20/11/2007

Bruxelles : un tour du Monde en 6 espèces d'oiseaux !

J’étais à Bruxelles le WE dernier, à l’occasion de la sortie du deuxième « Atlas des oiseaux de Bruxelles », publié par Aves , sous la direction de JP Jacob et d’A. Weiserbs. J’en ai évidemment profité pour me faire une idée concrète de l’avifaune bruxelloise et des milieux que la capitale belge offre aux oiseaux.

Comme diverses lectures me l’avaient déjà appris, il n’y a rien de comparable entre « Bruxelles-Capitale » et Paris intra-muros !

Sans aller bien loin, j’ai pu apprécier le bois de la Cambre, prolongement nord de la forêt de Soigne, dont les beaux peuplements de chênes et de hêtres viennent jusqu’à 3km de la Grand-Place (la distance N-Dame – gare de l’Est !). En plus, le parc de Woluwe et ses étangs n’ont pas d ‘équivalents parisiens, pas plus que la forêt de Soigne, les vergers du sud-est de l’agglomération ou les rares restes de champs cultivés….

Pour l’avifaune des rues des quartiers vraiment urbanisés, ce qui m’a frappé, c’est la rareté du Pigeon biset et la fréquence des mésanges charbonnières, ainsi que la quasi absence du Moineau domestique : 3 groupes de 5 à 8 individus en 6h de marche…..même s’il faut admettre que le petit vent froid, malgré le soleil, ne devait pas les encourager à se montrer ! C’est peut-être aussi pourquoi le Pèlerin de la cathédrale St Michel et Ste Gudule (malgré 3 visites !) n’a pas daigné se laisser admirer ! En revanche, les pies et les corneilles sont bien représentées dans les rues arborées.

Goéland cendré Bxl

Goéland cendré sur son jet d'eau préféré (parc Léopold) 

Mise à part les exotiques, peu de choses à signaler en oiseaux d’eau : quelques Goélands cendrés isolés sur plusieurs étangs, une troupe de 35 Morillons et 45 Milouins (avec une Nette rousse mâle)à Woluwe ainsi que quelques Souchets (6 au bois de la Cambre et 2 à Woluwe).

Mais les exotiques…..aïe, aïe , aïe ! Si les foulques n’avaient pas été là, je crois bien que la majorité des oiseaux observés aurait été exotique !

Décollons pour un tour du Monde en quelques espèces ….

Commençons par le plus banal : la Bernache du Canada, finalement peu nombreuse, et la Perruche à collier (omniprésente et omni….gueularde ! ) et c’est déjà l’Amérique du Nord et l’Asie du Sud-est à portée de main ….

Nid conure

Nid collectif de Conure - place d'Arezzo


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les nids spectaculaires (place d’Arezzo) et les cris roulés de la Conure veuve (que nos amis belges nomment Perriche jeune-veuve) nous viennent du centre de l’Amérique du Sud.

Conures

Les conures animent le quartier d'Uccle !

La troupe de 16 Canards mandarins (dont 10 mâles, superbes….) du bois de la Cambre nous font passer (à pied…..) par la Chine et les 2 Bernaches de Magellan annoncent leur origine sud-américaine (très sud : les Falkland !) dans leur nom.

Il manque l’Afrique ? L’ Ouette d’Egypte porte bien son nom, sa répartition couvre le sud du Sahara et la zone sahélienne, et dire qu’elle est présente à Bruxelles est un euphémisme qui frise la malhonnêteté ! Il y en a sur toutes les pièces d’eau, sur les pelouses à côtés des pièces d’eau et parfois même dans les arbres qui dominent les pelouses à côté des pièces d’eau !

Ouette red

 Une Ouette (baguée) au parc Léopold

 

L’impression qu’on retire de ce spectacle cosmopolite est assez mitigée : ces oiseaux sont beaux et spectaculaires….mais on a un peu l’impression d’être dans un zoo !

De toute façon, je crains que, pour la plupart des espèces, il soit trop tard pour agir et qu’il faille s’apprêter à s’habituer à des scènes du même ordre à Paris et dans d’autres villes : à Valence - Espagne – ils en sont à 7 espèces de psittacidés qui se reproduisent en liberté !

           

Commentaires

bonjour bonjour mr malher
c'est bianca de la 6°5
j'ai vu la Ouette baguée,
c'est ce que vous nous avez parle en cour?
aurevoir.....

Écrit par : goncalves bianca (6°5) | 23/11/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.