21/10/2007

En direct de ma fenêtre....

Ce dimanche a-midi vers 16h30, après une visite sympa à Montsouris avec Robbert Snep, écologiste urbain néerlandais qui nous a permis de rencontrer deux ornitho-photographes (bonjour Georges-Henry et Deborah !) et d’admirer des perruches au soleil, j’étais en train de corriger des copies devant ma fenêtre ouverte : j’avais déjà été alerté par le cri d’énervement d’une corneille (cri que je traduis habituellement par « Barre-toi d’ma zone ! »…..), mais sans être capable de localiser ni l’émetteur ni la cause. Mes copies corrigées, je réentends le cri et me penche à ma fenêtre, non, ça ne vient pas du robinier en dessous….je vois arriver une puis 2 pies qui s’approche d’une corneille, non…2 corneilles posées au sol : c’était donc ça…..le combat sans cesse recommencé entre les 2 espèces sœurs-ennemies !

epervier à la maison 1 red

 Cependant elles ne semblent pas s’intéresser l’une à l’autre et une des pies se dirige vers une petite masse brun sombre un peu à l’écart , sur l’herbe elle aussi…..Je me précipite sur mes jumelles pour confirmer mon pressentiment : j’étais en train de dominer du haut de mon 8ème étage un épervier juvénile, sans doute femelle, en train de déchiqueter un oiseau (moineau mâle ?). La couleur est un peu surprenante, …. pour moi qui ne connais pas spécialement les éperviers juvéniles, mais quand même je le trouve bien jaunâtre ! Les spécialistes vont j’espère me dire si c’est normal ou pas….

epervier à la maison 2 red

Toujours est-il que les corneilles se rapprochent progressivement, (très progressivement….. semblent pas rassurées plus que ça ! ) de l’épervier qui est bien décidé à défendre sa proie ! J’ai le temps de prendre plusieurs (mauvaises….) photos quand tout à coup c’est parti : une corneille attaque, l’épervier répond, décolle pour poursuivre l’agresseur…. Tout va ensuite très vite : l’autre corneille plonge sur l’endroit où était l’épervier, l’épervier revient et la poursuit  mais la pie fonce sur le même endroit : on dirait une partie de bonneteau : où est le dé ? là ? pas là ? qui l’a vu ?…..pas moi en tout cas : je suis incapable de dire qui a fini par avoir le moineau !

epervier à la maison 3 red

 

Commentaires

à la fenêtre... Vivant et intéressant, le récit de cet épisode. C'est fou ce qu'on peut parfois voir rien qu'en regardant par sa fenêtre!

Écrit par : gem | 21/10/2007

Répondre à ce commentaire

Votre épervier est bien un épervier femelle de l'année, la coloration du plumage me parait tout à fait classique. Avec le temps, la coloration des plumes pâlit, d'où l'impression de "jaunâtr" que vous signalez.

Écrit par : Monneret | 18/11/2007

Répondre à ce commentaire

j'ai12ans et je suis passionnée d'oiseaux ,a Paris au bois de Vincenne dans une reserve a cotée du terrain hippique il y a des epervier qui viennent faire leur toilette!!!magnifique j'ai eu votre blog car un ornitho me la donner

Écrit par : nail | 27/01/2008

Répondre à ce commentaire

PIE SUR LA FENÊTRE Les oiseaux sont de moins en moins peureux .
Mon mari ce matin par deux fois à vu une pie se poser sur la fenêtre, je suis assez supestitieuse, est ce un signe que quelque chose de bon ou de mauvais ??
J'adore les oiseaux, mais suite au film d'Afred Hitchock je les craint un peu .
Bonjour à tous

Écrit par : ELINE | 14/03/2008

Répondre à ce commentaire

Une pie sur la fenêtre !.... Quelle chance vous avez ! Une pie sur votre fenêtre....ça vous permet de mieux admirer les reflets superbes de son plumage noir irisé, son eil vif, la mobilité de sa queue !
Cherchez autour de chez vous : à cette saison vous devriez trouver un couple de Pie en train de construire son nid volumineux....vous verrez quel travail ça représente : c'est vraiment impressionnant.....
Quant au film "Les oiseaux", il faut réussir à le laisser pour ce qu'il est : un chef d'oeuvre du cinéma et pas......un documentaire !

Écrit par : Frédéric Malher | 14/03/2008

Répondre à ce commentaire

Rapace sur ma terrasse J'habite en région parisienne, plus précisemment à Asnières sur Seine (92). Je suis en appartement mais j'ai la chance d'avoir une terrasse plein ciel. J'ai bien sûr mésanges, moineaux qui viennent y manger régulièrement. L'année dernière à 3 reprises espacées environ d'un mois, un rapace est venu s'attaquer aux moineaux de ma terrasse. Et à 2 reprises, j'ai retrouvé les restes d'un funeste repas. Les oiseaux terrifiés sont restés une quinzaine de jours avant de revenir chez moi. Je n'ai pas su identifier ce mystérieux visiteur qui n'a ensuite jamais reparu. Etait-il juste de passage où habitait-il à proximité ? Possible car je sais qu'il y en a de plus en plus en ville. Superbe oiseau mais j'aime autant qu'il aille déjeuner ailleurs !

Écrit par : EVA | 19/05/2008

Répondre à ce commentaire

les corneilles attaquent nos fenêtres!SOS! bonjour,
voilà 2fois que nous avons le problème récurant que les corneilles nous saccagent nos fenêtres!en fait elles viennent sans aucune crainte gratter le silicone de nos fenêtres!quel stress dès le levé du jour plus moyen de dormir tellement elles sont acharnées malgré des essais de produits répulsifs elles continuent sans aucune crainte ni gêne!on se sent espionnés et attaqués!que faire?pourtant t je suis une personne qui aime les animaux mais là non c'est plus possible!!!SOS!qui pourrait bien me dire quoi faire!merci de votre aide!

Écrit par : janspas | 25/05/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.