries le 20/7

Chouette hulotte : une au Père-Lachaise le 3/8

Martin-pêcheur d’Europe : transport de proie le 5/6, un jeune vu pour la première fois le 19/6

Perruche à collier : 1 à l’Ile de la Cité le 20/7, régulière à Montsouris

Pic vert : 1 appel au parc de Bercy le 5/6, 2 chants au Père-Lachaise le 18/7 (régulier aux Buttes-Chaumont, entendu à Montsouris)

Pic épeiche : 1 cri au Père-Lachaise le 18/7, un jeune au Père-Lachaise le 3/8 ( un probable jeune rue du Fg St Martin fin juin)

Pic épeichette : 1 mâle sous mes fenêtres le 2/6, 24/6 et 2/7

Martinet noir : encore un au nid le 8/8 et un autre le 15/8, 1 à Montsouris le 14/8, 3 à l’Institut pasteur le 27/8

Bergeronnette grise : un jeune juste envolé se pose sur la tête d’une personne au quai de la Tournelle le 15/6

Hirondelle rustique : 1 place Denfert-Rochereau le 4/6, 3 le 18/8 à la friche Ponitowski

Hirondelle de rivage : 2 ind au quai de Bercy le 20/7

Rougequeue à front blanc : 1 femelle aux Buttes-Chaumont le 21/8

Gobemouche gris : cantonné aux Buttes-Chaumont, aux Invalides, au Luxembourg, au Jardin des Plantes, pas à Montsouris

                                 De passage au Père-Lachaise le 3/8, à la friche du Sernam le 22/8

Gobemouche noir : 2 au Père-Lachaise le 3/8, 1 aux Buttes-Chaumont le 21/8

Fauvette grisette : 1 à la friche du Sernam le 22/8

Hypolais polyglotte : 1 à la friche du Sernam le 22/8

Rousserolle effarvatte : nidification  trouvée à Bercy le 29/6 ! revue le 3/7…

                                       5-6 à la friche du Sernam le 22/8

Phragmite des joncs : 1 à la friche du Sernam le 22/8

Mésange huppée : 2 au parc du Luxembourg le 11/6

Choucas des tours : un couple à N-Dame le 15/6

Chardonneret élégant : un couple à l’allée des Cygnes le 7/6, revu le 15/6 et le 26/6

 

16:30 Écrit par Frédéric dans Les saisons à Paris | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/08/2008

Découvertes parisiennes

Quel feu d'artifice ! Pour son bouquet final le futur Atlas des Oiseaux Nicheurs de Paris (à paraître fin 2009 ) a fait fort....qu'on en juge : dans les deux derniers mois du travail sur le terrain, ce sont pas moins de 3 espèces dont la reproduction a été démontrée....et quelles espèces !

Le Martin-pêcheur était déjà un trophée de valeur : qui aurait pu croire que cette espèce, qui creuse d’habitude son tunnel dans une rive sableuse, avait trouvé le moyen de nicher dans un quai bétonné ? Et pourtant c’est le cas de ce couple qui a trouvé , en aval de la Tour Eiffel, coincée entre deux péniches, une cavité dans le quai qui lui donne sans doute accès à une zone meuble (ou un tuyau ? de l’extérieur, on ne voit pas  ce qu’il en est…).

M-pêcheur JJ Boujot Paris red

L'heureux papa (mandibule inférieure noire) devant son nid (photo JJ Boujot)

Après avoir été étonnés de la présence tardive d’un Martin-pêcheur , nous (O. Sigaud, T.Bara, T.Kuwabara, le découvreur et moi) nous sommes relayés (enfin…pas 24h/24 quand même !) pour essayer de voir ce qu’il en était et c’est Guilhem  Lesaffre qui a eu la joie de voir d’abord le couple, puis la scène tant attendue de l’arrivée du mâle avec un poisson dans le bec la tête vers l’avant : si elle est vers l’arrière il va l’avaler lui-même mais s’il met la tête vers l’avant, c’est pour que ça puisse entrer dans le gosier d’un autre Martin-pêcheur, la femelle au nid ou un jeune ; cela apporte donc la preuve de la nidification.

Martin-pêcheur juvénile red

Le joyeux bambin (photo G.Lesaffre)

Il a même eu le plaisir de voir un jeune juste sorti le 19 juin, reconnaissable à la pointe blanche de son bec et ses pattes noires.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx>>Guilhem est encore responsable de la découverte de la 2ème espèce de cette liste, mais seul cette fois-ci : au parc de Bercy, il a vu une Rousserolle effarvatte qui nichait dans la « roselière » qui borde un des bassins. On espérait bien trouver cette espèce nicheuse à Paris, mais on pariait plutôt sur une friche ferroviaire qui a abrité de nombreux chanteurs de cette espèce, mais sans doute des migrateurs : ils sont coutumiers du fait de se cantonner provisoirement au cours de leur voyage, histoire de donner de faux espoirs aux ornithos locaux…. ;-)

La cerise sur ce gâteau déjà bien fourni est arrivée mercredi 30/7 : T. Kuwabara a observé au parc Montsouris 2 jeunes éperviers bien volants mais encore dépendants de la femelle qui leur a apporté une proie. C’était la preuve qu’ils avaient niché sur place !…… et de 57 ! ( c’est le nombre d’espèces nicheuses certaines qu’on a finalement trouvées). Il faut battre le fer tant qu’il est chaud : cela m ‘a donné l’idée d’aller aux Buttes-Chaumont où nous avions soupçonné la nidification de cette espèce à cause du nombre d’observations qui y avaient été faites ce printemps….Avant même d’entrer dans le parc, le cri caractéristique des jeunes non encore émancipés m’a rempli d’aise : je n’étais pas venu pour rien ! Effectivement, j’ai vite trouvé l’endroit où 2 jeunes et la femelle faisaient le ménage chez quelques intrus qui s’approchaient trop : ils ont eu tôt fait de raccompagner un geai, une pie et deux-trois corneilles aux limites de leur espace vital !

Epervier juv Montsouris O.Sigaud red

L'un des jeunes de Montsouris (photo O.Sigaud)

Il faut dire que cette espèce est très discrète pendant la nidification (la preuve….. on ne les avait trouvés plus tôt dans ces endroits très fréquentés par les ornithos) mais les jeunes sont très bruyants au nid et pendant les quelques semaines où ils restent dépendants des adultes. C’est la meilleure période pour les trouver….

A l’heure où j’écris le nid du parc Montsouris n’a pas été trouvé, mais j’ai peut-être trouvé celui des Buttes-Chaumont : contrairement à l’habitude de l’espèce de nicher sur un conifère, ici le nid est situé en haut d’un vieux Sophora, situé au sommet d’une butte.

Le gag de l’histoire, c’est que, dès le début du travail de l’Atlas, j’avais dit que j’offrirais le champagne à la personne qui prouverait la nidification de l’épervier !….il ne me reste plus qu’à m’exécuter !