28/06/2008

Au fait, combien d'espèces à Paris ?

Combien d’espèces  d’oiseaux ont été vues dans ou au-dessus de Paris intra-muros (i.e. sans les bois de Vincennes et de Boulogne)? Combien de fois cette question a été posée, souvent par un journaliste…mais pas seulement ! Et souvent on est un peu sec, parce qu’on ne s’est pas forcément posé cette question qui n’a, il faut le reconnaître, qu’un intérêt limité, tant ce nombre est surtout sensible aux observations « exceptionnelles » qui , elles-mêmes, sont surtout fonction d’un facteur chance et d’une pression d’observation au moins autant que de la richesse du milieu : il n’est qu’à voir l’efficacité d’un observateur particulièrement accrocheur, surtout en période de migration, pour faire augmenter le « score » de l’endroit….

Ceci étant dit, il faut reconnaître qu’il y a une jouissance particulière à faire une liste d’espèces (tous les ornithos qui font leur « log » chaque soir de sortie comprennent ce que je veux dire !) et je ne veux pas faire croire que j’y suis insensible !

balbuzard_Vincent Pälomares red

Balbuzard en migration à Andance (Ardèche) photo V.Palomarès

.

Je m’y suis donc collé [ surtout grâce à l'ouvrage de G.Lesaffre et de P. Le Maréchal : les Oiseaux d'Ile de France chez Delachaux et Niestlé], en partie aussi parce qu’on compte la publier dans le cadre de l’Atlas des oiseaux nicheurs de Paris… résultat ( provisoire, des compléments peuvent encore arriver) : 200 espèces ! Ce nombre « rond » peut faire croire à un trucage, mais je jure que non… la dernière espèce remonte à peu : jeudi 26/6, E. Roy a entendu un Oedicnème survolant nuitamment le 19ème arrdt !

Tout d’abord il faut préciser que 12 espèces n’ont pas été revues depuis 1950 : l’Aigle de Bonelli, sans doute échappé, capturé en 1901,la Perdrix grise qui fréquentait encore le Rond-Point des Champs-Elysées en 1905 ( !…), la Bécassine sourde qui a été observée en ….1874 sur les étangs de la Glacière (le 13ème arrdt n’était pas encore ce qu’il est !), les Guillemots de Troïl et les Pingouins torda vus un lendemain de tempête en 1863, le Hibou petit-duc qui nichait encore porte de St Ouen en 1895 et la Pie-grièche à tête rousse qui nichait au Père-Lachaise au moins jusqu’en 1874 (et d’autres) n’ont jamais été revus dans Paris…..

Pour les espèces « récentes » (post-1950), je ne vais pas vous donner la liste, ce serait un peu lassant (188 espèces…)  et ceux que ça intéresse n’auront qu’à acheter l’Atlas !…. ;-)

GCN Camargue mai 07 red

Grèbes à cou noir en Camargue 

.

Quelques indications quand même, classées dans l’ordre taxonomique :

Le Grèbe à cou noir en 1996, l'Océanite cul-blanc en 1952, le Cormoran huppé pendant l’hiver 95-96, le Bihoreau en 91 (aux Buttes-Chaumont !), la Grande Aigrette en 2004 au-dessus du 14ème et en juin 2006 au-dessus du 19ème, la Spatule en 1962, le Cygne chanteur le 25/2/1956 : les anciens se souviennent de la température qui régnait alors… moi on me l’a racontée ! En tout cas, ça explique aussi les observations du Fuligule milouinan et des Macreuses noire et brune aux mêmes dates….

Pour les rapaces, on peut mettre l’observation d’un Percnoptère en 1962 sur le compte d’un échappé de zoo, mais sûrement pas le passage d’un Circaète au-dessus de la tête de 8 acteurs de l’Atlas à la recherche de Bergeronnettes de ruisseaux le 11/5/2008 au Pont Royal (75001). On ne sait pas bien  quoi faire des 3 observations d’Aigle royal, dont la dernière en 1973 … échappé ? observateur trop enthousiaste ? Les Faucons émerillon et hobereau ainsi que le Balbuzard pêcheur se sont avérés moins rares que supposés et ont été vus plusieurs fois ces dernières années.

Les passages nocturnes et les accidents qui y sont souvent liés ont permis de noter la présence de la Caille, de la Marouette ponctuée (gare de Lyon … !) , du Râle d’eau et de la Bécasse. Les autres limicoles sont représentés (entre autres) par l’Huîtrier-pie, le Pluvier doré , la Barge à queue noire et le Courlis cendré.

goeland_bec_cercleCKerihuel

Goéland à bec cerclé à St Brieuc (photo C.Kerihuel)

.

Pas moins de 14 espèces de Laridés ont fréquenté les bords de la Seine ! Le plus spectaculaire a sûrement été le Goéland à bec cerclé qui a sans doute traversé 8 fois au moins l’Atlantique nord pour relier ( on peut rêver un peu…) New-York à Paris ! A  côté de cette espèce, la Mouette mélanocéphale, pygmée ou tridactyle, la Sterne caugek ou naine et la Guifette noire font pâle figure…et pourtant quel ornitho ne serait pas prêt à traverser Paris à pied pour y voir une de ces espèces !

Après cet aspect un peu atlantique, un petit coup de Méditerranée… le Martinet à ventre blanc, le Guêpier, la Huppe, le Torcol ont survolé Paris au cours de leurs migrations, parfois un peu excessives (« over-shooting »).

Jaseur Sausset red

>>>>>>>Jaseur boréal au parc du Sausset (93)  

.

Pour les passereaux (87 espèces, quand même….), on va retenir le Jaseur (en particulier lors de la dernière invasion de 2004-5) , 2 Cincles au même endroit à 20 ans d’intervalle ( !…), la Locustelle tachetée de passage en automne 2004, les 4 Pouillots (eh oui…même le Bonelli !), la Pie-grièche écorcheur vue 2 fois au 21ème siècle, et, pour terminer, 5 espèces de Bruants ! Il faut quand même relever que leur statut est très différent, le Bruant zizi est le seul nicheur ( inattendu, isn’t it ?), le Bruant mélanocéphale sans doute un échappé, les 3 autres (jaune, des roseaux et proyer) n’étaient que de passage…

 Le tout a quand même une certaine gueule , pour une ville où il n’y a que des pigeons et des moineaux, non ?

   

Commentaires

Bonjour Frédéric,
lorsque nous nous étions croisés en bas de chez toi, je t'avais confié deux observations de l'épervier le même jour : une à midi aux Buttes Chaumont l'autre deux heures après au parc de la Villette, où j'ai pu voir l'oiseau aux jumelles emportant un passereau dans ses serres, j'ai vérifié mon agenda et c'était le 31 mai 2008.
Voilà pour les précisions, j'espère qu'elles pourront t'être utiles.
A bientôt, pour ma part je m'en vais pister le gypaète dans les pyrénées.
Ronan

Écrit par : Ronan Marec | 04/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.