08/10/2007

Des pics à la pelle !

Dans l'image qu'on peut s'en faire, les pics ne sont pas a priori des oiseaux typiquement urbains, et pourtant..... On compte pas moins de 5 espèces de pics nicheuses sur le territoire de la ville de Paris ! D'accord, je triche un peu.....la ville de Paris comprend  Paris intra-muros (87km2) en gros limité par le périphérique et les bois de Vincennes et de Boulogne (15 km2).

Pic noir JJ Boujot red
Pic noir femelle à Vincennes photo J-J Boulot 

Pour arriver à 5 espèces, je suis obligé de compter les 2 espèces qui n'occupent que le bois de Vincennes : le Pic noir et le Pic mar. C'est quand même un fait assez remarquable de trouver ces deux pics dans une forêt encerclée par la ville et aussi fréquenté par les promeneurs ! Ceci dit, la ville de Sofia (Bulgarie) compte, elle, 7 espèces

de pics....

 

Pour les espèces qui nichent dans Paris intra-muros, chronologiquement, c'est le Pic épeichette qui est apparu le premier dans Paris (1ère mention en 1929).C'est la plus petite espèce de pics, qui exploite souvent les extrémités des branches que sa petite taille lui permet d'atteindre.

Pic épeichette red
 Pic épeichette mâle  photo P.Dubois

On le trouve actuellement dans presque tous les grands parcs parisiens, mais sa nidification reste difficile à prouver : l'oiseau est très discret et il lui arrive sans doute de nicher en dehors du parc qu'il fréquente principalement et de préférer un petit jardin tranquille pour creuser son trou.

Le Pic vert s'est établi très récemment : après quelques tentatives isolées, la preuve de sa nidification régulière date de 2005 où elle fut prouvée aux Buttes-chaumont, au parc Montsouris et près du Luxembourg (ce qui laisse penser qu'il nichait avant....).

Pic vert JJBoujot red
 

.

.

.

.

Pic vert mâle  photo J-J Boujot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a sans doute 5-6 couples dans Paris en 2007. C'est une espèce qui exploite plus le sol que les troncs : elle s'est spécialisée dans les fourmis et les recherche surtout sur les pelouses. A la différence des autres espèces de pics, il signale sa présence plus par son rire sonore que par un tambourinage.

 

Le Pic épeiche est le dernier arrivé : après avoir été observé de plus en plus en 2005 et 2006, il a niché pour la première fois aux Buttes-Chaumont en 2007. Heureusement que ses jeunes sont très bruyants, c'est plus pratique pour les trouver....

Pic épeiche JJ Boujot red

Pic épeiche photo J-J Boujot 

 

Pourquoi ces arrivées en ville ? Il y a au moins 2 causes possibles, qui ne sont pas

contradictoires :

                  - les parcs parisiens datent principalement de la fin du 19ème siècle,

leurs arbres vieillissent (même si 150 ans , c'est le bel âge pour un arbre !), ce qui les rend plus attractifs pour les pics

                  - une espèce comme le Pic vert profite d'une augmentation des surfaces de pelouses dans les grands parcs urbains et suburbains (voyez sa densité au parc départemental de la Courneuve , Seine St Denis, par exemple) et l'augmentation de la densité d'une espèce autour de la ville est considérée comme une cause déterminante de son urbanisation, par Tomialojc en particulier.

 A noter qu'à Londres, c'est le Pic épeiche qui est le pic le plus courant(comme à Bruxelles et à Berlin) et le Pic vert vient aussi de s'installer en centre ville.

 Dernière chose : comme toutes les familles, la famille des pics comporte un original : le Torcol, un pic migrateur !...Au passage, il lui est arrivé de se laisser admirer au square de la Butte du Chapeau-Rouge (grâce à Jean Barbe qui l'avait découvert, j'ai pu profiter de ce plaisir bien rare à Paris !)

19:47 Écrit par Frédéric dans des espèces très urbaines | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Bravo pour cette page super! Le pic vert aux moustaches noires n'est-ce pas plutôt la femelle?

Écrit par : piouik | 12/10/2007

Répondre à ce commentaire

Pic vert à moustache noire ou rouge ? Il me semble, en regardant de près la photo, que les moustaches de ce pic sont rouges....
En tout cas, c'est le vrai critère : moustache rouge,mâle; moustache noire : femelle......

Écrit par : Frédéric Malher | 12/10/2007

Répondre à ce commentaire

VALREAS ENCLAVE DES PAPES LE 24/11/2012.

C'est avec grande surprise que je découvre et j'observe depuis trois jours deux pics épeiche qui s'installent dans le tronc d'un vieil arbre tout prés de ma maison à 10m, j'ai un jardin de 1700m2 engazonné verdoyant et également quatre énormes cédres de 25m, une haie de laurier de 70m ou s'installe un grand nombres de merles pour nicher et également plusieurs mangeoires de graines de tournesol et abreuvoirs sont installées toute l'année, cela me permet d'observer
tout au long de l'année une grande diversité d'oiseaux, t'el que les chardonnerets,
moineaux, mésanges,fauvettes, pinsons montagniers et royaux,serins, merles,verdiers, geais,tourterelles, également des huppes et rouge gorges.
J'ai également empaler des pommes golden sur des pointes planter dans les arbres pour certain oiseau comme la grive, et pour mes nombreux écureuils roux
et noirs.
ps: en juillet j'ai apperçu un oiseau, gros comme un geai de couleur orange????

Écrit par : DEYMIER J.C | 24/11/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.