15/08/2007

L'Atlas des Oiseaux Nicheurs de Paris

Depuis 2005, une cinquantaine d’ornithologues amateurs, à l’initiative du Corif, travaillent chaque printemps pour établir le futur Atlas des Oiseaux Nicheurs de Paris .

.

Comment et pourquoi ? 

D’abord, qu’est ce que c’est ? Nous avons découpé Paris intra-muros (sans les bois de Boulogne et de Vincennes) en carrés d’un km de côté et le but est d’établir la liste des espèces nicheuses dans chacun des 102 carrés (complets ou incomplets) ainsi découpés. Le résultat (espéré en 2009) prendra l’aspect d’un ouvrage dont la partie principale sera constituée, pour chaque espèce, d’une carte de répartition parisienne (avec indication approximative des effectifs ) accompagnée d’un texte indiquant les particularités de la biologie et de la répartition de l’espèce à Paris et de l’histoire de la présence de l’espèce.

Carte 2004 HirFen

.

 Quel intérêt ?

 La majorité des humains vit actuellement dans un milieu urbain (et ça ne va pas s’arranger….. !) et il est important d’étudier la manière dont les oiseaux sont capables de s’adapter à ce milieu. L’ornithologie urbaine est une science un peu balbutiante en France mais qui s’est déjà beaucoup développée dans le reste de l’Europe : les premiers travaux viennent d’Europe de l’Est dans les années 70. Presque toutes les capitales européennes ont maintenant leur atlas et en Italie, 30 capitales régionales ont déjà le leur ! 

.

Les résultats sont-ils intéressants ?

A la date d’aujourd’hui, nous avons prouvé la nidification de 53 espèces d’oiseaux dans Paris intra-muros et nous ne désespérons pas de prouver la nidification de quelques espèces supplémentaires… C’est d’ores et déjà nettement plus que ce que nous espérions….mais à peu près autant que les grandes capitales comparables (Londres, Berlin, Bruxelles) .

pivert red

C’est évidemment dans les grands parcs qu’il y a le plus d’espèces : le carré qui contient le Jardin des Plantes compte plus de 30 espèces d’oiseaux nicheurs, ceux contenant les Buttes-Chaumont, le Père-Lachaise ou le jardin du Luxembourg s’en approchent. Les parcs privés ne sont pas en reste puisque le quartier des ministères, dans le 7ème arrdt, avec l’Hotel Matignon, mais aussi le Musée Rodin, s’approche de ce chiffre aussi. Ce sont essentiellement des espèces forestières qui profitent de ces espaces verts prestigieux : Sittelle torchepot, Grimpereau des jardins, Gobemouche gris, Roitelet huppé, Pic épeichette, Pic vert (depuis 2005), Pic épeiche (depuis cette année…..). Mais il ne faudrait pas oublier les friches industrielles ou ferroviaires qui existent (encore….) ici ou là : elles permettent à des espèces originales pour le milieu urbain de s’établir. C’est dans ce genre d’endroit qu’arrivent à nicher le Petit gravelot, la Fauvette grisette, la Linotte mélodieuse et parfois même la Bergeronnette printanière (pas depuis 2005, mais on peut rêver….). Mais le plus souvent on trouve le Merle noir, le Pigeon ramier, le Martinet noir et, évidemment, le Moineau domestique, emblème du Corif, qui occupent quasiment tous les carrés parisiens…

Encore un an de travail sur le terrain…..et un autre (au moins !) de rédaction et vous pourrez en savoir plus sur cet Atlas !

 

 

Commentaires

un oublie!!!! tu a oublier un parc tres important!!!!!
LE PARC MONTSOURIS
il faut rectifier dans les plus bref délé
lol

Écrit par : nicolas langlois | 08/09/2007

Répondre à ce commentaire

Je suis très content de ces ligne d'informations que je vient d'avoir sur les oiseaux urbain.A travers votre texte j'ai pu avoir quelques arguments pour approfondir la justfication de mon thème de DEA qui porte sur l'inventaire des oiseaux du parc urbain de Ouagadougou/Burkina Faso.
merci et salutations sincères.

Écrit par : Dao Daouda | 11/12/2007

Répondre à ce commentaire

mes chers amis je souhaite recevoir l'atlas des oiseaux nicheurs de votre part voici mon adresse mr: zouaghi tarek cite essaada bloc 02 n-12 elhadjar 23004 algerie.
mes chers amis je vous en remercie à l'avance.

Écrit par : zouaghi tarek | 13/02/2012

Répondre à ce commentaire

Il faut le commander au Corif www.corif.net ( mais ça risque de faire très cher pour l'envoi contre-remboursement !) ou se débrouiller avec quelqu'un qui vient en France (il est en vente à la FNAC)

Écrit par : Frédéric Malher | 18/02/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.