30/08/2007

Un livre pour les naturalistes urbains

Non, je n’ai pas d’actions dans la maison d’édition et je ne connais pas personnellement l’auteur, mais, justement, c’est une très bonne raison pour dire ce que je pense de ce bouquin qui vient de sortir : il est génial !…. 

Un vrai livre naturaliste, mais dont le cadre n’est pas la montagne ou la forêt profonde, mais la ville et la banlieue ….

Guide naturaliste red

L’auteur est entomologiste de spécialité mais montre là qu’il est un vrai naturaliste, un mot un peu « ringard » depuis la toute-puissance de la biologie de laboratoire (qu’il n’est pas dans mon propos de dénigrer…..)…..Ca fait du bien de voir qu’il en existe encore !

Milieu par milieu (en commençant pas les voies routières et ferroviaires et sans oublier les tunnels, les caves et les égouts ), l’auteur détaille les contraintes particulières (fauchage, traitements, etc.) qui y pèsent sur les êtres vivants, puis décrit et raconte quelques éléments dominants de ces écosystèmes : plantes, insectes (et autres invertébrés), poissons, reptiles (oui, il y en a….), mammifères et, évidemment, oiseaux (1).

Le tout est illustré de très beaux dessins, très précis, permettant de reconnaître les espèces représentées même quand on n’est pas un spécialiste du groupe. Il y a aussi de nombreuses photos : on peut s’amuser à essayer de retrouver les endroits où elles ont été prises : j’ai retrouvé un certain nombre de lieux parisiens et un ou deux venant de Londres, mais il y en a d’autres !

Une belle démonstration que l’écologie urbaine n’est pas un vain mot et peut apporter autant de plaisirs que la visite d’une zone de  nature « sauvage »….

 

Guide des curieux de nature en ville.  Vincent Albouy    Delachaux et Niestlé 236 p. 23,95 €

 

(1) Juste un regret : pourquoi avoir indiqué comme taille des oiseaux leur envergure ? Ca fait bizarre de voir : « Mésange charbonnière : 21 à 23 cm » !…..

Les commentaires sont fermés.