09/03/2008

Le Moineau, Gavroche ou rupin ?

Le sujet semblant porteur (c’est fou ce que ça plait aux médias : 20 Minutes, FR3 IdF,…..) je vais essayer de faire le point sur la situation : le Moineau est-il vraiment populo plus que huppé ?

Les premiers à avoir levé le lièvre sont les anglais de Bristol qui ont  montré un lien très net entre la densité de moineaux et le caractère socialement défavorisé des quartiers de leur ville : plus un quartier est pauvre, plus il y a de moineaux.

Dans le même ordre d’idée, la rénovation du quartier très populaire de Kreuzberg à Berlin a entraîné une forte chute du nombre de moineaux qui y vivaient, alors qu’il n’y a pas d’évolution négative de l’espèce au niveau de la ville entière.

Moineau B-Chaumont a

Cela m’ a donné l’idée de vérifier ce qu’il en était à Paris : j’ai effectué 3 transects reliant le 16ème arrdt au 19ème arrondissement, c’est à dire le quartier le plus huppé aux quartiers populaires. Le résultat est spectaculaire ! Il n’y a quasiment aucun moineau avenue Foch (2 au kilomètre) alors qu’à Barbès, on atteint 35 moineaux au kilomètre….J’ai même pris les tarifs moyens de l’habitat ancien (d’après la Chambre des Notaires) des quartiers traversés et j’ai pu constater une excellente corrélation (négative) entre prix du mètre carré et densité des moineaux !

Un papier qui va paraître dans Journal of Ornithology (déjà paru en ligne) analyse les raisons qui permettent même de penser que la cause du déclin du moineau est à chercher dans l’évolution du statut social des quartiers  dans les villes concernées…..on verra si c’est le cas à Paris quand la LPO et le Corif rendront publics les résultats de l’enquête qu’ils viennent de mener.

Sans aller jusque là, essayons de comprendre pourquoi il y a plus de moineaux dans les quartiers populaires. Pour qu’un moineau puisse vivre, il lui faut (comme à tout oiseau), un endroit pour nicher et de quoi se nourrir.

Le moineau niche dans un trou de mur, sous un volet roulant un peu de guingois, sous une tuile un peu cassée, dans un trou d’aération d’un mur de HLM en briques comme il y en a beaucoup à Paris….mais peu dans le 16ème !

Moineau B-Chaumont b

Pour se nourrir, il a besoin de zones, sinon naturelles, du moins qui supportent une certaine biodiversité, ce qui nécessite la présence de « mauvaises herbes» ou de buissons, le contraire des pelouses coupées en brosse des alentours de l’av. Foch…. Le moineau aime bien les miettes de pain et de manière générale tous les débris que les humains laissent derrière eux….ce qu’on trouve peu dans les « beaux quartiers » ! Il lui faut aussi des insectes pour nourrir ses petits : peut-être que la consommation d’insecticides est plus importante sur les terrasses fleuries qui dominent la porte Dauphine….

Une remarque quand même pour tempérer le caractère apparemment évident de ces explications : on trouve une belle variété aviaire sur la fameuse av. Foch : Gobemouche gris, Mésange huppée, Grimpereau des jardins……Il y a donc des insectes !

Et les chats ? il y en aurait plus dans les beaux quartiers ? rien de moins évident…..

 Il reste donc de beaux jours à ceux qui recherchent la cause du déclin du Moineau dans certaines villes et les 5000 livres promises par « The Independent » à la personne qui éluciderait le mystère ne semblent pas près de tomber dans la poche d’un ornithologue !

22:13 Écrit par Frédéric dans Le Moineau domestique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Moineaux C'est bien de faire des blogs sur ses sujets car quand on a un exercice noté sur la diminution des moineaux en SVT , on trouve pas beaucoup beaucoup de choses !...

Écrit par : Joséphine | 30/09/2008

Répondre à ce commentaire

est ce je peut obtient des livres sur les moineaux

Écrit par : hakim alouane | 12/11/2008

Répondre à ce commentaire

j'ai 4/5 piafs qui viennent manger les graines de couscous et boire l'eau fraiche que je leur mets sur le rebord de ma fenetre ; Est-ce bien ? et est ce suffisant ? on m'a dit que la semoule pouvait les étouffer mais cela fait plus de 6 mois et ils ont l'air d'etre heureux ?... Mais faut dire qu'on est à la campagne ...
Merci de me répondre. Cordialement; MIMI

Écrit par : mireille piault | 17/06/2011

Répondre à ce commentaire

Honnêtement, le nourrissage, surtout par de la semoule, n'est pas terrible ....
Ceci dit, si vous n'en mettez pas de trop et que ça vous fait plaisir, ça ne les fait pas mourir non plus ! Mais ils nourrissent leurs jeunes avec des insectes...
Pour l'hiver, un mélange de graisse et de graines diverses est plus conseillé et attire d'autres oiseaux aussi.

Écrit par : Frédéric Malher | 17/06/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.